Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Suite à la prise de position du HCSP, France Vapotage demande une instance transparente de dialogue

Suite à la prise de position du HCSP, France Vapotage demande une instance transparente de dialogue
Il y a quelques jours, le Haut Conseil de la Santé publique a annoncé sa prise de position – plutôt défavorable – sur le vapotage.

Suite à la réaction de la Fivape, c'est au tour de France Vapotage de réagir avec un message articulé en trois points :


« Le rapport du HCSP sur le vapotage, en contradiction avec la position d’autres institutions, souligne l’urgence d’une clarification des pouvoirs publics concernant nos produits et la pratique. France Vapotage le demande depuis près de 4 ans ! »

« Le statu-quo n’est plus possible. 2022 doit nous permettre d’avancer. Nous demandons la création d’une instance transparente de dialogue et de travail avec les parties prenantes concernées et les professionnels de santé. »

« Seul un cadre réglementaire dédié permettra de donner au vapotage la place qu’il mérite, de contrôler produits et pratiques marketing, de protéger des millions de consommateurs, d’accompagner les fumeurs en recherche de solutions, de mettre fin aux messages contradictoires. »
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

F
un peu dangereuse si excès, car la vapeur des e-cigarettes contient des composés organiques volatils, dont des aldéhydes dangereux (formaldéhyde, acétaldéhyde) , certes moins que les goudrons de la cigarette au tabac, mais quand même … , https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-composes-organiques-volatils-cov
Répondre