Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Les parlementaires Européens n’ont aucune connaissance sur la cigarette électronique

Les parlementaires Européens n’ont aucune connaissance sur la cigarette électronique
Une étude menée par ECigIntelligence et TobaccoIntelligence, fournisseurs indépendants de données dans ce secteur, a été publié le 24 mars 2021.

Ils ont interrogé début 2021 un groupe d’eurodéputés pour connaitre leur point de vue sur les nouveaux produits nicotiniques tels que les cigarettes électroniques, le tabac chauffé et les sachets de nicotine. L’enquête a été réalisée en ligne par mail, anonymement, et a été envoyée à tous les députés européens (de tous les États membres et partis politiques) et des réponses ont été obtenues de seulement 30 députés sur 575, représentant de 5% du Parlement européen.

5% seulement des députés européens ont pris le temps de répondre à un questionnaire, ne considérant même pas l’impact qu’a eu la cigarette électronique sur des millions d’européens !
Les parlementaires Européens n’ont aucune connaissance sur la cigarette électronique
Replaçons le cadre. Le plan européen de lutte contre le cancer a été présenté par la Commission européenne au Parlement européen le 4 février 2021.

Les députés élaborent actuellement un rapport sur la lutte contre le cancer qui devrait être finalisé d’ici la fin de l’année 2021. Le tabac, ainsi que l’alcool, la mauvaise nutrition et le manque d’activité physique, ont été mis en évidence comme une cause courante de cancer.

L’un des principaux sujets de débat lors des futures discussions législatives sera le rôle joué par les produits dits de réduction des méfaits du tabac.
Les parlementaires Européens n’ont aucune connaissance sur la cigarette électronique
Le plan de lutte contre le cancer place la vape au même niveau que le tabac. Cette enquête est donc importante pour la mise en place de la TPD. Heureusement il y a du positif dans le retour de cette enquête !

Plus les députés européens en savent sur ces produits, moins ils les jugent risqués

L’enquête montre que les connaissances des produits des hommes politiques sur les cigarettes électroniques et autres nouveaux produits du tabac ont une incidence importante sur leur perception de la sécurité et des risques.

L'étude menée par ECigIntelligence et TobaccoIntelligence, a révélé les éléments suivants :

- Une forte proportion de députés européens n'a aucune connaissance des nouveaux produits à base de nicotine.

- Les opinions sur les risques semblent liées à la connaissance des produits. Les députés qui connaissent les produits sont plus susceptibles de considérer les produits comme moins risqués que le tabagisme ; ceux qui ne les connaissent pas sont plus susceptibles de les considérer les comme aussi dangereux ou plus dangereux que le tabagisme.

- La plupart des députés européens estiment que les nouveaux produits à base de nicotine sont susceptibles d'aider les fumeurs actuels à s'arrêter de fumer.

- Les députés européens pensent surtout que le vapotage est plus sûr que le tabagisme, mais 1 député sur 5 pense que certains nouveaux produits à base de nicotine peuvent comporter autant de risques que le tabagisme.
Les parlementaires Européens n’ont aucune connaissance sur la cigarette électronique
Ces graphiques montrent clairement que les députés ayant des connaissances sur les produits ont un avis favorable et reflétant les résultats scientifiques des différentes études sur la vape menées depuis 10 ans. En revanche, ceux qui n’ont aucune connaissance pensent dans la majorité que c’est aussi dangereux ou plus que le tabac.

A la question, les nouveaux produits à base de nicotine aideront-ils à arrêter les gens de fumer ?

- La majorité d’entre eux estiment que ces nouveaux produits à base de nicotine sont susceptibles d’aider les fumeurs existants à cesser de fumer.

- Très peu d’eurodéputés pensent que ces produits mèneront les non-fumeurs à fumer.

- Le vapotage est considéré comme le plus susceptible d’aider les fumeurs à cesser de fumer – mais aussi le plus susceptible d’encourager le tabagisme.

A la question, les nouveaux produits à base de nicotine sont-ils moins nocifs que les cigarettes ?

- Une majorité d’eurodéputés estiment que tous les nouveaux produits nicotinés sont plus sûrs que les cigarettes.

- 75 % des députés affirment que le vapotage est plus sûr que le tabagisme.

- 1 député sur 5 pense que certains produits nicotinés peuvent être aussi risqués.
Les parlementaires Européens n’ont aucune connaissance sur la cigarette électronique
La clé est la !

Il faut que le monde politique se renseigne sur les produits alternatifs au tabac afin de détruire une bonne fois pour toute l’image nocive de la vape.

La vape doit être considérée comme ce qu’elle est : une grande aide à l’arrêt du tabac et au moins 95% moins nocive !


Source : Business wire
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article