Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Une étude sur la nicotine compare les pods et les mods

Une étude sur la nicotine compare les pods et les mods
Deux articles de recherche ont conclu que des niveaux élevés de nicotine dans les e-liquides n'augmentent pas la concentration sanguine par rapport aux juices plus faibles.

Une équipe de recherche a même conclu que le vapotage d'e-liquides à faible concentration pourrait présenter un profil de risque plus élevé pour les vapoteurs que des alternatives beaucoup plus fortes.

Le premier article a été soumis par une équipe de recherche du Roswell Park Comprehensive Cancer Center à Buffalo à la revue Nicotine and Tobacco Research.

L'étude, « Comparaison des caractéristiques des produits, des comportements d'utilisation et de l'exposition à la nicotine des utilisateurs de POD et de MOD », a comparé les systèmes électroniques de distribution de nicotine (ENDS) de style dosette avec les configurations traditionnelles de mod.

L'équipe, dirigée par le professeur Maciej Goniewicz, a voulu comparer les deux car ils sont associés à différents styles de vapotage - des dosettes contenant des sels de nicotine à haute concentration pour une inhalation indirecte (MTL), contenant souvent du eliquide en sel de nicotine à haute concentration, et l'inhalation directe (DL) contenant généralement des eliquides de 3 à 6 mg / ml de nicotine classique.

« Les données d'une étude observationnelle d'utilisateurs exclusifs de cigarettes électroniques ont comparé les utilisateurs de MOD et de POD. Les participants ont rempli des questionnaires sur les caractéristiques démographiques, les schémas d'utilisation et les caractéristiques des cigarettes électroniques. Un échantillon d'urine a été prélevé pour tester la cotinine et un échantillon de eliquide a été prélevé pour tester la nicotine et les sels. La topographie de la bouffée a été capturée lors de la fin de la session. »

Ils ont découvert que les vapoteurs adoptaient des comportements compensatoires - si le eliquide avait une faible concentration de nicotine, ils vaporisaient plus ou prenaient de plus grandes bouffées à des puissances plus élevées.

Ils ont conclu : " Il est possible que les utilisateurs de MOD soient exposés à des composants plus nocifs en inhalant de plus grandes quantités d'aérosols générés à des températures plus élevées " que les utilisateurs d'appareils à dosettes type POD.

La deuxième étude vient d'une équipe belge. Publié dans la revue International Journal of Environmental Research and Public Health, « When Less is More » qui s'est également penché sur le comportement compensatoire lorsque la concentration de nicotine est modifiée.

Ils ont examiné les vapoteurs néerlandais qui utilisaient des eliquides à haute concentration et les ont comparés aux Belges qui utilisent une plus faible concentration.

Ils ont conclu : « Parmi les vapoteurs, différentes typologies de vapotage peuvent exister, en fonction de paramètres sous-culturels et/ou géographiques. En choisissant de faibles concentrations de nicotine et en consommant plus de e-liquide, les vapoteurs belges peuvent avoir un plus grand potentiel à s'exposer à de plus grandes quantités de constituants nocifs ou potentiellement nocifs (HPHC) libérés lors du vapotage ».

Jonathan Foulds PhD (qui ne fait partie d'aucune des deux équipes de recherche) a commenté : « Ainsi, diaboliser (ou interdire) les dispositifs à dosette simplement sur la base de leur concentration élevée en nicotine (ou interdire les taux supérieurs à 20 mg/ml en Europe et dans certains autres pays), est basé sur une fausse prémisse (concentration de nicotine = absorption) et peut entraîner une plus grande exposition aux substances toxiques. »
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article