Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Le prix des e-liquides pourrait augmenter

Le prix des e-liquides pourrait augmenter
Il y a un an déjà, le prix du propylène glycol a connu une forte augmentation. Alors utilisé dans la base de tous les e-liquides, c’est toute une filière qui devait faire face à cette crise et qui se remettait en question.

Aujourd’hui, avec la crise de l’énergie que nous traversons, ce sont toutes les matières premières des e-liquides qui sont impactées.

Le prix du propylène glycol a-t-il encore augmenté depuis le printemps 2021 ?

Alors que le cours du PG était monté à 3 voire 4 fois son prix de 2020 en début d’année 2021, notamment dû à une baisse de production liée à une grande vague de froid qui s’était abattue sur le Texas, État où se trouve des usines clés dans la fabrication du PG, la situation s’est légèrement améliorée depuis.

Par rapport aux prix de 2020, en début d’année 2022, le coût du PG n’est plus que 2 fois le prix de 2020. Mais depuis février 2022, les prix du propylène glycol n’ont plus baissé. Ils n’ont que très peu bougé depuis l’été dernier.

La glycérine végétale et les arômes flambent aussi

Pendant que le propylène glycol est plus clément au niveau des prix, c’est au tour de la glycérine végétale de flamber…

Son prix aurait été multiplié par 2 ou 3. Si on peut penser que les e-liquides à base de Végétol ne seront pas touchés, c’est se mettre le doigt dans l’œil : Le Végétol est obtenu grâce à un procédé de biofermentation de la glycérine végétale, ils sont donc directement concernés par la hausse des prix.

Cette hausse des prix est avant tout liée à l’arrêt des unités de biocarburants 1ère génération, qui ne respectaient pas l’alimentation mondiale, réduisant drastiquement la production de biocarburants.

Certains fabricants de e-liquides avaient anticipé cette hausse de prix en trouvant et en stockant de grandes quantités de VG, suffisant pour plusieurs mois de production.

Même les flacons et l’énergie sont touchés

Les arômes et la base PG/VG ont connu de grandes augmentations de prix. Mais cette augmentation vient aussi toucher les autres composants d’un eliquide, et notamment les plastiques utilisés pour fabriquer les fioles.

Les plastiques ont augmenté de 7 à 12% et c’est la même histoire pour les étiquettes : Augmentation de 5%. Même les cartons d’emballage seraient touchés, mais cette augmentation semble mineure.

Comme pour tout le monde, le prix des énergies (eau, électricité, gaz…) augmente. En 2021, cette augmentation était de 15% en moyenne et ça ne passe pas inaperçu pour les industriels, même avec le plafond national mis en place en début d’année 2022.

Les problèmes ne viennent pas seulement des prix, mais aussi au niveau de l’approvisionnement. Des retards se sont fait de plus en plus nombreux notamment avec la congestion des grands ports à l’automne 2020, en touchant non seulement les fabricants de e-liquides mais aussi leurs fournisseurs et les grossistes. Les délais de livraisons pour certaines entreprises ont triplé, ce qui complique la gestion des stocks et l’approvisionnement d’autres entreprises est passé de 72 heures à 2 ou 3 mois.

Les retards d’approvisionnement et les hausses de prix qu’a connu la filière du e-liquide vont-ils avoir un impact sur les prix en boutique ? Les vapoteurs vont-ils ressentir cette hausse dans le prix qu’ils vont payer sur leur site internet préféré ou leur boutique la plus proche ?

Les réponses divergent, mais pour le moment, les sociétés qui fabriquent les e-liquides absorbent tant qu’elles le peuvent les hausses pour ne pas les répercuter sur le consommateur final.

Mais cette limitation des hausses chez le particulier ne pourra pas tenir longtemps. De nombreux fabricants ont des partenariats à l’année avec leurs fournisseurs, ce qui permet de fixer un prix d’achat qui ne bouge pas sur une durée d’un an.

L’année dernière lors du début de l’augmentation des prix, ils se sont dépêchés à signer des contrats de livraison pour l’année qui allait suivre.

Mais ces contrats vont bientôt se finir et les renégociations ne vont pas permettre à ces entreprises de garder des marges correctes sur leurs productions. Elles vont être obligées de répercuter ces hausses.

Les prix de tous les formats de e-liquides risquent d’être chamboulés…
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article