Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Ne pas promouvoir le vapotage favorise le marché noir

Ne pas promouvoir le vapotage favorise le marché noir
En avril 2021, on vous avait parler du plan 2025 sans tabac de la Nouvelle-Zélande.

Ce plan visait également la vape, et les associations ont essayé d’expliquer au gouvernement l’effet néfaste de ces mesures.

« Si les gouvernements ne font pas la promotion du vapotage, le résultat sera une augmentation du commerce illégal du tabac sur le marché noir », selon Nancy Loucas, coordinatrice exécutive de la Coalition of Asia Pacific Harm Reduction Advocates (CAPHRA).

Une enquête récente a révélé que les douaniers néo-zélandais saisissent actuellement environ 125 000 cigarettes de contrebande et 155 kilogrammes de tabac en vrac chaque mois.

La ministre associée de la Santé, le Dr Ayesha Verrall, est en train de finaliser le plan d'action sans fumée de la Nouvelle-Zélande 2025 après avoir publié un document de discussion pour consultation publique qui s'est clôturée le 31 mai 2021.
Ne pas promouvoir le vapotage favorise le marché noir
Loucas, codirectrice d'Aotearoa Vapers Community Advocacy (AVCA), affirme que l'organisation est très favorable à la lutte contre le tabac combustible étant donné que 5 000 Néo-Zélandais continuent de mourir chaque année de maladies liées au tabagisme.

Cependant, il est préoccupé par le fait que le document de discussion était clair sur le rôle clé du vapotage dans la réalisation d'un environnement sans fumée.

Il a fait pression pour que le vapotage, l'outil de sevrage tabagique le plus efficace au monde, figure davantage dans le plan d'action final sans fumée.

« Nous devons d'abord réussir à faire arrêter la cigarette aux fumeurs, sinon beaucoup se dirigeront vers le marché noir. Si nous pouvons les faire passer de la cigarette au vapotage, non seulement cela sauvera d'innombrables vies, mais cela fera un trou dans le crime organisé », dit-elle.

En mai 2021, des experts en santé publique de l'Université d'Otago ont publié « Le commerce illicite du tabac et l'objectif sans fumée Aotearoa 2025 : arguments et preuves » (2).

Dans ce document, les auteurs ont affirmé que « le marché du tabac illicite de la Nouvelle-Zélande est petit et peu susceptible de croître de manière substantielle », ce qui est manifestement faux.
Ne pas promouvoir le vapotage favorise le marché noir
« Nous savions qu'ils avaient tort à l'époque, mais ils se sont maintenant avérés terriblement déconnectés. Ils soutiennent que le fait de durcir la législation sur le tabagisme ne fera pas beaucoup de différence à la frontière.

AVCA affirme que ce sera un cauchemar absolu pour les douanes, à moins que beaucoup plus de fumeurs ne soient activement encouragés à passer au vapotage »
, a déclaré Nancy Loucas.

La France ferait bien de tenir compte de ses paroles. Si seulement le gouvernement prenait en compte les 95% moins nocif de la cigarette électronique par rapport au 95% du vaccin, la vape serait libre !


(2) Illicit tobacco trade and the Smokefree Aotearoa 2025 Goal: Arguments and Evidence
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article