Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Je débute dans le reconstructible : Mon premier montage sur un dripper en double coils

Je débute dans le reconstructible : Mon premier montage sur un dripper en double coils
Cela fait maintenant quelques semaines que tu t’es lancé avec bonheur dans le reconstructible avec ton RDA single coil et que tu kiffes ta vape.

Tu n’imagines plus un seul instant revenir à la vape sur un clearo, d’ailleurs ton ancien clearo est en train de prendre la poussière dans le placard, à moins que tu ne l’aies déjà revendu sur Agoravape.fr, le 1er réseau social 100% dédié à la vape.

Pourtant tu as encore beaucoup de choses à découvrir dans le monde du reconstructible petit Padawan vapoteur, à commencer par la vape en RDA dual coils. Tu le sais car j’ai déjà brièvement évoqué le sujet dans les articles précédents et il est maintenant temps que je t’en dise plus car tu es enfin en âge de comprendre.

Je ne vais pas t’expliquer ici les différences entre la vape en single et dual coils, ni les avantages/inconvénients de l’une et l’autre car tu trouveras un article sur le sujet dans le JDV (La différence entre un simple et un double coils).

C’est un article un peu ancien certes puisqu’il date de 2014 (je n’étais pas encore né…) mais il est encore tout à fait d’actualité et n’a pas pris une ride (contrairement à toi).

Je ne dis pas ça parce qu’il a été écrit par mon boss (enfin si un peu quand même parce que je ne veux pas me faire virer) mais parce qu’il est clair et complet sur ce sujet. Je t’invite donc à y jeter un œil si tu te poses des questions à ce propos.

Ici, je vais t’expliquer comment monter un dripper en dual coils. Et je sens que déjà tu flippes et tu te dis : « le WavΩ nous a déjà écrit des tartines sur le single coil or dans un dual coils il y a 2 fois plus de coils donc il va nous saouler avec des articles 2 fois plus longs, ça va être l’horreur, vite un Doliprane !!! ».

Ben… En fait… Tu as tort : tout ce que j’ai écrit sur le single coil reste valable pour le dual coils, je vais donc me contenter ici de te parler des quelques petites spécificités du montage en dual coils donc l’article va être court. Et vlan, prends ça dans l’ato !!!

T’as pas été très sympa avec moi mais je vais quand même te révéler un grand secret du monde de la vape : les spécificités du dual coils tiennent au fait que tu as non plus une mais deux résistances dans ton plateau. C’est ouf non ???

Chauffe Marcel, chauffe !!!

Bon, pour être un peu plus précis, la principale spécificité est qu’il va falloir que tu aies une chauffe parfaitement homogène de tes 2 coils, c’est-à-dire qu’ils vont devoir chauffer de manière simultanée car si un coil chauffe plus vite que l’autre, alors tu n’auras pas une vape très agréable niveau saveur et tu risques fort de prendre quelques dry hit bien désagréables.

Comment s’y prendre ? Déjà, il falloir que tu utilises 2 résistances parfaitement identiques, c’est-à-dire :

- Le même modèle : 2 aliens, 2 fused clapton, 2 fralien… et je m’arrête là car il existe des dizaines de modèles différents.

- De même diamètre.

- Avec le même nombre de spires.

- Faites avec le même type de fil et la même section (c’est-à-dire le même diamètre de fil).

- Ayant le même niveau d’usure (2 résistances neuves par exemple).

- Avec des pattes de même longueur.

En fait, mis à part les 2 derniers points où là c’est toi qui vas devoir gérer, si tu prends des résistances pré-faites c’est finalement assez simple, il te suffit de prendre des coils venant du même fabricant et de la même boîte, comme ça tu es certain qu’ils seront identiques.

Si tu utilises des bobines de fil et que tu tournes tes coils toi-même, il faudra utiliser la même bobine, les tourner avec le même diamètre et le même nombre de spires.

Mais attention, tu n’es pas encore tiré d'affaires. Il va falloir que tu rodes correctement tes 2 résistances pour qu’elles chauffent uniformément et simultanément. Et si parfois ça se fait en 2 temps 3 mouvements, il arrive que certaines résistances soient plus capricieuses et que cela demande un peu plus de patience et de travail.

Pas d’inquiétude amigo (ou amiga) je vais te montrer ça un peu plus loin dans une ch’tite vidéo comme tu les aimes (enfin j’espère…).

