Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Une nouvelle fausse étude sur la maladie du poumon pop-corn et la vape

Une nouvelle fausse étude sur la maladie du poumon pop-corn et la vape
Un employé de l'Université Johns Hopkins répand des mensonges et de la désinformation sur le « poumon pop-corn » et le vapotage pour justifier son financement de Bloomberg Philanthropies ou dans le cadre d'une quête pour gagner plus d'argent.

L'absurdité n'a pas tardée à être répétée dans des articles de presse et par un célèbre médecin britannique. Les organismes de santé publique britanniques affirment que le vapotage ne cause pas le poumon pop-corn.

Tout a commencé lorsque le Daily Mail a publié un article intitulé « Un expert avertit que jusqu'à 95% des personnes qui développent le " poumon de pop-corn " grave à la suite du vapotage mourront dans les cinq ans suivant le développement de la maladie ».

L' « expert » en question est le Dr Panagis Galiatsatos, médecin en médecine pulmonaire et en soins intensifs à John Hopkins et membre de l'American Lung Association, résolument anti-tabac pour la réduction des méfaits.

Qu'est-ce que le " poumon pop-corn " ? Le poumon de pop-corn est le nom donné à la condition médicale bronchiolite oblitérante. Le nom est né parce qu'il a été initialement observé chez les travailleurs d'une usine de pop-corn, qui inhalaient un composé chimique appelé diacétyle. Le diacétyle donne aux aliments une saveur de beurre/crème. Pour en savoir plus nous invitons à consulter notre article sur les 10 choses à savoir sur le diacétyle.

Le Dr Galiatsatos a été invité à discuter de ses affirmations avec Natasha Devon sur LBC Radio après la publication de l'article du Mail. N'ayant pas à jouer devant un public américain, Galiatsatos n'a pas répété les affirmations scandaleuses du Daily Mail.

On ne pouvait pas en dire autant de la célébrité de la télévision, le Dr Sara Kayat.

Kayat est apparu sur This Morning d'ITV et a déclaré à Dermot O'Leary et Alison Hammond que " des millions " de vapoteurs pourraient développer la maladie du poumon pop-corn à cause de l'utilisation de la cigarette électronique.

« C'est une maladie pulmonaire inflammatoire qui peut survenir à la suite du vapotage », a-t-elle menti.

Cancer Research UK déclare : « Le diacétyle a été interdit dans les eliquides de cigarette électronique dans certains pays en vertu de la directive européenne sur les produits du tabac (TPD) en 2016. Les cigarettes électroniques ne causent pas la maladie pulmonaire connue sous le nom de poumon pop-corn ».

L'Agence britannique de sécurité sanitaire a rejeté les allégations de vapotage provoquant le poumon pop-corn comme un « mythe » alors qu'il s'agissait de Public Health England.

En 2018, Martin Dockrell écrivait : « L'une des préoccupations les plus courantes est que les e-cigarettes pourraient provoquer le " poumon du pop-corn ". Cela est dû au fait que certains arômes utilisés dans les e-liquides pour donner une saveur de beurre contiennent du diacétyle, qui, à des niveaux d'exposition très élevés, a été associé à la grave maladie pulmonaire bronchiolite oblitérante.

Cependant, le diacétyle en tant qu'ingrédient dans les e-liquides n'est presque plus utilisé. Il avait été détecté dans certains arômes de e-liquides dans le passé, mais à des niveaux des centaines de fois inférieurs à ceux de la fumée de cigarette. Même à ces niveaux, le tabagisme n'est pas un facteur de risque majeur pour cette maladie rare.

Yorkshire Cancer Research déclare : « Il y a aussi eu des histoires selon lesquelles les produits de vapotage causent une maladie appelée « poumon pop-corn ». Cela a été causé par un arôme chimique appelé diacétyle, qui avait été utilisé dans les e-liquides.

Encore une fois, le diacétyle est interdit dans les e-liquides dans certains pays en vertu de la réglementation de 2016 sur le tabac et les produits connexes. Par conséquent, l'utilisation d'un produit de vapotage et d'e-liquides sont réglementés et ne provoquera pas de " poumon pop-corn ".

Il est clair que ces mensonges ont un impact direct sur les fumeurs qui envisagent de passer à la vape et sèment le doute chez les vapoteurs. C'est une honte que les émissions de télévision et les tabloïds continuent de répandre ce non-sens.
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article