Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

L'OMS n'est pas exactement une autorité en matière de vapotage

L'OMS n'est pas exactement une autorité en matière de vapotage
Comme tu le sais, sur le Journal Du Vapoteur, nous avons toujours crié garde contre les propos, les positions, les certitudes, les fameuses enquêtes, les études, les déclarations …..de l'OMS.

Cela fait longtemps que nous dénonçons leurs mensonges et que nous affirmons qu'ils sont à la solde de ceux qui ont les plus gros chéquiers en ce bas monde.

Mais avions-nous raison ?

Pour te faire une opinion, voici leur dernière publication dans laquelle ils prouvent qu'ils connaissent leur sujet :

Il existe de nombreux types de cigarettes électroniques sur le marché, également connus sous le nom de systèmes électroniques de distribution de nicotine (ENDS) et parfois de systèmes électroniques de distribution sans nicotine (ENNDS).

Ces systèmes chauffent un eliquide pour créer de la vapeur qui est inhalée par l'utilisateur. Ces soi-disant eliquides peuvent contenir ou non de la nicotine (pas de tabac), mais contiennent généralement des additifs, des arômes et des produits chimiques qui peuvent être toxiques pour la santé des personnes.

Les cigarettes électroniques sont-elles dangereuses ?

Les émissions de cigarettes électroniques contiennent généralement de la nicotine et d'autres substances toxiques qui sont nocives pour les utilisateurs et les non-utilisateurs qui y sont exposés de manière indirecte. Certains produits prétendant être sans nicotine (ENNDS) contiennent de la nicotine.

La consommation de nicotine chez les adolescents a des effets délétères sur le développement du cerveau, entraînant des conséquences à long terme sur son développement et pouvant entraîner des troubles d'apprentissage.

La nicotine crée une forte dépendance et certaines preuves suggèrent que les mineurs qui utilisent des cigarettes électroniques peuvent doubler leurs chances de commencer à fumer des cigarettes de tabac plus tard dans la vie.

Les preuves révèlent que ces produits sont nocifs pour la santé et ne sont pas sûrs. Cependant, il est trop tôt pour fournir une réponse claire sur l'impact à long terme de leur utilisation ou de leur exposition.

Certaines études récentes suggèrent que l'utilisation de cigarettes électroniques peut augmenter le risque de maladie cardiaque et de troubles pulmonaires.

L'exposition à la nicotine chez les femmes enceintes peut avoir des conséquences similaires sur le développement cérébral du fœtus.

L'utilisation de cigarettes électroniques peut également exposer les non-fumeurs à la nicotine et à d'autres produits chimiques nocifs.

La vape a également été associée à un certain nombre de blessures physiques, notamment des brûlures dues à des explosions ou à des dysfonctionnements, lorsque les produits ne répondent pas aux normes attendues ou sont altérés par les utilisateurs.

L'exposition accidentelle des enfants aux e-liquides présente de graves risques car les cigarettes électroniques peuvent fuir ou les enfants peuvent avaler l'e-liquide toxique.

Les cigarettes électroniques (ENDS) causent-elles des lésions pulmonaires ?

Il existe de plus en plus de preuves que la cigarette électroniques pourrait être associée à des lésions pulmonaires et, ces derniers temps, elle a été liée à une épidémie de lésions pulmonaires aux États-Unis. Ceci est décrit par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis comme e-lésion pulmonaire associée au vapotage (EVALI), qui a conduit le CDC à activer une enquête d'urgence sur EVALI le 17 septembre 2019.

Le CDC note : « Au 18 février 2020, il y avait eu un total de 2 807 cas d'EVALI signalés dans les 50 États, le district de Columbia, Porto Rico et les îles Vierges américaines, dont 60 décès confirmés dans 27 États et le district de Columbia.

Bien que la cause de ces décès n'ait pas été déterminée de manière concluante, l'acétate de vitamine E (VEA), un additif courant dans les ENDS qui contient du cannabis (ou du THC), aurait joué un rôle important dans ces cas de lésions pulmonaires.

Plus d'informations sur cet incident, y compris un lien fort entre l'épidémie d'EVALI et l'acétate de vitamine E et le dernier rapport, est disponible sur le site du CDC, qui est mis à jour tous les semaines, car les preuves ne sont pas suffisantes pour exclure la contribution d'autres produits chimiques.

Les e-cigarettes sont-elles plus ou moins dangereuses que les cigarettes classiques au tabac ?

Les produits du tabac et les cigarettes électroniques présentent des risques pour la santé. L'approche la plus sûre est de ne pas les utiliser.

Les niveaux de risque associés à l'utilisation d'ENDS ou de produits du tabac dépendent probablement d'une série de facteurs, certains relatifs aux produits utilisés et d'autres à l'utilisateur individuel.

Les facteurs incluent le type et les caractéristiques du produit, la façon dont les produits sont utilisés, y compris la fréquence d'utilisation, la façon dont les produits sont fabriqués, qui utilise le produit et si les caractéristiques du produit sont manipulées après la vente.

