Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

La vape propage le Covid ?

La vape propage le Covid ?
Allez, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé du Covid, j’avais déjà oublié ! Et bien sûr nous vapoteurs, sommes susceptibles de propager le coronavirus de plus de 17% ! Bah oui voyons c’est tellement évident tous mes amis vapoteurs me le disent, leur entourage à choper le covid par leur faute.

Je vous garantis que le titre que vous allez voir partout et en fait… non je ne dis rien lisez…

Selon une étude, les vapoteurs infectés par Covid sont jusqu'à 17% plus susceptibles de le propager car ils soufflent les virus lorsqu'ils expirent.
- Les non vapoteurs ne soufflent pas quand ils expirent mais chut c’est un secret.

Les experts disent que le fait de souffler de la vapeur des cigarettes électroniques pourrait propulser des milliers de virus vers les personnes dans les environs.
- Être à 50 sur 2m² dans le métro, non ! vilains vapoteurs…

Les experts ont appelé les vapoteurs à ne pas utiliser leurs appareils dans les files d'attente, aux arrêts de bus ou à d'autres endroits où les gens risquent de rencontrer un « nuage de vape ».
- Nous sommes tous des malotrus qui vapotons à 150 watts des nuages en visant les gens.

Dans l'étude, les chercheurs du Mexique, d'Italie et de Nouvelle-Zélande ont déclaré qu'il serait « extrêmement intrusif » de dire aux gens d'arrêter de vapoter à l'intérieur chez eux, mais qu'il pourrait être judicieux de l'interdire dans les espaces publics tels que les restaurants et les gares.
- Quoi des restaurants ouverts ??!! Je ne sais même plus ce que c’est qu’un restaurant…

Ils ont déclaré que le risque posé par le vapotage « de faible intensité », qui n'exhalait que doucement, était inférieur au risque de parler ou de tousser à proximité de quelqu'un.
- Oh du bon sens !
La vape propage le Covid ?
L'équipe n'a pas comparé le vapotage à la cigarette réelle, mais a déclaré que « la plupart des résultats que nous obtenons sont applicables aux exhalaisons de fumée traditionnelles » émises par les fumeurs.
- Sans rire, alors pourquoi mettre en avant la vape plutôt que la cigarette ??

Dans l'étude, les scientifiques ont modélisé la quantité de virus pouvant être transportée par les nuages de vapotage de faible intensité, lorsqu'ils sont tenus dans la bouche et poussés dans les poumons avant d'être expirés, et de haute intensité, lorsqu'ils sont inhalés directement dans les poumons et expulsés.

Ils ont découvert que les bouffées de faible intensité provenant d'individus infectés entraînaient un « minuscule risque de contagion supplémentaire », augmentant de 1% le risque que des personnes attrapent le virus.
- 1% ils sont quand même super précis sur ce sujet, ils ne peuvent pas en faire autant sur d’autre, genre les risques/bénéfices des vaccins ?

Mais les jets d'air à haute intensité, causés par quelqu'un qui expulse activement la vapeur, ont augmenté leur risque de 5 à 17%.

Leur modèle était basé sur un jet mécanique qui produisait une bouffée d'air destinée à être similaire à celle expirée par les vapoteurs.
- Ventilateur puissance max activé !!

Le coronavirus est connu pour se propager dans l'air lorsque les gens expirent, parlent, toussent ou éternuent, et plus il y a d'air expulsé, plus le risque est élevé.
- Alors ça… ça dépend des jours, des fois c’est par le touché, déjà qu’ils se mettent d’accord !

Cela signifiait que, s'ils étaient infectés par le coronavirus, davantage de ces virus pourraient se greffer sur les gouttelettes dans leur haleine et se propager à d'autres personnes.
- Au moins notre haleine est agréable, transmettons le Covid avec goût voyons !

Ils l'ont ensuite appliqué à un modèle mathématique pour calculer l'augmentation de 17% du risque, plutôt que de mesurer le nombre brut de virus ou d'infections.
- Logique ??

Les scientifiques, dirigés par le Dr Roberto Sussman de l'Universidad Nacional Autonoma de Mexico, ont déclaré que les produits chimiques dans la vapeur étaient peu susceptibles de tuer le virus.
- Hein ?

Ils ont déclaré : « Bien qu'il n'y ait actuellement aucune preuve factuelle que des agents pathogènes se soient propagés par cette voie, il est tout à fait plausible que cela se produise »;
- Ah il n’y aucune preuve ? mince alors je pensais que c’était une étude sérieuse moi !

Cette augmentation du risque était plus faible que si quelqu'un parlait ou toussait, ont-ils dit.

Le fait de parler a augmenté le risque de 40 à 80%, tandis que la toux a plus que triplé les chances que quelqu'un transmette le virus, ce qui l'augmente de 260%.
- De mieux en mieux… on augmente le risque mais moins qu’en parlant…

L'étude a été publiée sous forme de pré-impression sur MedRxiv et n'a pas été examinée par des scientifiques. Cela signifie que les données n'ont pas été examinées.
- MAIS VOUS VOULEZ ME TUER LA !! c’est même plus drôle…
La vape propage le Covid ?
J’abandonne… Pourquoi mettre des titres chocs : « une étude montre que vaper augmente le risque de transmettre le Covid de 17% ? » alors que l’étude n’a pas été examinée par des scientifiques et que parler est plus dangereux. Non mais à part encore essayer de faire peur aux gens et faire du vape-bashing, cette « étude » est juste inutile !

Voilà j’espère que vous avez pris du bon temps en tout cas moi oui ! Malheureusement cette étude risque de passer dans les médias, je vous mets les liens en dessous.


Source : Dailymail
Source : Medrxiv
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article