Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Selon la World Vapers' Alliance, le plan anti saveurs de l'Union Européenne n'est pas justifié

Selon la World Vapers' Alliance, le plan anti saveurs de l'Union Européenne n'est pas justifié
La Commission européenne a annoncé son intention d'interdire la vente de tous les produits du tabac chauffé aromatisés. La commissaire européenne à la santé et à la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, a également appelé à une " application plus stricte " pour les nouveaux produits entrant sur le marché. La World Vapers' Alliance a qualifié ce plan de " malavisé ".

Michael Landl, directeur de la World Vapers' Alliance, a commenté : " Il est choquant que la Commission européenne lutte toujours contre la réduction des méfaits du tabac. Nous avons besoin d'autant d'options que possible pour atteindre l'objectif de 5 % de tabagisme de la Commission. Le vapotage, les sachets de nicotine et les produits qui ne brûlent pas aident tous les gens à arrêter de fumer et sont moins nocifs. "

La Commission ignore systématiquement la richesse des preuves scientifiques indiquant les avantages, sans parler de l'expérience de millions de vapoteurs. L'approche négative de la Commission en matière de réduction des risques ne fera que stimuler le marché noir et inciter les gens à recommencer à fumer.

Selon un article sur Politico, la principale raison de l'interdiction des produits du tabac chauffés aromatisés est due à l'augmentation des ventes et à la protection des jeunes.

La World Vapers' Alliance affirme que si, selon la Commission européenne, 700 000 personnes meurent chaque année de maladies liées au tabagisme, elle s'inquiète aussi de l'augmentation des ventes d'alternatives moins nocives.

La propre étude de l'Eurobaromètre de l'UE indique que : " Près de huit utilisateurs de produits de tabac chauffé sur dix (79 %) et un quart de ceux qui les ont essayé les trouvent attrayants, contre seulement un sur vingt parmi ceux qui ne les ont jamais essayés. " Indiquant que ces produits sont clairement pertinents pour les fumeurs actuels.

Landl a ajouté : " Au lieu de recommander aux fumeurs de passer à des alternatives moins nocives, le commissaire Kyriakides refuse d'écouter la science, les experts et les consommateurs. Ce plan montre que la Commission européenne a l'intention de sévir davantage contre la réduction des risques tout en acceptant toutes les conséquences négatives. "

La prochaine mise à jour de la directive européenne sur les produits du tabac (TPD) déterminera l'avenir de la réduction des méfaits du tabac, menaçant peut-être les aides au sevrage tabagique les plus efficaces et la santé publique.

Actuellement, l'UE discute de la prochaine mise à jour de la TPD et de la manière d'inclure de nouvelles alternatives à la nicotine. Malheureusement, l'UE semble poursuivre son attaque hostile et anti-scientifique contre les produits réduisant les risques.

La World Vapers' Alliance affirme qu'elle " amplifie la voix des vapoteurs du monde entier et leur donne les moyens de faire une différence dans leurs communautés. Nos membres sont des associations de vapoteurs et des vapoteurs individuels du monde entier. "

Michael Landl est le directeur de la World Vapers' Alliance. Il vient d'Autriche et est basé à Vienne. C'est un professionnel de la politique expérimenté et un vapoteur passionné. Il a étudié à l'Université de Saint-Gall et a travaillé pour plusieurs organes de politique publique et le Parlement allemand.

Les European Tobacco Harm Reduction Advocates (ETHRA), un ensemble d'organisations régionales de consommateurs indépendantes, ont déclaré : " Des leçons doivent être tirées de l'expérience suédoise et l'accent doit être remis sur la réduction des méfaits du tabagisme.

Si l'UE veut vraiment vaincre le cancer, les fumeurs doivent disposer d'un large éventail d'alternatives à faible risque qui soient accessibles et attrayantes, des options telles que les HTP ainsi que les cigarettes électroniques, les sachets de nicotine et le snus.

La mise en place d'obstacles à l'arrêt du tabac sous la forme d'interdictions d'arômes protège le commerce des cigarettes et prolonge le tabagisme, et ne fait certainement pas avancer la lutte contre le cancer. "
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article