Journal du Vapoteur - Actualités Vape - Revues pour Vapoteurs & tests eliquides

100 médecins, chercheurs et scientifiques interpellent l’OMS à propos des réductions des risques et des alternatives à la cigarette

100 médecins, chercheurs et scientifiques interpellent l’OMS à propos des réductions des risques et des alternatives à la cigarette
Juste avant la neuvième édition de la convention cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, qui aura lieu du 8 au 13 novembre de cette année, 100 experts indépendants, médecins, chercheurs et scientifiques ont publié une tribune qui interpelle l’OMS et qui demande aux participants de la convention d’inclure l’utilisation d’alternatives à la cigarette dans les moyens de lutte contre le tabagisme.

Ces experts affirment que pour les fumeurs il existe comme solution à la réduction des risques, les nouveaux produits qui sont sans combustion et sans fumée. On trouve parmi ces produits la cigarette électronique, la nicotine orale, le tabac à chauffer…

Ils déclarent plus précisément, que ces produits sans fumée sont beaucoup moins nocifs que les cigarettes et autres cigares, et qu’il existe d’ailleurs des preuves irréfutables de ce fait et du fait qu’ils peuvent aussi éliminer durablement le tabagisme.

Clive Bates l’ancien directeur de l’ASHUK (Action on Smoking and Health), l’ONG qui lutte contre le tabagisme au Royaume-Uni, est à l’origine de cette tribune qui est aussi signée par 99 autres experts internationaux de la santé.

On trouve parmi eux deux français : le docteur Philippe Arvers (médecin addictologue et tabacologue, administrateur de la Société Francophone de Tabacologie, membre de SOS addictions) et Jacques Le Houezec (consultant en santé publique et spécialiste des questions de dépendance tabagique).

L’attitude totalement dogmatique de l’Organisation Mondiale de la Santé pour ce qui est de la lutte contre le tabagisme en étant pour l’interdiction totale des alternatives sans fumée à la cigarette, est donc fermement condamnée par ce grand nombre d’experts.

Car selon eux, cette attitude va involontairement continuer à maintenir les fumeurs dans leur dépendance à la cigarette, assurément bien plus dangereuse pour leur santé.

Ils déclarent en complément : « l’OMS tourne le dos à une stratégie de santé publique qui pourrait éviter des millions de décès liés au tabagisme ».

Pour finir, on peut aussi relever dans cette tribune des recommandations adressées aux pouvoirs publics et à l’OMS, pour que la réduction des risques soit une des composantes de la stratégie mondiale de développement durable en matière de santé.
offre le petit fumeur
voopoo
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article