Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Vapin'vestigation - Les dangers de la désinformation : La face cachée d’EVALI

Vapin'vestigation - Les dangers de la désinformation : La face cachée d’EVALI
Depuis sa sortie, la cigarette électronique a ses détracteurs. Ce qui se comprenait tout à fait les premières années, manquant de données scientifiques sérieuses et encore plus sur le long terme.

Les années passants, de plus en plus d’études prônant les bienfaits de la cigarette électronique comparés au tabac sont sorties.

Le 19 août 2015, une étude du Public Health England (Département de la Santé du Royaume-Uni) a prouvé que la cigarette électronique est au moins 95% moins nocive que la cigarette. Alors que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) restait sur ses positions anti-vape, les études souvent menées par l’Angleterre, ont continué de montrer les avantages de la cigarette électronique. (1)

Les chiffres de vente et d’utilisateurs d’e-cigarette dans le monde n’ont cessé d’augmenter au fil des années, passant de 7 millions en 2011 à 45 millions en 2021.
Vapin'vestigation - Les dangers de la désinformation : La face cachée d’EVALI
D’ailleurs les Etats-Unis étaient les champions :
Vapin'vestigation - Les dangers de la désinformation : La face cachée d’EVALI
Mais voilà qu’en avril 2019, des cas de pneumopathies (infections affectant les poumons et le système respiratoire) chez des vapoteurs, principalement des jeunes, commencent à apparaître. Le combat anti-vape a trouvé son arme.

Les conséquences sont immédiates : Interdiction de vente d’e-cigarette dans certains états, alertes constantes des médias contre la vape, création d’associations anti-vape… et surtout la naissance d’EVALI qui constitue la parfaite excuse anti-vape.

Une nouvelle pathologie désignée par CDC (Center for Disease Contre/Centre pour le contrôle et la prévention des maladies) EVALI (E-cigarette, or Vaping, Product use Associated Lung Injury) qui est une maladie des poumons liée à l’usage de la cigarette électronique et des produits de vape.
Vapin'vestigation - Les dangers de la désinformation : La face cachée d’EVALI
Ce que les médias ne nous ont pas dit (et ne disent toujours pas) c’est que les agences américaines telles que le CDC, la FDA… étaient au courant dès août 2019 que les cas étaient liés à des liquides au THC achetés au marché noir. Mais ils n’ont pas prévenu la population, préférant laisser croire que c’était dû à la cigarette électronique.

« Nous en savons suffisamment pour recommander spécifiquement aux gens de ne plus utiliser les produits de vape à l’huile de THC. Le fait que le CDC ne l’ait pas fait est irresponsable, mettant des vies en danger et démontrant le parti pris de l’agence », indique le Pr Michael Siegel, professeur de Santé publique à l’Université de Boston, le 25 août 2019. (2)

Finalement, le 8 novembre 2019, le CDC a dévoilé un « coupable très probable » : l'acétate de vitamine E, un composé qui avait été trouvé dans des cartouches de THC fabriquées illicitement. Autrement dit, pas le eliquide de vapotage à la nicotine légal. (3)

Il lui aura fallu 4 mois pour annoncer que le seul danger était l’huile de THC achetée illégalement. Mais le mal était fait : en plus des victimes à déplorer (68 décès et 2807 hospitalisations), la cigarette électronique est devenue un « danger » surtout pour les jeunes adolescents innocents... pour toute l’Amérique et le reste du monde.

La peur d’EVALI a engendré une recrudescence des fumeurs : une nouvelle étude suggère maintenant que la législation en résultant (augmentation des taxes de 75%, interdiction d’arômes…) dans le Massachusetts a entraîné une augmentation de la consommation de cigarettes dans tout Boston.
Vapin'vestigation - Les dangers de la désinformation : La face cachée d’EVALI
De nouvelles preuves établissent un lien entre la désinformation sur le vapotage « EVALI » et l'augmentation du tabagisme.

« La peur EVALI a été également associée à une augmentation immédiate de la consommation de cigarettes.

Un résultat important que nous avons trouvé était qu'EVALI était clairement associé à une réduction drastique des ventes de cigarettes électroniques », a déclaré le Dr Michael Siegel, co-auteur de l'étude. « Mais ce qui était encore plus troublant, c'est que la peur EVALI était également associée à une augmentation immédiate de la consommation de cigarettes dans le Massachusetts et aux États-Unis. » « Beaucoup de gens pensent que la cigarette électronique est plus dangereuse que la cigarette » (4)

« Les cigarettes et le vapotage sont des produits substituables, et attaquer l'un d'eux entraîne les ventes de l'autre », déclare David Sweanor, expert de l'industrie du tabac et président du conseil consultatif du Centre for Health Law, Policy, and Ethic de l'Université d'Ottawa. « Il y a eu un effort totalement délibéré pour attaquer l'alternative à faible risque. »

Les experts de la santé publique dans le monde reconnaissent largement que les produits de vape, contrôlés, sont beaucoup moins nocifs que les cigarettes. Mais aucune agence de santé publique ne le dit clairement aux États-Unis, et dans la plupart des pays du monde.

Pourtant maintenant la FDA doit valider les produits de la vape avant d’être commercialisés aux Etats-Unis, et donc garantir la sécurité.

Au contraire, on voit fleurir de plus en plus d’interdictions et de bans : UPS, FEDEX, PAYPAL, EBAY, réseaux sociaux…

Pourquoi autant d’acharnement sur la cigarette électronique ? Nous commençons notre aventure dans vapin’vestigation.
Vapin'vestigation - Les dangers de la désinformation : La face cachée d’EVALI
Le problème est que les États-Unis sont très influents à travers le monde, la crise EVALI et la vision diabolique donnée de la vape ont causé bien des préjudices à travers le monde, et favorisé les ventes de tabac. N’oublions pas que les États américains perçoivent de nombreuses taxes sur les ventes de tabac…


Retrouvez d'autres Vapin'vestigation.

Sources :
1 ) GOV UK
2 ) Tobacco analysis
3) CDC
4) Filter mag
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article