Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Je débute dans le reconstructible : Tourner ses résistances soi-même

Je débute dans le reconstructible : Tourner ses résistances soi-même
Si tu as lu mes articles sur le reconstructible depuis le début (et j’espère bien que tu l’as fait !!!), tu sais maintenant monter des RDA en single et dual coils.

Mais si tu crois que tu sais tout, que tu es devenu un expert et que je n’ai plus rien à t’apprendre sur le sujet, tu te plantes.

J’ai encore quelques trucs à t’expliquer et tu n’en as donc pas encore fini avec mes articles.

Parmi les choses qu’il me reste à t’apprendre, il y a la manière de tourner toi-même tes coils.

Avant d’aller plus loin, on va tout de suite mettre les choses au clair : Je ne vais pas t’expliquer dans cet article comment builder tes coils. Ni dans cet article, ni dans les suivants, ni dans aucun de mes articles d’ailleurs.

Juste pour que tu comprennes bien en quoi ça consiste de builder des coils, c’est le fait de fabriquer, de tisser, à partir de bobines de fil simple comme du Ni80, du Kanthal ou autre, des fils complexes comme du Fused Clapton, de l’Alien, du Fralien, etc...

Alors pourquoi je ne vais pas te parler de coil building ? Parce que tu n’as pas et tu n’auras jamais le niveau pour ça… Nan, j’déconne !!!

Si je ne t’en parle pas, c’est parce que ça nécessite du matériel spécifique mais surtout des compétences particulières… et je n’ai pas ces compétences car je ne builde pas mes coils. Je ne vais donc pas essayer de t’expliquer quelque chose que je ne fais pas et que je ne maîtrise pas.

Ceci étant dit, ce n’est pas impossible à faire, c’est même tout à fait faisable avec le bon matériel et de l’entraînement et il y a pas mal de vapoteurs qui buildent eux-mêmes leurs coils.

Et si le sujet t’intéresse, je te suggère d’aller jeter un œil aux vidéos de Jimmy Mc Fly, qui lui est coil builder, et que tu peux trouver sur le JDV avec ses tutos build.

D’ailleurs Jimmy fait des build, le vendredi soir à 20h30, en live sur la page Facebook "Les Lives du Journal du Vapoteur".

J’dis ça, j’dis rien… Et que tu aies ou pas l’intention de te mettre au build, je te conseille d’aller y jeter un œil car c’est un véritable spectacle (et il ne m’a même pas payé pour lui faire sa pub, pour tout te dire il ne m’a même pas envoyé des coils gratos, l’ingrat !!!).

Bref, après cette digression, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos coils. Ce que je vais t’expliquer ici c’est comment, à partir d’une longueur de fil simple ou complexe, faire toi-même tes spires.

Mais pourquoi donc te faire ch… à tourner toi-même tes coils ???

En v’là une bonne question.

Je vois essentiellement trois réponses :

- Pour le côté sympa de construire toi-même quelque chose avec tes p’tites mains potelées. C’est un peu comme de préparer un plat toi-même plutôt que de le commander, il y a une forme de satisfaction.

- Pour faire des économies : Tu verras qu’acheter une bobine de fil revient au final moins cher que d’acheter des coils tout faits. Et tu as même des coils builders qui te proposent aujourd’hui des bobines de fil complexe, ce qui te permet de tourner tes coils avec du fil complexe de très bonne qualité.

- Pour pouvoir faire tes coils exactement comme tu les veux : Le problème quand tu achètes des coils pré-faits « industriels » ou de coils builders, c’est que tu n’as pas tous les choix possibles en diamètre de coil (souvent c’est du 2.5 ou du 3mm), en nombre de spires ou encore en valeur de résistance. Si tu les tournes toi-même, alors tu peux faire à peu près ce que tu veux. Et ça c’est un sacré avantage !!!

Quand tu lis tous ces avantages, tu te dis in petto (non ce n’est pas une insulte ni un truc bruyant qui sent mauvais, va jeter un œil sur ton ami Google si tu ne sais pas ce que ça veut dire, au moins tu n’auras pas perdu ton temps aujourd’hui) qu’il y a forcément plein d’inconvénients comme par exemple :

- Je vais encore devoir acheter tout plein de matos.

- OK je vais peut-être faire des économies à l’arrivée mais il va d’abord falloir que j’investisse, donc que je claque des thunes.

- Je sens que son truc va être bien compliqué à faire.

Y va m’falloir plein de matos, ça va me coûter un bras et je vais y passer des heures !!!

Alors : Non, non et non.

Il ne te faut quasiment pas de matos, ça te coûtera le prix d’une bobine de fil et éventuellement du matériel qui coûte 10 / 15 €, et c’est facile et rapide. Pour te dire, perso j’ai 2 mains gauches et j’y arrive donc tu devrais y arriver sans problème avec un tout petit peu d’entraînement.

Mais plutôt qu’un long discours, je t’explique ça dans la courte vidéo ci-dessous.
Tu remarqueras que plus on avance dans le reconstructible, plus mes articles sont courts et je sens que le prochain devrait tenir sur un Post-It !!!

A la prochaine ami vapoteur reconstructeur !!!


Retrouvez d'autres Je débute dans le reconstructible...
Je débute dans le reconstructible : Tourner ses résistances soi-même
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article