Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Vapoter ou conduire, faut-il choisir ?

Vapoter ou conduire, faut-il choisir ?
Les vacances d’été arrivent et qui dit vacances, dit souvent de longues heures de voitures !

Question importante pour les vapoteurs.

Peut-on vapoter sans risquer une amende ?

Malheureusement, la législation n’est pas explicite, la cigarette électronique n’est pas citée contrairement au tabac.

Vu que la cigarette électronique est considérée en France comme un produit du tabac, il faut probablement s’appuyer sur cette réglementation.

« Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres. » Article R412-6 du Code de la route.

Selon cet article, la cigarette au volant est autorisée, car le temps d’une bouffée ne réduit pas le délai de réponse du conducteur… Donc vapoter au volant serait aussi accepté.

La vape ne tombe pas dans la même réglementation au niveau du « tabagisme passif ». On peut donc légalement vaper en présence d’enfants en voiture. (Article L3512-9 du Code de la santé publique).

Après j’ai envie de dire, ce n’est pas parce que c’est autorisé qu’il faut le faire.

Clairement le vapotage passif, bien qu’il ne semble pas nocif, n’est pas une très bonne idée surtout pour les enfants, dans une voiture qui est un petit lieu clos.

Voici ce que dit ou ne dit pas la loi

Vapoter ou conduire, faut-il choisir ?
Dans la pratique, c’est le policier ou le gendarme qui décidera de votre sort.

Normalement, vous pouvez recevoir une contravention de 2ème classe :

- Minoré : 22 €
- Forfaitaire : 35 €
- Majoré : 75 €
- Maxima : 150 €
- Zéro retrait de point

Mais vous pouvez également, encore une fois selon la personne qui vous sanctionne, recevoir une amende de 4ème classe (comme téléphoner au volant), qui part contre, fait beaucoup plus mal :

- Minoré : 90 €
- Forfaitaire : 135 €
- Majoré : 375 €
- Maxima : 750 €
- Retrait de 3 points

Voilà, le vapotage au volant est donc légal en principe, mais pas forcément dans la pratique. Le mieux pour les longs trajets c’est de se faire une petite pause-café et vape pour éviter l’amende, et d’enfumer les passagers.

Si vraiment vous devez vaper au volant, de préférence seul(e), préférez un MTL ou un DL restrictif bas wattage pour pas enfumer la voiture, surtout si vous ne pouvez pas ouvrir vos fenêtres pour évacuer la vapeur.
Vapoter ou conduire, faut-il choisir ?
En plus de l’amende, il faut surtout voir le danger.

Après chacun son choix, faite attention à vous, bonnes vacances et bonne vape.
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article