Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Nouvelle étude examinant comment la vape peut aider les femmes enceintes à arrêter de fumer

Nouvelle étude examinant comment la vape peut aider les femmes enceintes à arrêter de fumer
Une nouvelle étude examinant comment le vapotage aide les femmes enceintes à arrêter de fumer et à rester sans fumée a été publiée dans le British Medical Journal.

L'équipe de recherche de l'Université de Nottingham, de l'Université St George de Londres et de l'Université de Stirling a mené une étude longitudinale sur des femmes enceintes pour voir si les cigarettes électroniques sont associées à un retour au tabagisme après l'accouchement.

Sophie Orton, Lauren Taylor, Libby Laing, Sarah Lewis, Michael Ussher, Tim Coleman et Sue Cooper affirment que le retour au tabagisme après l'accouchement « est un problème de santé publique important ».

« L'utilisation de la cigarette électronique a augmenté ces dernières années, et dans une cohorte de grossesses britannique contemporaine, nous avons étudié les facteurs, y compris l'utilisation de la cigarette électronique, associés au retour au tabagisme après l'accouchement. »

L'équipe a effectué des analyses d'une enquête de cohorte longitudinale avec des questionnaires. Le premier questionnaire a été rempli entre 8 et 26 semaines de grossesse, le second en fin de grossesse entre 34 et 36 semaines et le troisième et dernier questionnaire a été rempli 3 mois après l'accouchement. Au total, 750 femmes ont été recrutées dans 17 hôpitaux en Angleterre et en Écosse en 2017.

« Aider les femmes enceintes à arrêter de fumer et à rester abstinentes sur le long terme est un enjeu de santé publique important. En 2019/2020, 12,1 % des femmes en Angleterre fumaient en début de grossesse1, cependant, environ la moitié tentent d'arrêter après la conception. Malheureusement, les rechutes sont courantes, jusqu'à 75 % des femmes recommençant à fumer dans les 12 mois suivant l'accouchement. »

Notant les problèmes de santé que le tabagisme cause à la fois à la mère et à l'enfant, l'équipe a identifié les femmes les plus susceptibles de retomber dans le tabagisme et souligne qu'aucune intervention efficace n'est actuellement mise en place.

« Les cigarettes électroniques ont un potentiel de bénéfice pour la santé publique car elles n'impliquent pas la combustion du tabac, qui est la principale source de méfaits des cigarettes conventionnelles. »

L'équipe note les conclusions de Cochrane TAG : « Chez les fumeuses non enceintes, il existe une certitude modérée que les cigarettes électroniques contenant de la nicotine améliorent les taux d'arrêt, par rapport aux produits de vapotage sans nicotine ou à la thérapie de remplacement de la nicotine ».

Ils ont mesuré le succès du vapotage avec la réponse à une série de questions : " Le critère de jugement principal était le retour au tabagisme à 3 mois après l'accouchement en utilisant les réponses des participants à la question " quelle affirmation décrit le mieux votre tabagisme en ce moment ? ".

Les options de réponse étaient « Je ne fume pas du tout », « Je fume occasionnellement, mais pas tous les jours », « Je fume tous les jours, mais moins que lorsque j'étais enceinte », « Je fume tous les jours, à peu près autant que lorsque j'étais enceinte » et « Je fume tous les jours et j'ai tendance à fumer plus que lorsque j'étais enceinte ». Les femmes qui déclaraient fumer au moins occasionnellement étaient considérées comme ayant recommencé à fumer.

L'équipe de recherche affirme qu'il s'agit de la première étude explorant l'utilisation de cigarettes électroniques pendant la grossesse et le post-partum.

Ils ont découvert que le vapotage aide les femmes enceintes à arrêter de fumer et à rester sans tabac dans les trois mois suivant la naissance.
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article