Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

L'évolution de la cigarette électronique

L'évolution de la cigarette électronique
Si vous lisez cet article, c’est que vous connaissez la cigarette électronique de 2021. Mais celle-ci a connu de grandes évolutions depuis sa commercialisation en 2003.

Elle a subi 4 grandes évolutions, chacune révolutionnant à chaque fois le ressenti et le plaisir de la vape, permettant une plus grande efficacité pour arrêter la cigarette.

Vous allez découvrir ici un résumé de ces grandes étapes à travers les années.

Première génération (Cig-A-Like)

L'évolution de la cigarette électronique
En 2003, un médecin chinois, Hon Lik, a commercialisé sa première cigarette électronique « Ruyan », basée sur l'atomisation ultrasonique. L'appareil avait une configuration en trois parties : la cartouche d'arôme, l’atomiseur et la batterie.

En 2006, alors que le marché du vapotage gagnait du terrain, les premiers adeptes de la technologie ont commencé à innover et les frères Umer et Tariq Sheikh ont inventé le cartomiseur. À l’inverse des designs précédents, le cartomiseur était équipé d’un ressort chauffant contenu dans la réserve à liquide. Il pouvait dorénavant être rempli manuellement d’e-liquide, plutôt que d’être remplacé par une nouvelle cartouche. ont inventé un appareil plus simple qui ne contenait que deux pièces séparées.

C’est la fin de la technologie ultrasonique comme le faisait le Ruyan, le cartomiseur combine la cartouche d'arôme et l'atomiseur, d'où le nom de cartomiseur. C'était la première cigarette électronique à utiliser un élément de câblage à résistance enroulé autour de coton.

Les appareils de première génération sont appelés cig-a-like en raison de l'apparence similaire aux cigarettes. C'est également de là que le terme cigarette électronique est né. Les Cig-a-like se trouvent couramment là où les cigarettes sont vendues et sont utilisées comme dispositif de vapotage d'introduction pour les fumeurs.

Deuxième génération (Vape Pen)

L'évolution de la cigarette électronique
Les appareils de vapotage de deuxième génération datant de 2009 sont plus grands que les Cig-A-Likes pour augmenter la puissance de performance dans deux domaines : la batterie et l'atomiseur.

Ces appareils sont généralement appelés vape pen et sont souvent utilisés comme kit de démarrage pour les novices en vapotage. Les vape pen ont amélioré les faiblesses des cig-a-likes et ont créé une meilleure expérience de vapotage. Il existe plusieurs caractéristiques distinctes uniques aux vape pen de l'époque :

- Un bouton pour allumer/éteindre la batterie et utilisé comme mécanisme de mise à feu. N'oubliez pas que la Cig-A-Likes n'a pas de bouton et se déclenche automatiquement lorsqu'il est inhalé.

- Une puce détermine le temps pendant lequel vous pouvez frapper l'appareil pour éviter une surchauffe, avec une protection arrêt après 10 secondes.

L’arrivé du clearomiseur a été une grande avancée :

- Vous pouvez voir le niveau d'e-liquide dans votre réservoir.

Le clearomiseur de type top a de longues mèches suspendues au sommet pour saturer l’e-liquide dans le réservoir.

Les clearomiseurs de type bottom ont des mèches courtes dans le fond et permettent une meilleure évacuation de la vapeur. Il offre une meilleure expérience, car vous pouvez utiliser le e-liquide dans votre réservoir jusqu'au fond, par rapport au clearomiseur de type top où le e-liquide devait toucher la mèche.

- La valeur de ces résistances était généralement de 1.5 à 2.5 ohms.

Troisième génération (Mods – Pods – Pods Mods) :

Les mods : 2014

L'évolution de la cigarette électronique
La troisième génération est appelée mod dans la communauté vaping (abréviation de modification). Ces appareils sont également appelés appareils de vapotage personnels avancés en raison de la technologie moderne intégrée à ces appareils.

