Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

C'est la crise en Chine

C'est la crise en Chine
La Chine et les vapoteurs sont confrontés à une triple crise possible avec une nouvelle interdiction des e-liquides aromatisés au pays de la vape, un confinement lié au Covid à Shenzhen et la possibilité persistante que le soutien à la Russie puisse entraîner des sanctions et d'autres problèmes d'approvisionnement.

La Chine est le premier producteur mondial de cigarettes électroniques, d'e-liquides et détient l'essentiel des gisements mondiaux de lithium - utilisé comme composant clé dans nos accus.

Traitant d'abord la menace la plus éloignée, des rumeurs ont fait surface selon lesquelles la Chine aurait été invitée par Vladimir Poutine à soutenir l'attaque de la Russie contre l'Ukraine. La Chine a répondu aux informations faisant état de son implication comme de la « pure désinformation ».

Bien que cela puisse être une bonne nouvelle pour la chaîne d'approvisionnement du marché des cigarettes électroniques, la déclaration selon laquelle les 17,5 millions de personnes à Shenzhen étaient placées dans un confinement Covid est une toute autre affaire.

Toutes les entreprises sont désormais entièrement fermées ou le personnel travaille à domicile, ce qui signifie que l'approvisionnement en produits est désormais terminé jusqu'à ce que le confinement soit levé.

Un porte-parole a déclaré : « À Shenzhen, toutes les entreprises – à l'exception de celles jugées essentielles ou engagées dans l'approvisionnement de Hong Kong – ont suspendu leurs activités ou ont mis en place le télétravail ».

Ceux qui espèrent que les centres de distribution de Hong Kong pourront combler le déficit d'approvisionnement seront déçus d'apprendre que les autorités annoncent 30 000 cas de Covid par jour, le pire jamais connu, comme raison des problèmes de Shenzhen.

Comme une bonne nouvelle en entraine une autre, l'annonce de John Dunne de la UK Vaping Industry Association a annoncé : « La nouvelle réglementation chinoise sur les cigarettes électroniques interdit la vente de eliquide aromatisé, à l'exception des arômes de tabac, le 1er mai en Chine. Cela ne semble pas affecter les exportations, mais cela aura un effet profond sur le marché intérieur chinois. »

L'État avait proposé d'interdire 122 saveurs qui comprenaient des saveurs de fruits, de pâtisserie et d'alcool. Malgré les appels au bon sens, il a donné suite et maintenant tous les fabricants doivent s'enregistrer auprès de l'autorité du tabac.

En outre, les entreprises basées en Chine doivent désormais demander une licence pour démontrer qu'elles sont financièrement en mesure de mener leurs activités et que leurs installations de production répondent à de nouvelles normes rigoureuses.

Alors que certains ont exprimé leur sentiment que cela pourrait avoir un résultat positif pour l'industrie mais des experts étrangers ont exprimé de sérieux doutes - et c'est certainement une nouvelle désastreuse pour les vapoteurs chinois.
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article