Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Les vapoteurs néerlandais essaient de sauver les saveurs de leurs eliquides

Les vapoteurs néerlandais essaient de sauver les saveurs de leurs eliquides
Le 21 mai 2021, le cabinet néerlandais sortant (le Conseil des ministres) a approuvé l'interdiction des saveurs, longtemps menacée, malgré l'opposition massive des consommateurs. Mais les défenseurs du vapotage disent que la loi, qui devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2022, peut encore être arrêtée.

L'interdiction de la saveur dans les eliquides doit encore être approuvée par la nouvelle Chambre des représentants, dont beaucoup sont nouvellement élus et ne connaissent pas la question. Si la Chambre déclare la question « controversée », la décision sera reconsidérée par le nouveau cabinet lors de sa formation. C’est un coup de poker, les néerlandais sont malins et ne lâchent rien !
Les vapoteurs néerlandais essaient de sauver les saveurs de leurs eliquides
À l'aide d'un site Web dédié appelé Smaak Noodzaak (« nécessité du goût »), les défenseurs des consommateurs néerlandais Acvoda et l'organisation commerciale Esigbond collaborent pour encourager les vapoteurs à partager leurs histoires d'arrêt du tabac avec les partis politiques et les parlementaires néerlandais, à la fois sur Twitter et par courrier électronique. L'objectif est de faire en sorte que des milliers de vapoteurs envoient un message aux nouveaux représentants lors du changement de gouvernement.

« Ces nouveaux députés peuvent encore déclarer la décision controversée, de sorte que la décision doit être reprise par un nouveau cabinet et ne sera plus prise en charge par le secrétaire d'Etat sortant Blokhuis », précise le site Smaak Noodzaak.

Le secrétaire d'État Paul Blokhuis, le ministre de la Santé sortant, a annoncé la législation sur l'interdiction des arômes en juin 2020. En décembre, le gouvernement a lancé une consultation publique et a reçu un nombre record de commentaires publics sur une loi relative à la santé aux Pays-Bas, presque tous étaient en opposition.

En plus du nombre record de commentaires publics, les défenseurs du vapotage ont présenté au gouvernement une pétition signée par plus de 19 000 consommateurs et hommes d'affaires s'opposant à l'interdiction des arômes. (Les Pays-Bas ont une population d'un peu plus de 17 millions d'habitants. Environ 400 000 citoyens néerlandais vapotent, selon Esigbond.)
Les vapoteurs néerlandais essaient de sauver les saveurs de leurs eliquides
L'interdiction des arômes a été justifiée par une étude de 2020 commandée par le ministère de la Santé et menée par l'Institut Trimbos, une agence privée bénéficiant d'un statut d'exonération fiscale partielle qui collabore avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Commission européenne, dont on connait les positions anti-vape.

L'étude Trimbos a utilisé une science triée sur le volet pour étayer sa conclusion selon laquelle les produits de vapotage aromatisés attirent les adolescents, que le vapotage est moins sûr qu'on ne le pensait auparavant et « qu’il y a de plus en plus de preuves que l'e-cigarette est un tremplin vers les cigarettes. »

Quatre autres pays européens, le Danemark, l'Estonie, la Finlande et la Hongrie ont actuellement des interdictions d'arômes. Le Danemark a adopté son interdiction en décembre 2020, mais elle n’entre pleinement en vigueur que le 1er avril 2022.

Aucun pays européen n’interdit complètement la vape, la TPD fin 2021 donnera le ton de l’avenir de la vape.
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article