Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

En Chine, l'interdiction des eliquides aromatisés et d'autres règles entrent en vigueur

En Chine, l'interdiction des eliquides aromatisés et d'autres règles entrent en vigueur
L'interdiction par la Chine des produits de vapotage aromatisés entrera est entrée en vigueur le 1er octobre, ainsi que d'autres normes imposées par le gouvernement au cours de l'année dernière. L'interdiction des saveurs n'affectera probablement pas les produits exportés vers d'autres pays, à quelques exceptions près.

En Chine, les vapoteurs se sont démenés pour acheter et accumuler des produits de vapotage aromatisés avant l'interdiction, qui n'est plus plus possible d'obtenir aujourd'hui.

Etant un pays autoritaire connu pour le traitement sévère des vendeurs illicites, on ne sait pas si un marché noir se développera en Chine.

En novembre dernier, les lois chinoises ont été modifiées pour placer l'industrie du vapotage sous le contrôle de la State Tobacco Monopoly Administration (STMA), qui réglemente les produits du tabac chinois et dont le siège social se trouve dans le même bâtiment que la China National Tobacco Corporation, le plus grand fabricant de cigarettes au monde.

La nouvelle réglementation chinoise sur la vape déployée rapidement

La Chine avait déjà interdit la vente en ligne de produits de vapotage en 2019, et suite à la prise en charge de la réglementation du vapotage par la STMA, des règles prévues supplémentaires ont été annoncées.

Les normes de produits établies à l'époque comprenaient une interdiction nationale des produits à système ouvert, seuls les appareils fermés et non rechargeables seraient autorisés à la vente en Chine.

De plus, il y aurait une interdiction de la nicotine synthétique et une teneur maximale en nicotine de 20 mg/mL, conformément à la limite de l'Union européenne.

Une version préliminaire des mesures administratives pour les cigarettes électroniques publiée fin novembre 2022 décrivait les exigences en matière de licences pour les fabricants et la création d'une « plate-forme nationale unifiée de gestion des transactions de cigarettes électroniques » pour les activités de vente en gros.

Les unités administratives locales de la STMA seraient responsables de l'inspection des fabricants de vapotage dans leurs régions et procéderaient à des examens techniques des produits fabriqués par ces sociétés, selon China Briefing.

En mars 2022, le projet final des normes techniques a ajouté l'interdiction des saveurs dans les eliquides, qui n'avait pas été réglée dans le projet précédent.

Les nouvelles normes interdiraient toutes les saveurs à l'exception du tabac pour les produits vendus en Chine.

L'interdiction des saveurs devait commencer le 1er mai, mais a été reportée à octobre par l'Administration d'État pour la réglementation du marché, qui a accordé l'approbation finale des règles.

Comment les nouvelles règles chinoises affecteront-elles les vapoteurs dans d'autres pays ?

Alors que les régulateurs chinois n'insisteront pas dans tous les cas pour que les produits destinés à l'exportation suivent les mêmes normes que ceux vendus sur le marché intérieur, ils le feront dans un cas.

Les produits vendus à l'étranger doivent répondre aux normes du pays de destination. Mais si ce pays n'a pas de norme spécifique pour les produits de vapotage en question, ils devront respecter les normes nationales chinoises.

La question est de savoir si causera des problèmes sur les marchés du vapotage dans le monde entier, cela dépendra de la rigueur avec laquelle les régulateurs chinois appliquent les règles.

Il y a maintenant plus de questions que de réponses. Par exemple, les fabricants seront-ils interdits d'expédier des réservoirs d'une capacité de 5 millilitres vers l'UE ou le Royaume-Uni, où les lois interdisent les appareils d'une capacité supérieure à 2 ml, mais les lois sont généralement ignorées ?

Et qu'en est-il de l'expédition de produits qui n'ont pas encore été spécifiquement autorisés par les autorités de réglementation du pays de destination, comme les produits qui n'ont pas encore été notifiés à la MHRA au Royaume-Uni ?

Quelle sera la punition pour les grossistes qui expédient des produits de vapotage dans un pays qui interdit complètement les importations de vapotage ? Une telle activité sera-t-elle traitée avec souplesse ou sera-t-elle appliquée à la lettre ? Les régulateurs chinois essaieront-ils réellement de suivre les règles en constante évolution de chaque pays du monde et insisteront-ils pour qu'elles soient suivies avec précision ?

La STMA est habilitée à punir les infractions par des méthodes apparemment légères telles que « tenir des pourparlers de supervision », mais elle a également le pouvoir de suspendre la licence d'une entreprise, voire de renvoyer les fabricants pour des accusations criminelles.

Avec environ 170 000 entreprises chinoises fabriquant ou vendant des produits de vapotage, nous saurons probablement assez rapidement si la STMA exercera son pouvoir durement, comme certains le craignent.

Selon Sina News , seuls 190 fabricants et 55 000 détaillants avaient reçu des licences STMA au 6 août, ce qui signifie que de nombreuses entreprises se retirent du secteur de la vape ou envisagent de contourner la nouvelle réglementation.

La bonne nouvelle est que la Chine a choisi de ne pas imposer une interdiction pure et simple de la vape, contrairement à deux des régions semi-autonomes du pays, Hong Kong et Macao, qui ont toutes deux interdit les ventes et les importations des produits du vpaotage l'année dernière.

En fait, les réglementations détaillées et rigoureuses imposées par la STMA pourraient même être considérées comme conférant une certaine légitimité à une industrie considérée dans le monde entier comme un « ouest sauvage » méprisable.

Selon la difficulté avec laquelle les régulateurs du tabac chinois rendent difficile pour les fabricants de faire des affaires à l'étranger, de nombreux vapoteurs du reste du monde pourraient voir bientôt de grands changements dans la variété et la disponibilité des produits. Ou peut-être qu'ils ne remarqueront aucun changement.

Histoire à suivre...
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article