Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Je débute dans le reconstructible : La boîte à outils du bricolo de la vape

Je débute dans le reconstructible : La boîte à outils du bricolo de la vape

Euh...mais pourquoi ?

Voilà l’histoire :

Ça fait 1 jour / 1 semaine / 1mois /1 an / 10 ans (raie les mentions inutiles) que tu as découvert les joies et les bienfaits de la vape et tu veux te lancer dans le reconstructible parce que quand même les résistances ça coûte un bras / t’as un pote qui t’as dit que les saveurs en reconstructible « ça n’a rien à voir, tu vas redécouvrir tes jus » / t’es un bricolo et ça t’amuse (raie encore les mentions inutiles, même si ça peut être un mélange de tout ça et peut-être plus encore).

Bref, là, c’est bon tu es décidé. Alors tu te poses la fameuse question : « De quoi ai-je besoin ? »

Keep cool, je vais tout t’expliquer.

Déjà, il te faut un ato

Un ato ? Quèsaco ? Alors un ato, c’est un atomiseur.

Quand tu vapes avec des résistances d’usine que tu achètes dans ton shop préféré, tu les mets dans un clearomiseur (enfin si tu veux frimer, tu dis clearo).

Quand tu vapes en reconstructible, le matos dans lequel tu vas mettre tes résistances s’appelle un atomiseur. Il en existe de différentes sortes : RTA, RDA, RDTA. Si tu farfouilles un peu sur le site, tu trouveras un article qui explique les différences. Bon je vais être sympa pour cette fois, voici l'article qui t'explique les différents reconstructibles.

Où trouver un ato ? A moins d’être super doué en CAO et d’être équipé de grosses machines d’usinage, il va falloir sortir ton portefeuille et l’acheter dans ton shop ou sur ton site préféré. Je dis ça, je dis rien, tu peux toujours aller voir nos codes promos de la vape. Ce ne sont pas les modèles qui manquent, il en sort un nouveau presque toutes semaines et la gamme de prix est large (d’une dizaine d’euros...à plusieurs centaines !!!).

Je reviendrai dans un autre article sur les modèles que je peux te conseiller pour te lancer, sans y laisser un rein à l’achat et tes doigts dans le bricolage.

Ensuite il te faut de quoi fabriquer une résistance

Le principe du reconstructible, c’est de pouvoir fabriquer soi-même la résistance que tu vas mettre dans ton ato. Petite précision : tu entendras souvent parler de coil. C’est un mot anglais qui signifie bobine et qui désigne une résistance.

Donc, comme tu réfléchis vite, tu te dis : « Il me faut de quoi fabriquer ma résistance. » Et tu as raison !!!

Pas de panique, tu ne vas pas faire une résistance comme celle que tu mets dans ton clearo, même si le principe reste le même : une matière résistive et du coton.

Et comme tu réfléchis vraiment super vite, tu te dis tout de suite : « Donc il me faut une matière résistive et du coton ». Et là encore tu as raison (t’es super doué en fait).

Concernant la matière résistive, tu as 2 possibilités : soit tu prends du mesh, soit tu prends du fil résistif.

Le mesh, c’est une grille prédécoupée faite avec un tissage de fils résistifs. Ça n’est pas vraiment l’idéal pour commencer le reconstructible.

Le fil résistif, euh, comment dire, c’est du fil résistif !!! Tu peux le trouver sous différentes formes (et dans différents métaux) : soit sous forme de fil vendu en bobine, soit sous la forme d’une résistance pré-faite qui ressemble un peu à un ressort très serré. Le mieux pour commencer c’est de prendre une résistance pré-faite, sinon tu risques de vite galérer et de retourner sur ton clearo avec tes bonnes vieilles résistances d’usine, et tchao bye bye le reconstructible. Ce serait quand même dommage...
Je débute dans le reconstructible : La boîte à outils du bricolo de la vape
Le coton, si tu vis sur la même planète que moi, je pense que tu connais. C’est ce qui va permettre au eliquide de venir jusqu’à la résistance pour être vaporisé.

