Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

La Malaisie reporte la lourde taxe sur les e-liquides

La Malaisie reporte la lourde taxe sur les e-liquides
Le gouvernement malaisien a reporté l'imposition d'une nouvelle taxe sur les e-liquides à la nicotine après les plaintes des consommateurs et de l'industrie concernant les tarifs proposés élevés. Le plan aurait également triplé la taxe existante sur les e-liquides sans nicotine. Les taxes sur la vape devaient entrer en vigueur le 1er janvier.

Le report a été annoncé plus tôt cette semaine par le Département royal des douanes malaisiennes. Aucune raison n'a été donnée pour le retard, selon The Edge Markets.

Le ministre des Finances, Tengku Zafrul Aziz, a annoncé le 29 octobre que le budget 2022 du gouvernement prévoyait de nouvelles taxes sur les produits de vapotage contenant de la nicotine, actuellement illégaux dans les produits de consommation vendus en Malaisie.

Quelques jours plus tôt, le ministre de la Santé Khairy Jamaluddin avait informé l'Organisation mondiale de la santé que le pays légaliserait et réglementerait les produits de vapotage pour empêcher l'accès des jeunes.

Mais les détails de la nouvelle taxe se sont avérés problématiques. Le taux d'imposition prévu était de 1,20 ringgits malais (RM) par millilitre, soit environ 0,26 €/ml. La taxe actuelle de 0,40 RM sur les jus de vape sans nicotine aurait triplé dans le nouveau plan.

La Malaisie interdit actuellement la vente de nicotine à des fins non médicales, et des descentes de police ont parfois perturbé le commerce de vapotage florissant du pays.

Un taux d'imposition aussi élevé – environ 15 € sur une bouteille de 60 ml d'e-liquide – aurait forcé les vendeurs légaux à concurrencer des produits du marché noir beaucoup moins chers.

" L'augmentation de la taxe rendra les produits de vapotage plus chers que les cigarettes de tabac en Malaisie ", a déclaré le président de Malaysian Vape Industry Advocacy (MVIA) Rizani Zakaria au New Straits Times.

Les défenseurs malaisiens de la vape s'opposent au taux d'imposition élevé et une organisation médicale a également exhorté le gouvernement à adopter des taxes qui reconnaissent le faible risque relatif du vapotage par rapport au tabagisme.

" Les niveaux de taxation des produits de réduction des méfaits du tabac (THR) en Malaisie doivent rester proportionnels au risque, comparés aux produits à haut risque tels que les cigarettes ", a déclaré le président de la Fédération des associations de praticiens médicaux privés de Malaisie, Steven Chow , dans un communiqué en novembre dernier.

La Malaisie interdit actuellement la vente de nicotine à des fins non médicales, et des descentes de police ont parfois perturbé le commerce de vapotage florissant du pays.

L'élimination de l'interdiction actuelle et la réglementation du vapotage de la nicotine feraient de la Malaisie l'un des rares pays d'Asie du Sud-Est à ne pas interdire le vapotage.
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article