Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Israël propose la taxe sur la vape la plus élevée au monde

Israël propose la taxe sur la vape la plus élevée au monde
Israël prévoit une taxe sur les produits de vapotage qui serait la plus élevée au monde, et les Israéliens n'ont que quelques jours pour faire un commentaire public sur ce plan bizarre.

La nouvelle taxe entrera en vigueur la semaine prochaine, selon une publication en ligne. Selon le même article, des représentants du gouvernement pensent que la taxe éliminera les cigarettes électroniques jetables qui sont devenues populaires auprès des jeunes.

Le régime fiscal imposerait une taxe de plus de 270 % soit 11,39 nouveaux shekels israéliens (NIS) par millilitre (avec une taxe minimale de 21,81 NIS par ml) sur les e-liquides en bouteille.

Un NIS équivaut à 29 centimes d'euro, ce qui signifie que la taxe minimale sur les e-liquides serait de 6,17 € par ml. La taxe minimale sur les dosettes préremplies ou jetables serait de 32,72 NIS chacune, soit 9,35 €.

Le projet d'arrêté du ministère des Finances est publié pour commentaires du public jusqu'au 21 novembre à 9h00. Jusqu'à présent, seuls 14 commentaires ont été reçus.

À l'instar du langage de « parité fiscale » qui fait actuellement partie de la loi américaine Build Back Better Act, la proposition de taxe en Israël est une tentative de taxer les produits de vapotage au même taux que les cigarettes.

L'effet – rendre les produits à base de nicotine à faible risque aussi chers que les produits mortels – est à l'opposé de ce que devrait faire une politique publique rationnelle.

Un tel taux d'imposition sur les cigarettes électroniques n'est pas destiné à lever des fonds pour le gouvernement, mais à détruire le marché du vapotage.

Il semble impossible qu'un gouvernement responsable ne reconnaisse pas qu'une taxe aussi extrême se retournerait contre lui et créerait immédiatement un marché noir.
offre le petit fumeur
Apivape
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article