Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Vers la fin de Malboro au Royaume-Uni ?

Vers la fin de Malboro au Royaume-Uni ?
Le géant du tabac Philip Morris a déclaré qu'il pourrait cesser de vendre des cigarettes au Royaume-Uni dans 10 ans, car il se concentre sur des alternatives, telles que le tabac chauffé.

Cette décision signifierait que la marque phare de l'entreprise, Marlboro, disparaîtrait des magasins britanniques.

L'entreprise a également indiqué qu'elle accueillerait favorablement une interdiction gouvernementale des cigarettes.

L'association caritative ASH (Action on Smoking and Health) a déclaré qu'il était difficile de prendre au sérieux de telles affirmations de la part de l'entreprise responsable de la vente de plus d'un dixième des cigarettes dans le monde.

Philip Morris peut voir un monde sans cigarettes, plus tôt cela arrivera, mieux ce sera pour tout le monde

a déclaré la société dans un communiqué

Philip Morris s'attend finalement à ce que le gouvernement interdise complètement de fumer et a déclaré qu'une « réglementation stricte » était nécessaire pour « aider à résoudre le problème du tabagisme une fois pour toutes ». Comble de l’ironie…
Vers la fin de Malboro au Royaume-Uni ?
Le gouvernement anglais s'est déjà engagé à mettre fin au tabagisme en Angleterre d'ici 2030 dans le cadre d'une série de mesures visant à lutter contre les causes des problèmes de santé évitables.

Dans des commentaires rapportés pour la première fois dans le Mail on Sunday, le directeur général de Philip Morris International (PMI), Jacek Olczak, a déclaré au journal : « Je veux permettre à cette entreprise d'arrêter de fumer. »

Les associations de santé septiques

Vers la fin de Malboro au Royaume-Uni ?
Cependant, Deborah Arnott, directrice générale de l’ASH a déclaré : « Philip Morris a affirmé qu'il voulait voir la fin du tabagisme depuis des années maintenant, mais comment de telles affirmations peuvent-elles être prises au sérieux par une entreprise qui vend plus de 10% des cigarettes dans le monde ? »

« Les belles paroles de Philip Morris ne sont pas la solution, un financement est nécessaire pour des campagnes de changement de comportement soutenues par le gouvernement pour décourager le tabagisme et un soutien pour aider les fumeurs à arrêter de fumer. »

Michelle Mitchell, directrice générale de Cancer Research UK, a également appelé à davantage d'efforts pour persuader les gens de ne pas fumer, mais a déclaré que l'industrie du tabac devrait être amenée à contribuer au coût.

Elle a ajouté : « Nous avons déjà entendu ces promesses creuses de l'industrie du tabac et nous craignons que cette décision fasse partie d'une tentative de Big Tobacco de se positionner comme faisant partie de la solution pour un Royaume-Uni sans fumée, tout en continuant promouvoir et vendre des cigarettes mortelles ici et dans le monde. »

« Nous savons, grâce à notre travail de soutien aux pays à revenu faible et intermédiaire dans la lutte contre l'ingérence de l'industrie du tabac, que les actions de Philip Morris à l'échelle mondiale ne correspondent pas à leur rhétorique mondiale sans fumée. »

Philip Morris a déjà fait des déclarations similaires

En 2016, le prédécesseur de M. Olczak en tant que directeur général, André Calantzopoulos, a déclaré à la BBC que l'entreprise pourrait arrêter de fabriquer des cigarettes conventionnelles.

Et en 2018, dans une autre interview à la BBC, M. Calantzopoulos a déclaré que Philip Morris souhaitait éliminer progressivement les cigarettes le plus rapidement possible.

Suite aux dernières remarques de M. Olczak, le Dr Moira Gilchrist, vice-présidente des communications stratégiques et scientifiques de l'entreprise, a déclaré à la BBC : « Arrêter est la meilleure option, mais pour ceux qui ne le font pas, la science et la technologie ont permis à des entreprises comme la nôtre de créer de meilleures alternatives à la poursuite du tabagisme. »

Elle a ajouté qu'encourager les gens à passer à des alternatives, ainsi qu'une réglementation stricte, aideraient à résoudre le problème du tabagisme "une fois pour toutes".
Vers la fin de Malboro au Royaume-Uni ?
Malgré les efforts pour réduire le tabagisme, l'Europe représentait toujours plus d'un tiers des ventes de produits combustibles de Philip Morris en 2020.

L'entreprise était responsable de plus d'un quart de toutes les cigarettes vendues dans le monde.

Les taux de tabagisme en Grande-Bretagne ont diminué de moitié au cours des 35 dernières années et le gouvernement a fixé un objectif "extrêmement difficile" en 2019 pour que l'Angleterre soit sans fumée d'ici 2030.

L'objectif est de 2034 en Écosse, tandis que le Pays de Galles et l'Irlande du Nord n'ont pas fixé de dates. Vous y croyez ? A voir, après l’Angleterre est devenue en majorité anti-tabac, et tourné vers la vape.

Big Tobacco n’y a plus sa place et c’est tant mieux.


Source : BBC
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article