Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Selon une nouvelle étude, la vape réduirait les dommages vasculaires

Selon une nouvelle étude, la vape réduirait les dommages vasculaires
Des chercheurs du CoEHAR (Centre d'excellence pour l'accélération de la réduction des risques), impliqués dans le projet Replica, ont découvert que le passage aux cigarettes électroniques réduisait les dommages vasculaires et l'apparition de maladies liées au tabagisme.

Les résultats de l'étude remettent en question l'idée fausse courante selon laquelle l'utilisation de cigarettes électroniques peut être tout aussi nocive que le tabagisme.

Les travaux ont été publiés par le réseau international de laboratoires indépendants du projet Replica, un groupe de scientifiques leaders mondiaux dans le domaine de la réduction des risques.

La dernière étude publiée a évalué les dommages causés aux cellules endothéliales (les cellules qui libèrent des substances qui contrôlent la relaxation et la contraction vasculaires) par la fumée de cigarette par rapport à la cigarette électronique.

Les lésions endothéliales représentent l'occurrence pathologique d'origine qui conduit à des maladies telles que l'artériosclérose et le tabagisme en est l'initiateur.

Le tabagisme compromet l'activité normale de l'endothélium, endommageant le système vasculaire et entraînant le développement de pathologies telles que l'hypertension et l'artériosclérose.

Le tabagisme et les substances toxiques de la fumée sont associés à une altération des mécanismes de réparation nécessaires à l'homéostasie de l'endothélium vasculaire, comme l'inhibition de la migration des cellules endothéliales.

La réduction de l'exposition aux substances toxiques de la fumée peut entraîner l'atténuation de l'effet nocif sur l'endothélium et le développement des maladies cardiovasculaires.

De nombreuses études internationales ont étudié les effets du tabagisme sur la migration des cellules endothéliales et les dommages vasculaires associés : En particulier, une étude de Taylor et al. (Taylor et al., 2017) ont montré une inhibition significativement réduite de la migration des cellules endothéliales in vitro (tubes à essai) par l'exposition aux aérosols de cigarettes électroniques par rapport à la fumée de cigarette.

Cela signifie que les cellules endothéliales exposées aux e-cigarettes conservent leur capacité à guérir efficacement les petites plaies dans les vaisseaux sanguins, contrairement aux cellules endothéliales exposées à la fumée de cigarette et aux substances toxiques, dont la capacité de réparation des plaies est au contraire fortement limitée.
Selon une nouvelle étude, la vape réduirait les dommages vasculaires
Les chercheurs du projet Replica, l'un des projets les plus réussis du CoEHAR, qui a répliqué ces deux dernières années les plus importantes études internationales dans le domaine de la réduction des méfaits du tabac grâce à un réseau de laboratoires indépendants, ont démontré la toxicité réduite des cigarettes électroniques et établir des normes de référence pour la recherche scientifique.

L'objectif des scientifiques du CoEHAR était de réaliser une étude de réplication multicentrique pour vérifier les résultats de Taylor et ses collègues.

L'étude, « Évaluation comparative des aérosols des systèmes de distribution de nicotine électronique et de la fumée de cigarette sur la migration des cellules endothéliales : Le projet Replica », a comparé les effets de trois systèmes de distribution de nicotine électroniques et d'une cigarette conventionnelle.

Suivant les normes scientifiques internationales et utilisant les techniques et outils les plus innovants disponibles, les données recueillies par les chercheurs du CoEHAR ont confirmé les résultats de Taylor et ses collègues : Les cigarettes électroniques n'induisent pas l'inhibition de la migration des cellules endothéliales in vitro par rapport à la fumée de cigarette, ce qui réduit les dommages causés par la fumée de tabac.

« Comme en témoignent les études précédentes menées par l'équipe du projet Replica, les dommages causés par les systèmes électroniques d'administration de nicotine sont nettement inférieurs aux dommages causés par la fumée de cigarette », a expliqué le professeur Massimo Caruso, auteur de l'étude et co-chef de projet de Replica.

« Le fait intéressant est que le passage à des produits sans combustion réduit les dommages vasculaires et prévient la possibilité de l'apparition de maladies liées au tabagisme telles que l'artériosclérose et l'hypertension. Une fois de plus, nos recherches ont remis en question l'idée que la vape cause des dommages similaires à ceux des cigarettes combustibles. »
offre le petit fumeur
upends
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article