Pôle positif / Pôle négatif

Je suis vraiment désolé mais oui, nous allons parler un peu électricité et c’est maintenant que tu vas regretter d’avoir fait le guignol lorsque tu étais en cours de Sciences Physiques au Collège plutôt que d’écouter comme un bon élève.

Car oui on va parler électricité mais non, ça ne va pas être niveau Doctorat en Physique Nucléaire, on va rester niveau Collège (faut quand même pas exagérer, nous ne sommes que de modestes vapoteurs).

Sur le plateau de ton dripper dual coils, tu vas avoir 4 emplacements pour fixer les pattes de tes résistances : 2 correspondent aux pôles positifs et 2 aux pôles négatifs. Chaque résistance devra avoir une patte dans le pôle positif et l’autre dans le pôle négatif.

Car si tu mets les pattes d’un coil dans les 2 pôles positifs et les pattes de l’autre coil dans les 2 pôles négatifs, l’électricité ne pourra pas circuler et les faire chauffer donc... Tu ne pourras pas vaper.

Ça a l’air un peu compliqué comme ça mais en réalité il est très facile de différencier dans un atomiseur les pôles + des pôles – et tu as 2 manières de le faire :

- Le pôle + est toujours isolé du reste du plateau par un isolant assez repérable alors que le pôle - n’est pas isolé. Je te montre ça sur la photo ci-dessous.
Je débute dans le reconstructible : Mon premier montage sur un dripper en double coils
- L’autre méthode consiste à regarder où sont situés les emplacements pour mettre ton coton sur ton plateau et tu comprendras instinctivement ou en tout cas très rapidement dans quel sens mettre tes résistances.

Je te montre tout ça dans la vidéo à la fin de cet article.

Court-circuit

Je débute dans le reconstructible : Mon premier montage sur un dripper en double coils
Tu pensais en avoir fini avec les notions d’électricité ? Que nenni !!! Mais on va faire bref : si tes 2 résistances se touchent, tu auras un court-circuit. Ta box electro te l’indiquera avec un message d’erreur style « atomizer short » et tu auras beau appuyer comme un malade sur le fire, il ne se passera rien.

Il faut donc faire attention à ce que les résistances ne se touchent pas et qu’elles ne touchent pas non plus la cloche de ton ato (si celle-ci est en métal) car sinon le résultat sera le même.

Calcul de la valeur du montage

J’espère que tu commences à prendre goût à l’électricité parce qu’on va continuer. La valeur en ohm de ton montage est elle aussi liée à des notions d’électricité. Je ne vais pas te les expliquer ici sinon tu vas me détester (enfin encore plus qu’actuellement) mais je vais quand même t’expliquer comment calculer la valeur de ton montage car c’est un point important dans la vape.

Retiens juste que nous allons parler de la valeur d’un montage sur un plateau dual coils parallèle et non série, ce qui est le cas de 98% des plateaux dual, car les plateaux série sont réservés à des usages assez spécifiques que nous n’aborderons pas ici.

Petit exercice pratique : soit un plateau dual coils parallèle dans lequel sont montés 2 coils ayant chacun une valeur initiale de 0.30 Ω. Quelle est la valeur finale du montage après rodage et stabilisation des coils ?

Réponse A : ben 0.30 Ω, c’est logique.

Réponse B : pfff.. Elle est naze ta question c’est évidemment 0.60 Ω, puisque 30 + 30 = 60.

Réponse C : euh… 0.15 Ω, parce que je m’y connais un peu en électricité et que je te le dis.

Voilà, vous avez 5 minutes pour répondre et après je ramasse les copies.

Allez, j’ai pitié de toi ami vapoteur et je te donne la bonne réponse. C’est la réponse C. Garde juste en mémoire que dans un plateau dual coils parallèle, la valeur du montage est égale à la valeur d’un coil divisée par 2.

Enfin à peu près car tu peux avoir de légères variations de valeur, liées notamment à la longueur des pattes des coils : donc pour 2 résistances de 0.30 Ω, la valeur de ton montage rodé et stabilisé sera autour de 0.15 Ω, disons dans une fourchette de 0.13 / 0.17 Ω.

En fait c’est un peu comme mes articles : la longueur de mes articles sur le dual coils est égale à la longueur de mes articles sur le single coil divisée par 2.

Allez, pour finir en beauté, je te mets une petite vidéo dans laquelle je te montre tout ça et tu vas voir que ce n’est vraiment pas sorcier.
Je débute dans le reconstructible : Mon premier montage sur un dripper en double coils
offre le petit fumeur
Apivape
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article