Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Le Parlement européen reconnaît que la cigarette électronique est une aide au sevrage tabagique

Le Parlement européen reconnaît que la cigarette électronique est une aide au sevrage tabagique
Selon le communiqué de RELX International, que nous retranscrivons, le Parlement Européen est devenu la première assemblée élue au monde à reconnaître la réduction des risques liés à l’usage du tabac grâce à l’utilisation de la cigarette électronique.

Par un vote de 652 voix contre 15, la Commission « Combattre le cancer » a adopté un rapport sur la prévention et le traitement du cancer déclarant que « les cigarettes électroniques pourraient permettre à certains fumeurs d’arrêter progressivement de fumer ».

Il s’agit d’une décision cruciale, après que plusieurs études ont montré que le vapotage présente un degré de nocivité plus faible que celui de fumer des cigarettes traditionnelles.

Selon le Public Health England (PHE), les e-cigarettes sont 95 % moins nocives que le tabac et la probabilité de cancer peut être réduite de 99,6 %.

En octobre dernier, l’agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency) a également donné le feu vert à la prescription de cigarettes électroniques et de dispositifs de vapotage autorisés aux patients en tant que dispositif de sevrage tabagique.

Outre les nombreuses mesures importantes visant à réduire l’incidence du cancer, le rapport parlementaire met particulièrement l’accent sur les effets désastreux du tabagisme sur la santé. Le document souligne également la nécessité de poursuivre les recherches sur le vapotage afin de fournir aux utilisateurs de ces produits toutes les informations nécessaires à leur bonne utilisation.

Pour RELX International, il s’agit d’une décision-clé pour les droits des consommateurs : « RELX International se félicite de la décision du Parlement européen de reconnaître la réduction des dommages par l’utilisation des e-cigarettes, et continue d’encourager l’application continue des règles et règlements actuels axés sur la prévention du tabagisme chez les mineurs, qu’il s’agisse de cigarettes traditionnelles ou électroniques. »

« Dans le même temps, nous encourageons les institutions européennes à reconnaître le rôle clé que jouent les arômes pour aider les fumeurs adultes à passer à l’e-cigarette » déclare Chris Aikens, Directeur des Affaires Extérieures de RELX International en Europe.

Le dernier texte du rapport mentionne également la nécessité de poursuivre l’évaluation des arômes dans les eliquides « particulièrement attrayants pour les mineurs et les non-fumeurs » et d’une éventuelle interdiction dans le cadre de la révision de la Directive sur les produits du tabac (DPT). La variété d’arômes est l’une des principales raisons pour lesquelles les fumeurs adultes sont passés aux e-cigarettes et pour lesquelles les utilisateurs ne sont pas revenus aux cigarettes traditionnelles.

Chris Aikens déclare également : « notre industrie a également un rôle à jouer dans ce domaine, afin de protéger les mineurs vis-à-vis de l’accès aux produits à base de nicotine. Nous avons développé le programme Guardian, une initiative à l’échelle de l’entreprise qui s’étend des ventes au marketing.

Nous nous engageons à respecter, et à faire respecter, toutes les lois et réglementations sur tous les marchés où nous opérons, et parfois même à aller au-delà de ces lois afin d’empêcher nos produits d’être attrayants pour les jeunes ».
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article