Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

La FDA refuse l’interdiction des arômes et la limitation des cigarettes électroniques aromatisées

La FDA refuse l’interdiction des arômes et la limitation des cigarettes électroniques aromatisées
Le 24 juin 2021, les membres du Congrès américain se sont attaqués aux cigarettes électroniques aromatisées, faisant pression sur la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour interdire les arômes et limiter les cigarettes électroniques.

Les démocrates, dirigés par la représentante Katie Porter de Californie, ont appelé la FDA à interdire la vape qui, selon eux, servent de passerelle pour les enfants qui développent une dépendance à la nicotine.

Cependant, la commissaire par intérim de la FDA, le Dr Janet Woodcock, s'est abstenue d'interdire ou d'autoriser le vapotage alors qu'elle s'adressait au comité de surveillance et de réforme de la Chambre.

La FDA a déjà annoncé plus tôt cette année qu'elle allait retirer les cigarettes mentholées du marché après y avoir été poussée par le président Joe Biden.
La FDA refuse l’interdiction des arômes et la limitation des cigarettes électroniques aromatisées
Une enquête de 2020 a révélé que plus de 80% des jeunes qui ont consommé de la nicotine l'ont fait via des cigarettes électroniques.

L'enquête a également montré que beaucoup passaient de la nicotine aromatisée aux cigarettes mentholées, qui ont également une saveur de menthe.

La FDA espère fermer ce pont avec l'interdiction du menthol, mais certains États et villes vont encore plus loin.

- L'année dernière, la vente de toutes les cigarettes électroniques a été interdite à San Francisco et Chicago a interdit la vente de eliquides aromatisés.

- L'ensemble de l'État de New York est devenu le premier à le faire lorsqu'il a interdit la vente de produits du tabac aromatisés l'année dernière.

- Un projet de loi en Floride qui aurait fait la même chose a été adopté par la législature de l'État en 2020, mais a été opposé par le gouverneur Ron DeSantis.

Aux Etats-Unis, les produits aromatisés sont souvent commercialisés auprès des adolescents, et des marques comme JUUL sont souvent accusées d'avoir provoqué une augmentation récente de la consommation de nicotine chez les adolescents.

Woodcock a refusé de s'engager auprès de son agence à interdire l'utilisation de cigarettes électroniques aromatisées, malgré les pressions répétées de plusieurs démocrates lors de l'audience.

« Dr Woodcock, vous n'êtes peut-être pas disposé à le faire, mais je veux juste m'assurer que l'Amérique comprend que vous avez le pouvoir de vous engager aujourd'hui à empêcher des millions d'enfants de devenir accros au vapotage en prenant la décision et l'engagement aujourd'hui envers nous » a déclaré Porter.

Bien que les pressions pour interdire la vape, par certains groupes et les démocrates, puissent être vu comme un intérêt de la santé publique, elles pourraient avoir un effet inverse, selon le Dr Woodcock.

Une étude publiée en mai 2021 a révélé qu'une interdiction de la cigarette électronique à San Francisco a en fait entraîné une augmentation de la consommation de tabac chez les adolescents, car de nombreux adolescents sont passés directement à la cigarette au lieu d'utiliser la cigarette électronique.
La FDA refuse l’interdiction des arômes et la limitation des cigarettes électroniques aromatisées
« Bien que ni fumer des cigarettes ni vapoter ne soient sûrs en soi, la majeure partie des preuves actuelles indique des méfaits nettement plus importants du tabagisme, qui est responsable de près d'un décès d'adulte sur cinq chaque année. » Dr Woodcock.

Bien joué au docteur Woodcock, j’ai ici omis tous les dialogues, mais elle a dû répondre et tenir bon contre énormément de questions, d’agressions et d’arguments anti-vape.

Cela suffira-t-il à protéger les Etats-Unis du ban des saveurs ?


Source : Daily mail
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article