Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Les vapoteurs américains se tournent vers les réseaux sociaux pour contourner les restrictions sur les arômes

Les vapoteurs américains se tournent vers les réseaux sociaux pour contourner les restrictions sur les arômes
L’ONG américaine Truth Initiative a effectué des recherches qui ont été publiées dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health, un grand nombre de vapoteurs se sont tournés vers les réseaux sociaux en mettant en place des stratégies afin de contourner l’interdiction des arômes pour les produits du vapotage mis par la Food and Drug Administration (FDA).

Ils ont identifié plus de 166 000 messages et commentaires entre mai 2019 et mai 2020 sur le subreddit r/JUUL, avec des filtres par mots-clés afin de trouver des discussions ciblées sur les cigarettes électroniques aromatisées et quelles ont été les stratégies pour contourner les politiques relatives à l'interdcition des arômes.

Pour information, Reddit est une plateforme de discussion en ligne qui compte plus de 440 millions d’utilisateurs actifs, qui héberge tous types de forums dédiés à des sujets très spécifiques, appelés subreddits.

Sur les 166 000 messages et commentaires analysés, 33 000 évoquent les arômes, alors que 7 500 expliques comment faire pour contourner l'interdiction de la FDA sur les arômes.

Des astuces pour passer outre la réglementation et trouver des alternatives

En premier lieu, la FDA a publié une directive retirant du marché toutes les pods aromatisées à partir de janvier 2020 (seuls les arômes tabac et menthol restaient autorisés), puis en juin 2022 la FDA a annoncé l’interdiction de vente des JUUL, avant de suspendre cette décision après quelques semaines. Ce qui a eu un impact sur la disponibilité de nombreux arômes de JUUL et de pods aromatisées.

Il a été révélé que plus d’une personne sur trois (39 %) parmi les 7 500 messages demandait des conseils sur les marques de substitution possible pour les cigarettes électroniques jetables et les dosettes (compatibles avec les JUUL qui restaient autorisées à la vente) proposant les saveurs nouvellement indisponibles.

Les échanges concernaient, en particulier, Vuse et Smok, les deux marques de cigarettes électroniques les plus populaires après JUUL et Puff Bar, mais aussi Caliburn, Voopoo, Novo et OVNS, une marque de dosettes rechargeables compatible avec les JUUL.

Près d’un quart (23 %) des messages offraient des conseils sur la disponibilité des produits dans les Etats et localités où l’interdiction était récemment entrée en vigueur, comme le Massachusetts et le Michigan ; 20 % portaient sur l’acquisition de produits en ligne ; et 16 % sur l’importation de produits d’autres pays (Canada, Russie, Royaume-Uni). Dans 4 % des messages il était fait état de la constitution de stocks voire d’achats en gros et 2,5 % s’intéressaient aux dosettes de contrefaçon.

Mais les puffs ne sont pas soumises aux mêmes interdictions, et par conséquent elle ont repris des parts de marché de JUUL. Au final, l’usage des puffs par les lycéens a augmenté de 1000 % en 2019-2020.

Appel à une réglementation plus stricte

Selon l’ONG, cette étude sur les réseaux sociaux a permis d’évaluer les réactions du public, et surtout les limites des nouvelles réglementations.

Cette étude révèle également l'intérêt de mettre en place des lois sans faille en matière d’arômes pour les produits du vapotage, ce qui n’est pas le cas actuellement aux États-Unis.

Seule une politique d’interdiction totale des arômes dans les eliquides permettra de contrer cette expention de la consommation des puffs par les jeunes.

L’industrie du tabac utilise les arômes pour attirer les jeunes, et celà ce confirme car c'est l’une des principales raisons pour lesquelles ils commencent à vapoter.
offre le petit fumeur
upends
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article