Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

La Malaisie reporte son projet de loi anti-vape

La Malaisie reporte son projet de loi anti-vape
Reporter le projet de loi malaisien sur le tabac serait bon pour le vapotage, selon l'Organisation malaisienne des entités de vapotage. La légalisation des ventes de cigarettes électroinques en Malaisie reste sur la table malgré le report par le ministre de la Santé du projet de loi anti-tabac « générationnel final » après une pression publique et politique considérable, déclare le groupe local de défense des vapoteurs.

Le ministre malaisien de la Santé, Khairy Jamaluddin, a pris la décision de ne pas déposer le projet de loi malgré le fait que la commission parlementaire spéciale bipartie ait apporté des amendements et atteint un consensus.

« Ce retard donne maintenant aux députés le temps de bien définir la stratégie nationale de lutte contre le tabagisme. Nous croyons fermement que la vape ne devrait pas faire partie de cette nouvelle loi. Cela ne ferait que criminaliser les consommateurs et les boutiques de vape », déclare Samsul Arrifin, président de MOVE (Malaysian Organization of Vape Entities).

MOVE aimerait que les produits de vapotage et non combustibles soient exclus de la législation et que le gouvernement les traite de manière très différente en tant qu'outils de réduction des méfaits.

Les défenseurs de la réduction des méfaits du tabac (THR) ont été encouragés en avril lorsque la réglementation sur les cigarettes électroniques a été annoncée pour entrer en vigueur en août. On a supposé que cette décision précéderait la légalisation des ventes de vape en Malaisie.

Le mois dernier, la visite d'une délégation parlementaire malaisienne en Nouvelle-Zélande a également été encourageante pour comprendre quelles politiques sont nécessaires pour parvenir à un environnement sans fumée.

La Nouvelle-Zélande a légalisé et réglementé les ventes de vapotage et est maintenant sur la bonne voie pour atteindre son ambition nationale de Smokefree 2025 - où moins de 5 % de la population fument régulièrement.

La Nouvelle-Zélande cherche également à mettre en œuvre une interdiction de fumer générationnelle similaire qui verrait l'interdiction de vendre des produits du tabac à toute personne née en 2009 ou après.

Cependant, la proposition de la Malaisie pour les personnes nées en 2007 ou après interdirait également les ventes de produits de vapotage.

« Le taux de tabagisme en Nouvelle-Zélande est inférieur à la moitié du nôtre, car ils ont réglementé l'accès au détail aux produits de vapotage réservé aux adultes. La Nouvelle-Zélande oriente activement les fumeurs vers des produits à base de nicotine plus sûrs, le vapotage étant une bretelle de sortie incroyablement efficace pour fumer. Si la Malaisie veut réduire le tabagisme à moins de 5 % d'ici 2040, nous devons réglementer, et non interdire, les produits de vapotage », déclare M. Arrifin.

CAPHRA (Coalition of Asia Pacific Tobacco Harm Reduction Advocates) affirme qu'environ 70 pays ont déjà prouvé qu'une approche THR fonctionne. En revanche, l'Australie montre à quel point les interdictions de vapotage échouent.

« En plus d'offrir aux 21 % de Malaisiens qui fument une alternative moins nocive, la réglementation du vapotage garantira que la Malaisie dispose de normes de sécurité des produits, sans parler des recettes fiscales supplémentaires. Nous sommes ravis que le gouvernement prenne son temps à cet égard. Une approche fondée sur des données probantes leur sera bien utile », déclare Nancy Loucas, coordonnatrice exécutive de CAPHRA.
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article