Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Je débute dans le reconstructible : Le choix de mon coton et de mon coil

Je débute dans le reconstructible : Le choix de mon coton et de mon coil

Le coton fait de la résistance

Bon, tu sais quel atomiseur il te faut et tu as repéré le shop ou le site de vape où tu vas l’acheter, tu as mets profité d'un code promo, mais ne crois surtout pas que tu es tiré d’affaires !!! Pas encore cher lecteur (ou chère lectrice, puisque les femmes font aussi du reconstructible et tant mieux !!!).

Il te reste encore 2 étapes pour avoir tout l’équipement nécessaire et pouvoir commencer à faire de la place dans ton placard pour y ranger ton clearo : je vais maintenant te parler du coton et de la résistance.

Ça va être coton

Je débute dans le reconstructible : Le choix de mon coton et de mon coil
Vu comme c’est compliqué pour le choix du dripper, tu te dis que pour le choix du coton, ça va être coton.

Cette fois, tu as tort. Pour le coton, c’est simple. Comme expliqué dans mon article précédent, il existe plein de marques et de formats de coton différents.

Le problème avec le cotonnage, c’est qu’il faut savoir doser correctement le coton que tu vas faire passer dans ta/tes résistances. Et le soucis, c’est qu’il n’y a pas d’école pour apprendre à le faire, ni d’Académie Française de la Vape pour te dire précisément comment le doser.

Donc, pour ne pas te prendre la tête, autant prendre du coton déjà dosé. D’où mon conseil, achète :

- Soit des lacets de coton, comme par exemple ceux de la marque Wotofo pour des coils de 3mm de diamètre.

- Soit des bandes de coton dosé pour des coils de 3 mm, comme le Hiphop de chez Vivismoke.

Certes, ce format n’est généralement pas le moins cher à l’achat d’un point de vue quantité/prix.

Mais au bout du compte, quand tu débutes dans le reconstructible, il le devient car si tu prends du coton sous un autre format, tu risques de galérer, rater tes cotonnages, devoir recommencer plusieurs fois, gaspiller des tonnes de coton... Et donc ça te reviendra finalement plus cher.

Quand tu maitriseras le montage d’un atomiseur et que tu auras une idée plus précise du dosage adéquat, tu pourras essayer avec des cotons dans un autre format et moins chers.

Que choisir pour le cœur du réacteur ?

Je débute dans le reconstructible : Le choix de mon coton et de mon coil
Pas de bonne vape sans une bonne résistance.

Le problème (t’as vu, il y a toujours au moins un problème), c’est qu’il y a bonne résistance et bonne résistance.

Déjà, pour débuter, je te suggère d’oublier l’idée d’acheter du fil et de tourner toi-même tes résistances. Pourquoi ? D’abord parce que c’est le meilleur moyen d’abandonner le reconstructible avant même d’avoir commencé. Comment je le sais ? Parce que c’est la bêtise que j’ai faite et qui a failli me faire abandonner très vite. Ensuite, parce que ça me paraît inutile dans la mesure où tu peux trouver des coils pré-faits de bonne qualité et bon marché.

Problème résolu ? Non pas tout à fait... Car il y a résistance pré-faite et résistance pré-faite.

Tu as d’une part les résistances industrielles pré-faites et d’autres part les résistances artisanales pré-faites, c’est-à-dire celle qui sont faites par ce qu’on appelle en bon français des coil builders, qui sont des artisans qui fabriquent à la main l’assemblage de fils nécessaire pour faire une résistance et qui tournent également à la main les résistances avec beaucoup de minutie et de précision.

Je ne vais pas entrer dans le débat sur la différence de qualité entre celles industrielles et celles faites par un coil builder, ce n’est ni le lieu ni le moment.

Mais si tu souhaites en savoir plus, je t'invite l'un de nos articles sur les différences entre les coils de builder et les coils préfaits.

En revanche dans la mesure où tu débutes, je te conseille vivement de faire simple et pas cher : tu trouves des résistances industrielles qui fonctionnent parfaitement, c’est-à-dire qui sont faciles à monter, à roder et qui ont un très bon rendu saveur et vapeur. Elles tiendront juste moins longtemps que les résistances de coil builders... Mais te coûteront aussi beaucoup moins chères à l’achat.

Attention cependant : tu trouves aussi de très très très mauvaises résistances industrielles.
Je débute dans le reconstructible : Le choix de mon coton et de mon coil
Je te conseille donc d’acheter des résistances de la marque Wotofo ou de la marque Coilology. Et si j’en parle c’est parce que je les connais et que je les utilise encore aujourd’hui régulièrement.

Tu verras qu’il existe plein de modèles différents: Clapton, Fused Clapton, Tri Core Fused Clapton, Alien, Fralien, en Ni80, en Ni90, en Kanthal, etc... J'aurai sans doute l’occasion de t’en parler un autre jour, mais pour le moment faisons simple :

- Si tu utilises un Wasp Nano RDA, tu n’auras pas de résistance fournie dans la packaging alors je te suggère de prendre des Fused Clapton de chez Wotofo en 3mm de diamètre, en Ni80 (c’est la matière avec laquelle est faite la résistance) à 0,5ohm (c’est la valeur de la résistance), ou des Fused Clapton de chez Coilology en 3mm de diamètre en Ni80 à 0,34ohm (voir photos cidessous).

- Si tu fais le rebelle avec ton super Talo X, tu peux déjà utiliser les coils fournis dans le packaging et également acheter les mêmes Fused Clapton Wotofo ou Coilology que ceux cités juste au-dessus.

Je te vois, chez toi, après avoir lu cet article, en train de regarder ton bon vieux clearomiseur, la larme à l’oeil, déjà un peu nostalgique car tu sais que la vape en reconstructible c’est très bientôt pour toi et que donc ton cher clearo va très prochainement finir au rebut.

Oui je te le confirme, tu touches presque au but. Il y aura encore quelques petites choses dont il faudra qu’on discute ensemble, mais ça suffit pour aujourd'hui.


Retrouvez d'autres Je débute dans le reconstructible...
Je débute dans le reconstructible : Le choix de mon coton et de mon coil
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article