Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Aux États-Unis, des entreprises de vapotage se voient retirer leur agrément

Aux États-Unis, des entreprises de vapotage se voient retirer leur agrément
Le 26 août 2021, l’agence américaine des médicaments (FDA, dans la langue de Shakespeare) annonce que trois entreprises n’ont pas obtenu l’autorisation de commercialisation aux États-Unis, de leurs produits de vapotage. Cette décision risque d’en amener une série qui pourrait bousculer l’industrie de la vape outre Atlantique…

L’agence américaine des médicaments considère qu’on ne peut prouver que les produits de vapotage ont plus de bénéfice pour les adultes, pour arrêter de fumer, que de risque pour les plus jeunes. Les représentants de l’agence pensent même que les cigarettes électroniques encourageraient ces derniers à entrer dans le tabagisme.

Les trois entreprises concernées sont les groupes JD Nova Group LLC, Great American Vapes, et Vapor Salon. Leurs produits notamment aux goûts « cola », « crumble aux pommes » ou encore « céréales à la cannelle » sont donc maintenant interdits.

Ils devront être retirés des commerces s’ils ont déjà été mis en vente, comme annoncé dans un communiqué de l’agence américaine des médicaments.

Janet Woodcock (cheffe par intérim de la FDA), rappelle dans le communiqué que. « Le Congrès a donné à la FDA l’autorité de réguler les produits au tabac afin de protéger la population des effets nocifs de l’usage du tabac à travers des régulations fondées sur la science ».

Cela veut conforter que l’agence à toute autorité pour passer en revue les produits de vapotage pour vérifier leurs bénéfices pour la santé publique.

Elle a aussi déclaré par ailleurs : « Nous savons que les produits au tabac aromatisés sont très attractifs pour les jeunes, donc évaluer leur impact potentiel ou actuel sur l’utilisation par les jeunes est un facteur essentiel pour décider quel produit peut être commercialisé ».

Cette première décision ne concerne pas Juul, qui est le leader du marché aux Etats-Unis. Mais les autres produits sont à l’étude aux travers des demandes déposées de plus de cinq cent entreprises. Les autres doivent déposer les leurs le 9 septembre au plus tard.

La FDA ajoute aussi dans son communiqué : « L’agence est engagée à travailler à une transition vers un marché dans lequel tous les systèmes électroniques d’administration de nicotine (SEAN) disponibles à la vente ont démontré qu’ils sont convenables pour la protection de la santé publique ».
offre le petit fumeur
Apivape
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article