Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

La nicotine et le cerveau : Ce que nous dit les études - Vrai ou faux ?

La nicotine et le cerveau : Ce que nous dit les études - Vrai ou faux ?
Après les maladies pulmonaires, cardiaques etc.. Les détracteurs de la cigarette électronique travaillent sur les dégâts qu'elle pourrait provoquer sur le cerveau.

Pour le moment aucune preuve de dégâts n’a été établie mais on voit fleurir plein d’articles concernant la dangerosité de la vape sur le cerveau.


Ils se reportent donc sur le danger de la nicotine via la cigarette électronique sur le cerveau, apparemment plus dangereux que la nicotine via la cigarette…

A bon entendeur, je vous indique ici ce qu’on peut lire, surtout dans les articles américains.

Les effets potentiellement dangereux que les e-cigarettes pourraient avoir sur le cerveau et leurs conséquences à long terme découlent des effets bien établis de la nicotine en général sur le cerveau et le développement du cerveau, le degré et la concentration des e-cigarettes à la nicotine sont capables de fournir, et la chimie associée à la façon dont ces appareils le fournissent.

La micro vascularisation du cerveau (la collection de vaisseaux sanguins spécialisés qui alimentent le cerveau et la moelle épinière et régulent leur environnement chimique) ainsi que les cellules qui composent le cerveau lui-même (neurones et autres cellules), sont toutes vulnérables aux dommages.
La nicotine et le cerveau : Ce que nous dit les études - Vrai ou faux ?
La micro vascularisation du cerveau et de la moelle épinière consiste en une vaste collection de capillaires qui fournissent aux cellules du cerveau de l'oxygène et des nutriments. Il évacue également les déchets cellulaires.

La micro vascularisation du cerveau est unique par rapport au reste du corps. Les cellules endothéliales qui composent ces minuscules vaisseaux sanguins forment une barrière régulée entre le sang d'un côté (le côté lumière des vaisseaux sanguins) et l'environnement chimique dans lequel le cerveau et la moelle épinière flottent de l'autre côté. Cette barrière est appelée barrière hémato-encéphalique.

Le complément normal de molécules et de cellules immunitaires capables de se déplacer entre le sang et les espaces cellulaires des autres tissus du corps ne peut pas le faire librement avec le cerveau et la moelle épinière, qui forment collectivement le système nerveux central. L'environnement chimique unique du système nerveux central formé par la barrière hémato-encéphalique est le liquide céphalo-rachidien.

Il existe une forte corrélation entre le tabagisme à long terme, le déclin cognitif au cours des dernières décennies de la vie, la perturbation de la barrière hémato-encéphalique et de la microvascularisation du cerveau.

En fait, le déclin cognitif et le dysfonctionnement microvasculaire sont des conséquences essentiellement universelles du tabagisme à long terme pour tout le monde. Les mécanismes physiopathologiques exacts impliqués ne sont pas encore complètement clairs, ce qui justifie la poursuite des recherches.

Mais un article récemment publié suggère comment les effets physiologiques négatifs de la nicotine sur les cellules du cerveau lorsqu'elle est administrée via des cigarettes électroniques reflètent les effets observés avec les cigarettes combustibles. (1)

Les cellules endothéliales qui composent la microvascularisation sont particulièrement vulnérables. Cela signifie que les mécanismes de régulation normaux responsables du maintien de l'environnement chimique unique du liquide céphalo-rachidien via la barrière hémato-encéphalique peuvent lentement se briser, contribuant au déclin cognitif.

Et dans au moins une étude sur des souris (2), les auteurs suggèrent que les cigarettes électroniques peuvent également avoir des effets perturbateurs à court terme sur les fonctions cognitives et mémorielles.

Il peut donc y avoir des problèmes plus immédiats et aigus avec l'utilisation de la cigarette électronique, en particulier chez les populations plus jeunes où le cerveau est encore en développement.

Dans une autre étude (3), les scientifiques ont découvert que les cigarettes électroniques produisent une réponse au stress dans les cellules souches neurales, qui sont des populations de cellules qui finissent par devenir des neurones et d'autres types de cellules importantes dans le cerveau.

Encore une fois, les effets potentiels sur le cerveau encore en développement des adolescents sont une préoccupation immédiate.

Mais la nicotine a également des propriétés positives qui sont ou seront utilisés dans des traitements médicaux : (4) (5)

- Maladie d’Alzheimer
- Stimulant cognitif
- Bruleur de graisse
- Améliore la vue
- La mémoire
- Trouble de la concentration et de l’hyperactivité
- Le temps de réaction
- Améliore les performances physiques
- La schizophrénie
La nicotine et le cerveau : Ce que nous dit les études - Vrai ou faux ?
De plus, la cigarette électronique a permis à des millions de fumeurs d’arrêter la cigarette qui entraîne le décès de 8 millions de personnes chaque année dans le monde.

Bref, il ne faut pas croire tout ce qu’on lit ou entend, AUCUNE preuve n’a été trouvée, juste des hypothèses émises par des anti-vape.

Voyons le positif de la vape.


(1)https://ajp.amjpathol.org/article/S0002-9440(20)30509-5/fulltext
(2)https://link.springer.com/article/10.1007/s43188-019-00031-3
(3)https://www.sciencedaily.com/releases/2019/07/190701144416.htm
(4)https://www.journalduvapoteur.com/2021/03/selon-une-etude-la-nicotine-ameliore-la-vue.html
(5)https://www.journalduvapoteur.com/2021/03/selon-une-etude-la-nicotine-ameliore-la-vue.html
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article