Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

A Hong Kong, le cauchemar commence pour les vapoteurs

A Hong Kong, le cauchemar commence pour les vapoteurs
Les résidents de Hong Kong qui vapotent ou utilisent des produits du tabac chauffé (HTP) sont confrontés depuis début mai à une sombre réalité. En effet, une interdiction de vente et d'importation de vapes est entrée en vigueur, et le marché de la vape passera instantanément de légal à illégal.

Les autorités de Hong Kong ont déjà commencé à s'attaquer aux opérations de contrebande qui ne manqueront pas de se multiplier. Le département des douanes a publié un communiqué de presse se vantant des produits qu'il a saisis : 2,63 millions de produits du tabac chauffés suspectés d'être illicites, 190 000 cigarettes électroniques suspectées contenant de la nicotine et 5 000 millilitres de eliquides suspectés contenant de la nicotine ont été saisis, soit une valeur marchande estimée à environ 15 millions de dollars.

Hong Kong a adopté l'interdiction en octobre dernier, après cinq ans d'essais. À compter du 30 avril, il sera illégal de vendre, de fabriquer, d'importer ou de promouvoir des produits de vapotage et de tabac chauffé.

Les contrevenants peuvent encourir de lourdes amendes et jusqu'à six mois de prison, bien que l'utilisation et la possession personnelles ne soient pas contraires à la loi. Les cigarettes, bien sûr, resteront parfaitement légales, et de nombreux vapoteurs et utilisateurs de tabac chauffé recommenceront à fumer.

Comme presque toutes les interdictions sur la vape, celle de Hong Kong a été promue par des groupes anti-tabac et des intérêts de santé publique comme un moyen de protéger les jeunes. Le puissant groupe de défense du contrôle du tabac, le Hong Kong Council on Smoking and Health (COSH), a exigé une interdiction complète de la vente de produits de vapotage depuis 2018.

La ville de Hong Kong est une région semi-autonome de la République populaire de Chine. Il ne couvre qu'une superficie de 400 miles carrés, mais compte 7,4 millions d'habitants. La Chine, qui a pris possession de la région au Royaume-Uni en 1997, a décidé ces dernières années d'imposer des restrictions plus strictes à Hong Kong, fermant des journaux et emprisonnant des manifestants.

Hong Kong partage une frontière avec Shenzhen, en Chine, l'immense ville manufacturière où sont fabriqués presque tous les produits de vapotage vendus dans le monde. Avec 11 points de passage terrestres entre les grandes villes et des camions, des trains et des navires faisant constamment la navette entre les ports de Hong Kong et les usines de Shenzhen, les autorités devront faire des heures supplémentaires pour mettre un frein aux opérations de contrebande.

Les douaniers de Hong Kong ont déclaré avoir déjà arrêté 11 personnes accusées de contrebande de produits de vapotage et de tabac chauffé, un crime beaucoup plus grave que la vente ou la fabrication d'articles interdits. À Hong Kong, le crime de contrebande peut être puni d'une peine pouvant aller jusqu'à sept ans de prison.

Les détaillants de Hong Kong rapportent que les ventes de cigarettes électroniques ont augmenté ces dernières semaines, alors que des vapoteurs désespérés tentent de stocker des produits. 90% des utilisateurs de tabac chauffé récemment interrogés disent qu'ils recommenceront à fumer des cigarettes après l'entrée en vigueur de l'interdiction.
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article