La toxicité n'est pas le seul facteur dans l'examen du risque pour un individu ou une population exposée aux émissions des cigarettes électroniques.

Ces facteurs peuvent inclure le potentiel d'abus ou de manipulation du produit, l'utilisation par des enfants et des adolescents qui, autrement, n'auraient pas utilisé de cigarettes, usage simultané avec d'autres produits du tabac (dual ou poly usage) et enfants et adolescents continuant à consommer des produits fumés suite à l'expérimentation de la cigarette électronique. De plus, toutes les e-cigarettes ne sont pas identiques et les risques pour la santé peuvent différer d'un produit à l'autre et d'un utilisateur à l'autre.

Les cigarettes électroniques créent-elles une dépendance ?

La nicotine est très addictive. Un non-fumeur qui vapote peut devenir dépendant à la nicotine et avoir du mal à arrêter d'utiliser la cigarette électronique ou devenir dépendant des produits du tabac conventionnel.

Les émissions ENDS de vape passive sont-elles dangereuses ?

Les cigarettes électroniques augmentent généralement la concentration de particules dans les environnements intérieurs et contiennent de la nicotine et d'autres substances potentiellement toxiques.

Les émissions présentent donc des risques potentiels tant pour les utilisateurs que pour les non-utilisateurs.

Quelles sont les options politiques pour réglementer les ENDS ?

La manière dont un pays aborde la cigarette électronique dépendra de facteurs propres à sa situation.

Les cigarettes électroniques sont actuellement interdites dans plus de 30 pays à travers le monde.

Dans d'autres, ils sont réglementés en tant que produits de consommation, produits pharmaceutiques, produits du tabac, autres catégories ou totalement non réglementés.

Là où ils ne sont pas interdits, l'OMS recommande que les cigarettes électroniques soient réglementés.

Les objectifs réglementaires comprennent :

- Empêcher l'initiation à l'utilisation de la cigarette électronique par les non-fumeurs et les enfants, par exemple en empêchant ou en restreignant la publicité, la promotion et le parrainage, et en limitant les saveurs qui plaisent aux enfants.

- Minimiser autant que possible la santé et/ou les risques potentiels pour les vapoteurs, par exemple en réglementant les caractéristiques des produits.

- Protéger les non-utilisateurs de l'exposition à leurs émissions, par exemple en interdisant l'utilisation des cigarettes électroniques dans les espaces intérieurs où il est interdit de fumer.

- Prévenir les allégations de santé non prouvées.

- Protéger les politiques de santé publique des intérêts commerciaux et autres intérêts acquis.

Quel rôle joue la vape dans le sevrage tabagique ?

À ce jour, les preuves de l'utilisation de la vape comme aide au sevrage ne sont pas concluantes.

En raison de la diversité des cigarettes électroniques et de la faible certitude entourant de nombreuses études, le potentiel pour les cigarettes électroniques de jouer un rôle en tant qu'intervention de sevrage tabagique au niveau de la population n'est pas clair.

Pour vraiment aider les fumeurs à arrêter de fumer et renforcer la lutte mondiale contre le tabagisme, les gouvernements doivent intensifier les politiques et les interventions dont nous savons qu'elles fonctionnent.

Des interventions éprouvées, telles que de brefs conseils de professionnels de la santé, des lignes téléphoniques nationales gratuites pour arrêter de fumer et des interventions de sevrage fournies via la messagerie texte mobile sont recommandées.

Lorsque cela est économiquement faisable, les gouvernements devraient également envisager de promouvoir les thérapies de remplacement de la nicotine et les pharmacothérapies sans nicotine pour le sevrage.

Que fait l'OMS à propos de la cigarette électronique ?

L'OMS surveille et examine régulièrement les données probantes sur la cigarette électronique et la santé pour offrir des conseils aux gouvernements.

Cela comprend le rapport biennal de l'OMS sur l'épidémie mondiale de tabagisme et les interventions pour la combattre, ainsi que d'autres ressources pertinentes.

L'OMS s'efforce de construire un environnement plus sûr, un monde plus sain pour tous, partout.



Je reviens sur la dernière affirmation : " L'OMS s'efforce de construire un environnement plus sûr, monde plus sain pour tous, partout ".

Il y a de quoi rire quand on lit cela !!

Tout n'est que réalité déformée, mensonges... Mais bon, les budgets du vapotage ne sont pas les mêmes que ceux des tabatiers... Si tu vois ce que je veux dire !

À la lecture de ce torchon, je pense à ce que disait Monsieur Bruno MASURE : " Il y a des moments où il faut savoir fermer sa gueule... "

Ou encore...

Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de l'ouvrir et de ne laisser aucun doute à ce sujet.

Voilà qui conviendrait parfaitement aux membres de l'OMS !
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J
C’est affligeant et triste
Répondre