Tout d'abord au format tubulaire puis très rapidement le format box est apparu.

Ils peuvent utiliser des résistances plus basses en ohm. Le terme sub-ohm signifie que la résistance utilise une résistance inférieure à 1 ohm.

L’importance de l’utilisation d’un atomiseur d’une puissance inférieure en ohm permettra une puissance supérieure, ce qui signifie une production accrue de vapeur.

Au fil des ans les mods se sont améliorés : plus d’accus, bluetooth, chipset de plus en plus performant avec de nombreux modes, plus léger et plus solide. Il en existe pour tous les goûts !

Les pods : 2015

L'évolution de la cigarette électronique
On voit arriver en 2015, JUUL, qui déclenche la révolution que l’on connaît sur les pods. Alors que depuis l’arrivée des mods, l’heure était au cloud chasing, beaucoup de vapoteurs et surtout ceux qui souhaitent arrêter le tabac, préfèrent des appareils plus petits, plus simples d’utilisation avec un haut taux de nicotine.

Juul a remis à jour le principe basique de la cigarette électronique. Ainsi on a vu au fur et à mesure que les pods se sont développés.

Simple d’utilisation (un bouton ou par aspiration), avec un réservoir jetable au début, puis rechargeable, et compact avec souvent des résistances supérieures à 1 ohm ce qui est le plus adapté pour arrêter la cigarette.

Mais l’industrie de la vape voyant le succès des pods, a décidé de passer un autre cap et de partir sur les pods mods.

Les pods mods : 2017

L'évolution de la cigarette électronique
Les pods mods sont un mélange entre le pod et le mod. C’est un pod un peu plus évolué avec une technologie pouvant se comparer à des mods grâce à la possibilité de faire varier la puissance en watts.

Ils peuvent avoir des accus au lieu de la batterie intégrée, la possibilité de mettre des adaptateurs pour y installer d’importe quel atomiseur.

Au fil du temps, ce qu’on appelle pod mod ressemble de plus en plus à des mods. En effet, on trouve des pods avec des accus 21700, avec des adaptateurs pour pouvoir mettre n’importe quels atomiseurs, de plus en plus de modes accessibles (volt, contrôle temp, etc…), de plus en plus grands et puissants.

Après ils restent très pratiques pour commencer, à un prix accessible et les adaptateurs ainsi que les accus permettent à ces pods mods de suivre nos évolutions dans la vape.

Quatrième génération (Les ACM : mod à courant alternatif) : 2021

L'évolution de la cigarette électronique
Les générations précédentes de vaporisateurs utilisaient tous du courant continu pour alimenter les bobines dans une seule direction.

Le mode courant alternatif envoie de l'électricité à travers la bobine dans les deux sens.

Innokin sort en 2021 le pod Sensis, premier à avoir la technologie du courant alternatif.

Le mode de courant alternatif introduit le contrôle de fréquence de forme d'onde dans le vapotage. Les vapoteurs peuvent désormais ajuster les formes d'onde de fréquence Hertz ainsi que la puissance de sortie.

Cette sortie améliorée offre de nombreux avantages par rapport au courant unidirectionnel de la génération précédente. En sélectionnant différents types de formes d'onde et en ajustant la fréquence, le spectre complet des saveurs peut être produit à partir d'e-liquides et de saveurs spécifiques améliorées.

L'ACM augmente l'efficacité du transfert de chaleur entre la bobine et l'e-liquide, ce qui améliore les saveurs, prolonge la durée de vie de la bobine et bien plus encore.

Il a été démontré que le mode courant alternatif contribue à prolonger la durée de vie des résistances en augmentant la saturation des résistances et en réduisant l'accumulation de carbone sur les résistances.

Je suis sûre que la technologie autour de la vape ne va pas cesser de s’améliorer et se diversifier, le Journal du Vapoteur ne manquera pas de vous présenter toutes les nouveautés !
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article