Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

La vape ne cause pas le symptôme de la respiration sifflante

La vape ne cause pas le symptôme de la respiration sifflante
L'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine a publié un commentaire des chercheurs du CoEHAR (Centre d'excellence pour l'accélération de la réduction des risques) et de l'Université de Messine concernant une étude américaine concluant que " l'utilisation ancienne et actuelle de la cigarette électronique était associé à un risque plus élevé de développer des symptômes respiratoires liés à la respiration sifflante ".

Selon les auteurs du CoEHAR, " l'importance des résultats doit être soigneusement examinée ".

Les études américaines ont conclu que " l'utilisation ancienne de la cigarette électronique était associée à une probabilité plus élevée de développer des symptômes respiratoires liés à la respiration sifflante ".

CoEHAR déclare : " Dans la pléthore d'études sur les effets négatifs possibles des cigarettes électroniques sur la santé humaine, il est souvent difficile de comprendre quels résultats proviennent d'études qui suivent des normes de recherche spécifiques et des méthodologies rigoureuses. "

" Récemment, une étude longitudinale de Xie et al. concernant les effets sur la santé respiratoire de l'utilisation de la cigarette électronique dans une cohorte nationale représentative de jeunes adultes américains a montré que l'utilisation actuelle de la vape était associée à une probabilité plus élevée de développer des symptômes respiratoires et une respiration sifflante. "

Les chercheurs du CoEHAR et de l'Unité des maladies infectieuses du Département de médecine clinique et expérimentale de l'Université de Messine ont analysé les résultats de ses chercheurs américains.

Selon la lettre publiée publiée, les résultats doivent être examinés attentivement.

David Campagna (chercheur du CoEHAR et premier auteur de l'étude) a déclaré que : " Comme dans les enquêtes précédentes sur l'association entre l'utilisation de la cigarette électronique et les symptômes respiratoires, les antécédents de tabagisme n'ont pas été pris en compte ou sont insuffisamment ajustés dans l'analyse. L'utilisation d'une version binaire du statut de fumeur de cigarettes comme indicateur indirect d'une mesure des dommages physiologiques cumulés est malheureusement incomplète ".

L'évaluation de la durée ou de l'intensité du tabagisme est une meilleure mesure autodéclarée : Par exemple, l'utilisation de paquets-années de tabagisme montre une association dose-réponse claire pour l'exposition aux cigarettes de tabac et le risque d'apparition d'un nouvel asthme.

La lettre déclare : " Une mesure binaire du statut de fumeur actuel n'est tout simplement pas en mesure de saisir toutes les dimensions de l'usage du tabac qui sont pertinentes pour la santé, y compris les symptômes respiratoires et une approche plus analytique des résultats (c'est-à-dire les paquets-années) est nécessaire. "

Grazia Caci, chercheuse à l'Université de Messine a ajouté : " Les études qui exposent une causalité entre l'utilisation de la cigarette électronique et les effets sur la santé doivent être soigneusement évaluées. Dans les études de recherche, je pense qu'il est bon de mettre l'accent sur les données en les rationalisant au maximum : La base doit être le raisonnement qui conduit au résultat (confirmé ou non) plutôt que de forcer exprès l'activité de recherche afin d'obtenir le résultat souhaité. "
offre le petit fumeur
upends
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article