Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Encore un nouveau scandale pour Juul à l’horizon

Encore un nouveau scandale pour Juul à l’horizon
On peut dire qu’après ses débuts plus que prometteurs, Juul se fait descendre encore plus vite qu’il est monté…

Trainé en justice par des districts scolaires, des états, des villes puis des difficultés à s’implanter en Europe, suivi de licenciements économiques. Bref dure année 2020 pour Juul, et l’année 2021 ne commence pas fort non plus…

En effet, SwissX a intenté un procès massif pour contrefaçon de brevet.

SwissX, basée aux États-Unis, est une entreprise de bien-être qui a joué un rôle majeur dans la nouvelle acceptation du cannabis. Ses produits CBD ont été les premiers à atteindre le grand public. SwissX propose également une gamme complète de stylos vape et de produits associés basés sur les brevets originaux de Robert Safari.
Encore un nouveau scandale pour Juul à l’horizon
SwissX Labs, a intenté une action en justice affirmant que Juul Labs avait enfreint l'un de ses brevets. Déposée devant le tribunal de district américain du Delaware, la plainte allègue que Juul pods copie l'utilisation dans le moindre détail d'une chambre brevetée combinée e-liquide et de vaporisation (cartomiseur) appartenant à SwissX.

Propriété du milliardaire Alki David, SwissX déclare dans le procès que Juul Labs a eu connaissance du brevet américain n ° 9 351 522 (brevet 522) depuis au moins mars 2018. L'Office américain des brevets et des marques (USPTO) a délivré le brevet en 2016 à l'inventeur Robert Safari : SwissX.
Encore un nouveau scandale pour Juul à l’horizon
Le 12 février 2021, SwissX a émis un avertissement sévère pour les vendeurs proposant des produits de vapotage. La lettre de cessation et de désistement exige que les magasins et les chaînes retirent les produits de vape fabriqués par Juul et d'autres de leurs étagères ou risquent d'être inclus dans le procès massif déjà en cours pour contrefaçon de brevet. Les chaines de tabac ont 30 jours pour retirer les produits Juul.

« Nous ne voulons pas que des détaillants innocents se laissent entraîner », a déclaré Rudy Delarenta, vice-président directeur des ventes et du marketing chez SwissX. « C’est pourquoi nous leur donnons un préavis de 30 jours pour retirer les produits contrefaits de Juul. Mais s’ils refusent, nous ferons ce que nous devons faire. »

SwissX indique clairement dans la lettre qu’elle prévoit de fournir aux détaillants de nouveaux fournisseurs qui ont l’autorisation d’utiliser les brevets pertinents, y compris les propres outils basés sur les cartomiseurs de SwissX. La lettre exige également que les détaillants ne détruisent aucune information comptable sur les ventes de Juul de produits contrefaits.

Les revenus annuels de Juul, qui appartient au géant du tabac Altria, étaient de 2 milliards de dollars en 2018 avec des estimations pour 2019 de 3,4 milliards de dollars. Une fois la poursuite terminée, on s'attend à ce que la sanction finale fasse baisser fortement ses actions en bourse.

« Qui veut voler trop près du soleil se brule les ailes ! »

En tout cas, Juul nous offre un spectacle presque mensuel, plein de rebondissement. Bien sûr, on vous tiendra au courant de la suite DES procès contre Juul !
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article