Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Les chroniques d'Igno - Cigarette électronique : Mauvaise expérience

Les chroniques d'Igno - Cigarette électronique : Mauvaise expérience
Après 40 ans de bons et loyaux services v'la la rupture avec mon Dédé. Je l'ai connu quand j'avais 15 ans mon Dédé, une grande histoire entre lui et moi, j'ai envie de verser une p'tite larme quand j'y pense.

Mais vous allez me dire c'est qui ce Dédé, bin oui c'est qui... Bin c'est bien simple c'était mon buraliste, l'homme chez qui j'ai acheté mon premier paquet de clopes. Je m'en souviens encore, des gitanes maïs, le genre de cigarettes que t'as l'impression de te prendre un semi remorque en plein dans les poumons à chaque bouffée.

Mon Dédé et sa grosse moustache, mon Dédé et sa grosse bonne femme "la Raymonde".

J'en ai vidé de la cartouche, encore plus qu'un chasseur qui tire sur des randonneurs, mon généraliste m'a dit que j'avais mes alvéoles pulmonaires saturées de goudron, de quoi refaire des nids de poules sur une route départementale de 200 kilomètres... Va falloir que j'arrête "la tueuse" qui me dit.

Mais moi je veux pas me coller des patchs sur les fesses pour avoir ma dose de nicotine, je suis ok pour du tabac à chiquer même si ça doit me décoller les dents et v'la qui me parle de vapoteuse et il me donne l'adresse d'une boutique de vape ou plutôt un shop comme les grands pichets de bière.

Après le conseil du toubib J'enfile mon plus beau caleçon à motif à carreaux pour me sentir à l'aise et je me dirige dans cet établissement.

Le gérant c'est un jeune avec une barbe, genre motard mais sans moto, enfin bref on s'en fout.

Y me faut une vapoteuse que je lui dis parce que j'ai les poumons noirs pétrole à rendre jaloux un Émir du Qatar.

Il me propose un petit boîtier qui ressemble à mon Nokia 3310 et me parle de résistance, il me plaît bien ce jeune avec sa résistance ça me fait penser à l'époque où je faisais péter des ponts pour bien faire chier les nazis.

Ok mon gars explique moi comment ça fonctionne ton 3310. Il me parle dans une langue que je connais pas mais tant que je peux m'envoyer ma dose direct dans les neurones ça me va. Bon maintenant faut passer au eliquide, je lui sors un billet de 50 balles mais il me parle pas de ce eliquide la, non celui à vaper.

Il me propose un truc avec des mélanges de fruits du genre salade de fruits, un truc doux et sucré qu'il me dit... Mouais, c'est bien un truc de végétarien un brin hippie, moi il me faut un truc un peu plus couillu pas de la connerie d'homéopathie, et ça le jeune il a compris le message.

Y me dit qu'il a ce qu'il faut pour moi, et me sort une p'tite bouteille avec un nom à l'Américaine que je comprends rien à ce qu'il me débite avec son anglo-saxon, mais en résumé c'est du whisky qu'il y a dedans. J'en tombe sur le cul, je vais devenir le roi du PMU avec son bordel, à que oui, j'achète.

Je rentre tranquille pépouze chez moi pour m'envoyer ce petit jus dans les papilles gustatives.

Je crame le bout de ma cigarette électronique avec mon zippo collector avec la tête de Johnny Hallyday gravé dessus... Pouah bordel la vieille odeur de plastique fondu, c'est franchement dégueulasse, c'est pas à moi qu'ils vont faire croire que c'est pas nocif cette saloperie électronique.

Bon demain je retourne voir mon Dédé en lui faisant mes excuses pour cette trahison.


(Cet article a pour but de divertir, toute ressemble avec la réalité ne serait que fortuite)

Retrouvez d'autres Chroniques d'Igno.
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article