Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

Ces études bâclées sur le vapotage !

Ces études bâclées sur le vapotage !
Comme tu as pu le constater, depuis des années, les médias rapportent les résultats de recherches bâclées sur le vapotage, puis les oublient rapidement.

Ce qui suit est une liste de ces innombrables études, de qualité médiocre, qui ont été traitées sur les risques présumés pour la santé suite à l'utilisation de la cigarette électronique…

L'année 2021 a vu la publication de nombreuses études alléguant que l'utilisation de la cigarette électronique (vapotage) entraînait de très graves conséquences pour la santé, allant de la dépression à la dysfonction érectile et au risque accru d'accident vasculaire cérébral...

Chaque journal a généré une large couverture médiatique donnant aux consommateurs la fausse impression que le vapotage représente une plus grande menace pour la santé qu'il ne le fait réellement…

Les journalistes de la santé ont tendance à être obsédés par un sujet pendant quelques jours, puis à l'oublier complètement, passant rapidement à la prochaine étude exagérée.

Donc, dans l'esprit de développer une compréhension plus complète des risques et des avantages du vapotage pour la santé, voici une compilation des plus grands succès de la recherche douteuse qui a fait la une des journaux ces derniers mois :

Le vapotage pourrait-il causer une dysfonction érectile ?

Ces études bâclées sur le vapotage !
" Le vapotage a doublé le risque de dysfonction érectile chez les hommes de 20 ans et plus ", a rapporté CNN en décembre dernier.

Ce qu'ils ont laissé de côté, c'est que toutes les données recueillies pour l'étude ont été auto-déclarées.

Les hommes ont été classés comme ayant une dysfonction érectile sur la base d'une question à 1 item : " Beaucoup d'hommes ont des problèmes avec les rapports sexuels. Comment décririez-vous votre capacité à obtenir et à maintenir une érection suffisante pour un rapport sexuel satisfaisant ? "

On est loin d'un diagnostic médical fiable.

Les chercheurs se sont également appuyés sur les participants à l'étude pour déclarer combien ils ont vapoté ou fumé. Étrangement, l'étude n'a pas trouvé de lien entre le tabagisme quotidien et la dysfonction érectile.

On ne sait pas pourquoi seul le vapotage comporterait ce risque, puisque les cigarettes contiennent souvent plus de nicotine que les eliquides consommés par les vapoteurs.

Vapotage et risque d'accident vasculaire cérébral : Une nouvelle étude met en avant la mauvaise conclusion.

Ces études bâclées sur le vapotage !
Vivre la dysfonction érectile est probablement désagréable, mais subir un AVC est, je suppose, une expérience vraiment effrayante.

Ainsi, lorsque l'American Heart Association (AHA) a annoncé que les chercheurs avaient établi un lien entre le vapotage et le risque d'AVC, les médias sont devenus fous, rapportant que les utilisateurs de cigarettes électroniques ont un risque d'AVC 15% plus élevé à un plus jeune âge que les fumeurs de tabac traditionnels, selon des conclusions préliminaires.

En fin de compte, "préliminaire" n'était pas le bon mot à utiliser.

L'étude n'a jamais été publiée, même si les auteurs devaient présenter leurs résultats lors de la conférence annuelle de l'AHA. Ils ne l'ont jamais fait, et c'est peut-être parce que les résultats étaient moins impressionnants à y regarder de plus près.

Alors que les vapoteurs ont subi des accidents vasculaires cérébraux plus tôt dans leur vie, les fumeurs avaient en fait un risque global nettement plus élevé, 6,75 % contre 1,09 % pour les utilisateurs de cigarettes électroniques.

Le vapotage cause-t-il des dommages osseux ?

Ces études bâclées sur le vapotage !
Le même mois, novembre 2021, MSN a rapporté que " les preuves contre le vapotage s'accumulent, et une nouvelle étude établit désormais un lien entre les cigarettes électroniques et un risque accru de fractures ".

C'était au mieux un résumé trompeur. Les chercheurs ont en fait découvert que les vapoteurs actuels avaient une prévalence de fractures plus faible que les anciens vapoteurs.

Si le vapotage cause des lésions osseuses, pourquoi l'arrêt des e-cigarettes serait-il lié à davantage de lésions osseuses ?

