Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Selon une étude Américaine, les femmes qui vapotent sont plus susceptibles d'avoir des bébés de faible poids à la naissance

Selon une étude Américaine, les femmes qui vapotent sont plus susceptibles d'avoir des bébés de faible poids à la naissance
Selon une nouvelle étude menée par le Dr Annette Regan, professeure adjointe d'épidémiologie à la Fielding School of Public Health de l'UCLA, et d'autres institutions, les femmes qui utilisent des cigarettes électroniques pendant la grossesse sont 33 % plus susceptibles que celles qui n'en utilisent pas de donner naissance à des nourrissons de faible poids à la naissance.

Les bébés de faible poids à la naissance, ceux pesant moins de 2,5 kg, nécessitent souvent des soins médicaux spécialisés et sont plus à risque de complications précoces et de problèmes de santé de longue durée, a déclaré le Dr Annette Regan, auteur principal de l'étude.

Les résultats de l'étude, qui impliquait également des chercheurs des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, sont publiés dans l'édition de juillet 2021 de la revue à comité de lecture Obstetrics & Gynecology.

En rappelant que le CDC a reçu des fonds de la Bloomberg Fondation, qui veut interdire la cigarette électronique.
Selon une étude Américaine, les femmes qui vapotent sont plus susceptibles d'avoir des bébés de faible poids à la naissance
Les chercheurs ont analysé les données sur environ 80 000 mères du système de surveillance de l'évaluation des risques de grossesse entre 2016 et 2018, un projet coordonné par le CDC qui collecte des informations à l'échelle nationale sur les expériences maternelles avant, pendant et peu de temps après la grossesse.

Parmi cette cohorte, 1,1% ont déclaré avoir utilisé des cigarettes électroniques au cours des trois derniers mois de leur grossesse, et près des deux tiers de ces utilisatrices de cigarettes électroniques ont déclaré avoir également fumé des cigarettes ordinaires ou « combustibles » pendant cette période.

" Bien que seul un petit pourcentage de personnes ait utilisé des cigarettes électroniques, nous avons été surpris de voir combien ont utilisé à la fois des cigarettes électroniques et des cigarettes combustibles pendant la grossesse ", a déclaré Regan, qui enseigne également à l'école d'infirmières de l'Université de San Francisco.

" Nous avons constaté une augmentation des taux d'insuffisance pondérale à la naissance pour les utilisateurs de cigarettes électroniques, et cela s'est produit même pour ceux qui ne fumaient pas non plus de cigarettes. "

L'équipe a signalé que parmi les utilisatrices de cigarettes électroniques, qu'elles soient exclusivement ou en combinaison avec des cigarettes ordinaires, le taux de naissances de faible poids à la naissance était de 8,1 %, contre 6,1 % pour les non-utilisatrices, soit une prévalence accrue de 33 %.

Cependant, ils ont également constaté que parmi celles qui vapotaient exclusivement, les naissances de faible poids à la naissance ont grimpé à 10,6 % et le taux de naissances prématurées était de 12,4 %, contre 7,6 % pour les non-utilisatrices.

Ces augmentations n'ont pas été observées chez les doubles utilisateurs de cigarettes électroniques et de cigarettes ordinaires.

" Ces résultats sont importants, car être né en avance signifie qu'un bébé passe moins de temps dans l'utérus de la mère pour grandir et prendre du poids ", a déclaré Regan. " Une grande partie du poids d'un bébé est prise pendant la dernière partie de la grossesse. "

La nicotine, présente à la fois dans les cigarettes ordinaires et les cigarettes électroniques, est considérée par le CDC comme un toxique pour le développement, qui peut avoir un effet néfaste sur le développement du fœtus.

Étant donné que les chercheurs ont découvert que l'insuffisance pondérale à la naissance était plus fréquente chez les femmes qui utilisaient fréquemment des cigarettes électroniques que chez les utilisatrices occasionnelles, il est possible que la quantité d'exposition à la nicotine soit liée à ces effets nocifs.

Cependant, ont-ils déclaré, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le confirmer.
Selon une étude Américaine, les femmes qui vapotent sont plus susceptibles d'avoir des bébés de faible poids à la naissance
Je ne vais pas prôner ici l’utilisation de la cigarette électronique pour les femmes enceintes, cela serait stupide. Mais pour avoir été moi-même fumeuse en étant enceinte, je tiens à signaler certains points.

On ne prévoit pas toujours sa grossesse, et arrêter d’un coup la nicotine quand on est enceinte n’est pas non plus optimal surtout si on est une grande consommatrice. En effet, cela engendre un stress immense qui n’est pas non plus favorable au fœtus.

Fumer peu de cigarette et réduire au minimum permet d’éviter un grand stress ou mieux vaper à faible taux de nicotine.

Le problème est qu’aux Etats-Unis le taux de nicotine dans les e-liquides est bien plus élevé qu’en France.

En effet, on peut trouver des eliquides et des bases nicotinées à des taux très élevés jusqu’à 60 mg, ce qui semble irréaliste pour nous.

Surtout que l’étude a pris en compte les années 2016 à 2018 où les réglementations sur les liquides étaient inexistantes aux Etats-Unis.

De plus, on prescrit souvent aux femmes enceintes des patchs ou gommes à la nicotine pour arrêter de fumer, et les études menées n’ont pas indiqué de risques flagrants.

Cela remet en doute les résultats non confirmés de cette étude.

Une étude anglaise à prouver que vaper est beaucoup plus sain que fumer pour les femmes enceintes sans trouver de causes à la vape.

Une autre étude américaine de l’AJOG de 2019 (American Journal of Obstetrics and Gynecology) démontre que l’utilisation de la cigarette électronique chez les femmes enceintes n'était pas associée à la naissance de bébés à faible poids…

De quoi s’interroger sur cette étude, qui avec ses résultats nous montre que fumer engendre moins de bébés à faibles poids que vaper, ce qui est me semble dangereux !

Rien n’est sûr, sauf le fait que la cigarette sera toujours pire que la cigarette électronique ou que les patchs !

Bref, cela est évident que la cigarette et la nicotine ne sont pas une bonne chose pour les femmes enceintes, mais un faible taux de nicotine à vapoter reste mieux que la cigarette.

De plus, les personnes en charge de l’étude précise que les résultats ne sont pas fiables, cette étude n’est pas complète surtout au niveau du taux de nicotine utilisé.


Source :
- Etude américaine
- Etude anglaise
- Etude américaine la vape n’est pas associée à des bébés de faible poids
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article