Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Le vapotage augmente-t-il les risques d'asthme ?

Le vapotage augmente-t-il les risques d'asthme ?
Une nouvelle « étude » a été menée via les enquêtes sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2015 à 2018.

Comme toutes les dernières études qui sortent depuis quelque temps pour montrer des signes néfastes de la cigarette électronique, quelques détails me titillent. Voyons ensemble ce que dit cette étude.

L'ESCC est une enquête transversale qui recueille des informations autodéclarées sur l'état de santé, les déterminants de la santé et les comportements. La cohorte de l'étude comprenait 17 190 personnes appariées provenant de 222 949 répondants à l'ESCC, des canadiens âgés de 12 ans et plus ont participé.

Alors déjà, premier élément qui m’a fait tilter, pourquoi la sélection de ces 17190 personnes sur 222 949 ? L’explication n’est pas donnée. On peut obtenir les résultats que l’on veut en sélectionnant les données que l’on collecte.

L'objectif de cette étude est de déterminer si le nombre de jeunes et de jeunes adultes qui utilisent actuellement la cigarette électronique a augmenté le risque d'asthme « autodéclaré » et de crise d'asthme au cours des 12 derniers mois.

Et voilà comme d’habitude sur les études faites sur les jeunes, ils se sont « autodéclarés » asthmatiques. Pardon, mais avoir eu une crise d’asthme en un an ne veut pas dire qu'on est asthmatique… Alors, je ne doute pas des talents médicaux des préadolescents et adolescents canadiens, mais l’asthme est une maladie chronique d’inflammation des bronches, on n’a pas une fois une crise en 12 mois et hop ça disparaît. Ce qu’ils ont pris pour une crise d’asthme peut aussi être une crise d’angoisse ou autre.

Les rapports avec l'asthme comme résultat et l'utilisation de la cigarette électronique comme exposition ont été déterminés à l'aide d'une régression logistique appariée, en ajustant les variables de confusion potentielles, y compris celles utilisées pour l'appariement du score de propension.

Ok, les variables ont été ajustées sur des confusions potentielles… Oui cette « étude » me paraît très sérieuse et claire.
Le vapotage augmente-t-il les risques d'asthme ?
Résultats : 16,7% ont déclaré avoir utilisé la cigarette électronique au cours des 30 derniers jours. Une analyse univariée a révélé que entre l'utilisation de la ecigarette et l'asthme autodéclaré et en tenant compte des facteurs de confusion potentiels, les personnes utilisant la cigarette électronique avaient une probabilité 19% plus élevée de souffrir d'asthme. Les fumeurs actuels et anciens avaient respectivement 20% et 33% de souffrir d'asthme, alors que ceux qui n'ont jamais fumé n'avaient pas d'associations significatives, ajustés pour les facteurs de confusion potentiels. Parmi les personnes asthmatiques, les vapoteurs avaient 29% plus de chances d'avoir une crise d'asthme au cours des 12 derniers mois, ajustées en fonction des facteurs de confusion potentiels.

Tiens c'est étonnant, le pourcentage est le même pour ceux qui ont utilisé la cigarette électronique que ceux qui fument des cigarettes. Vraiment incroyable !

En plus, en étant sérieux, il fut une époque où les gens, les parents fumaient en intérieur en présence de leurs enfants, les jeunes fumaient plus, les lieux publics étaient fumeurs (restaurants, train…) et pourtant on n’avait pas un nombre d’asthmatiques plus élevé… Le tabagisme et le tabagisme passif ont baissé incroyablement mais pas le taux d’asthmatique.

Voici des rapports de cotes ajustés sur l'asthme autodéclaré à partir de la régression logistique multivariée appariée pour certaines variables.
Le vapotage augmente-t-il les risques d'asthme ?

Conclusion :

L'utilisation actuelle de la vape est associée à une probabilité considérablement accrue de souffrir d'asthme, ce qui est comparable à celui des fumeurs actuels. Ces résultats suggèrent que l'utilisation de la cigarette électronique est un facteur de risque à prendre en compte dans les soins primaires des jeunes et des jeunes adultes asthmatiques.

Ce schéma est très intéressant, mais bizarrement l’étude n’a pas relevé les points les plus révélateurs.

Les jeunes ayant eu de « l’asthme autodéclaré » ont majoritairement une santé mentale détériorée, du stress. De plus, le milieu social est également plus pauvre et le plus grand nombre a arrêté les études avant le lycée.

En prenant ces facteurs, des explications autres que la cigarette électronique peuvent expliquer ces crises. Une mauvaise santé mentale, du stress, peu de revenu, arrêt de l’école tôt, ces crises d’asthme peuvent être des crises d’angoisses courantes chez les jeunes qui sont en souffrance. De plus, de mauvaises conditions de logement peuvent créer de l’asthme !

Bref il y a trop d’éléments manquants ou incongrus, qui font que, cette étude ne peut pas être prise au sérieux.

De plus, rien n’indique non plus dans cette étude si les jeunes souffraient d’asthme avant non plus.

Allez, je m’arrête là, j’ai assez perdu de temps...

Juste que ça serait bien qu’ils nous fassent des études un tant soit peu sérieuses…

Vous ferez ce que vous voudrez de cette étude, personnellement elle finira dans ma poubelle.


Source : Thoracic
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article