Le Vapotage et santé mentale : La consommation de nicotine cause-t-elle la dépression chez les adolescents ?

Ces études bâclées sur le vapotage !
Cet exemple est une gracieuseté de la Truth Initiative. " Deux crises de santé chez les jeunes - une crise de santé mentale et une épidémie de vapotage - constituent des menaces croissantes pour une génération de jeunes ", a écrit le groupe d'activistes financé par l'industrie du tabac dans un rapport de septembre 2021.

" Bien qu'il soit bien connu que la nicotine nuit au développement du cerveau... les liens inquiétants entre la nicotine et la santé mentale sont moins connus. "

Truth Initiative a reconnu " qu'on ne sait pas s'il existe une relation causale entre la nicotine et les problèmes de santé mentale ", mais on peut en dire bien plus que cela.

Il est en fait assez probable qu'il existe un lien entre la consommation de nicotine et la dépression ; cependant, il fonctionne probablement dans la direction opposée.

Les personnes diagnostiquées avec la dépression fument pour soulager leurs symptômes, car la nicotine a un effet antidépresseur bien documenté.

Le mythe de la " rechute " du tabagisme

Ces études bâclées sur le vapotage !
Parce que de nombreuses études ont documenté les avantages du vapotage pour arrêter de fumer, les chercheurs en lutte antitabac ont simplement changé la façon dont ils mesurent le succès des études sur les cigarettes électroniques.

Les fumeurs qui passent du tabagisme au vapotage sont considérés comme ayant " rechuté " s'ils tirent jusqu'à " une ou deux bouffées " de cigarette. Nous avons examiné deux études récentes avec cette conception.

Le problème ici est que de nombreux fumeurs arrêtent progressivement, remplaçant initialement une partie de leur consommation de cigarettes par du vapotage, nombre d'entre eux finissant par arrêter complètement de fumer.

Il y a une " épidémie de vapotage chez les adolescents "

Ces études bâclées sur le vapotage !
Cette affirmation n'est pas basée sur de mauvaises recherches, mais sur aucune recherche.

L'ACSH s'est toujours opposée à ce que les mineurs utilisent n'importe quel produit contenant de la nicotine, mais nous devons être honnêtes sur ce que montrent les données.

Deux conclusions importantes ressortent des preuves que nous avons recueillies jusqu'à présent : Une minorité, environ 20 %, d'élèves du secondaire ont déclaré avoir vapoté à un moment donné.

Or, la majorité de ces individus sont d'anciens fumeurs de cigarettes, selon les auteurs d'une étude de 2021.

" Ce [résultat] est cohérent avec d'autres recherches récentes montrant que la baisse de la consommation de cigarettes s'est accélérée après l'introduction des cigarettes électroniques ", ont- ils écrit.

Les risques du " vapotage passif "

Ces études bâclées sur le vapotage !
Une étude de janvier 2022 a suggéré que les utilisateurs de cigarettes électroniques pourraient nuire à la santé respiratoire de ceux qui les entourent via le " vapotage occasionnel ".

La conclusion aurait pu être plausible sans ce détail étrange : La plupart des participants à l'étude qui ont signalé des symptômes causés par une exposition à la vape occasionnelle étaient « également susceptibles d'avoir une utilisation personnelle de produits du tabac ou du cannabis ou une exposition occasionnelle à des produits combustibles », selon l'étude expliquent les auteurs.

La question évidente est de savoir comment savent-ils que c'est le vapotage passif qui a causé les symptômes alors qu'une majorité de ces personnes ont été exposées au tabac et à la marijuana pendant l'étude ?

Conclusion :

Le vapotage s'est avéré très populaire parmi les ex-fumeurs…

Par conséquent, il est judicieux pour les chercheurs en santé publique d'étudier les risques et les avantages des cigarettes électroniques.

Quel que soit le danger que pose le vapotage, il doit être honnêtement signalé au public.

Cela dit, des études épidémiologiques mal conçues qui font des hypothèses déraisonnables ou posent les mauvaises questions ne font que brouiller la discussion, laissant les consommateurs mal informés sur le vapotage.

Espérons que nous verrons moins de ces recherches de bas étage à l'avenir…

Mais ça…
Ces études bâclées sur le vapotage !
offre le petit fumeur
upends
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article