Pour les résistances tu peux récupérer un vieux fil barbelé et t’amuser à le tourner pour en faire une résistance, sinon le mieux c’est d’acheter des bobines de fil ou des résistances pré-faites que tu trouveras très facilement dans tout bon shop ou site de vape.

Pour le coton, tu peux l’acheter dans ces mêmes endroits. Il existe plein de marques différentes (Cotton bacon Prime de chez Wick’n’vape, Datt White Stuff, Hiphop de chez Vivismoke...etc.) et des formats différents (paquet, bobine, lacet...).

Dans ce domaine, chacun a ses préférences mais sache qu’en l’occurrence si ta maman, ta femme ou ta sœur se maquille, il est possible d’utiliser des pads de coton démaquillant dès lors qu’il s’agit de coton organique (bio) non traité et non tissé (ceux généralement utilisés dans la vape sont le Muji et le Puff).
Je débute dans le reconstructible : La boîte à outils du bricolo de la vape

Enfin il te faut tout plein de petits outils sinon...tu seras bloqué

Maintenant que tu as ton ato, ton fil résistif et ton coton tu te dis : « ça y est c’est bon, je vais enfin pouvoir tirer une barre !!! » Eh non, pas encore, il va d’abord te falloir assembler tout ça pour pouvoir enfin vaper peinard et profiter avec délice de ton nouveau matos. Et pour y parvenir, il te faut encore pas mal de petites choses.

Les indispensables

- Un tournevis à embouts multiples : Afin de fixer ta résistance sur ton ato : ce serait simple si tous les atos disposaient des mêmes vis...mais non. Cruciformes, allen, plates, petites, moyennes...la vape c’est le paradis de la vis !!!

- Une pince coupante : Je reviendrai dans un autre article sur la manière de préparer la résistance pour la mettre dans l’ato, mais il te faudra couper du fil et pour ça, je te conseille vivement d’éviter d’utiliser tes dents et de prendre une pince coupante.

- Une pince à embout en céramique : Tu auras besoin de manipuler ta résistance dans laquelle passera un courant électrique et l’avantage de la céramique c’est que cette matière n’est pas conductrice.

- Une paire de ciseau : Indispensable pour couper le coton que tu mettras dans ta résistance.

Voilà, avec ça tu devrais pouvoir survivre dans le monde impitoyable du reconstructible.

Les utiles

Mais tu as aussi d’autres petits outils qui, s’ils ne sont pas indispensables, peuvent s’avérer bien pratiques :

- Un guide de coil : C’est une tige métallique qui va te permettre de manipuler ta résistance sans la déformer.

- Une pince à becs recourbés : Pour manipuler le coton et finaliser le montage (personnellement je ne l’utilise jamais).

- Un coiling kit : Inutile si tu utilises une résistance pré-faite, très utile si tu achètes des bobines de fil résistif pour tourner toi-même ta résistance.

- Un outil de coupe : Qui est un gabarit te permettant de couper les pattes de ta résistance avec précision à la longueur désirée.

Où trouver tous ces outils ?

Tu peux décider de faire jouer la solidarité en empruntant un tournevis à l’électricien en bas de la rue, en remplaçant la pince coupante par la cisaille de ton pote jardinier et en demandant à ta charmante voisine si elle peut te prêter sa pince à épiler pour remplacer la pince en céramique.

Sinon, tu peux dépenser quelques euros en achetant soit un kit comprenant plusieurs de ces outils, comme un des kits de chez Coil Master et/ou les acheter séparément dans un shop ou sur un site de vape qui propose quasiment tous ces outils.
Je débute dans le reconstructible : La boîte à outils du bricolo de la vape

Encore 2 éléments clés

J’allais oublier 2 éléments cruciaux, sans lesquels ton passage dans le monde du reconstructible risque d’être très bref, et que tu ne pourras malheureusement acheter nulle part : la patience et la persévérance !!!

Le reconstructible n’est pas compliqué, mais il te faudra un peu d’entraînement et de doigté avant de bien maîtriser ton sujet.


Retrouvez d'autres Je débute dans le reconstructible...
Je débute dans le reconstructible : La boîte à outils du bricolo de la vape
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article