Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Enquête Eurobarometer sur le vapotage

Enquête Eurobarometer sur le vapotage
La Commission européenne vient de publier sa dernière enquête Eurobarometer sur « l’attitude des Européens à l’égard du tabac et de la cigarette électronique ». La dernière enquête de ce type remonte à 2017. Elle couvre l’ensemble de l’Union européenne (y compris le Royaume-Uni d’avant Brexit) concernant le vapotage et le tabac chauffé.
Enquête Eurobarometer sur le vapotage
Voyons les résultats de cette enquête :

- 65 % des sondés pensent que les e-cigarettes sont nocives pour la santé de leurs utilisateurs (+10 % par rapport à la dernière enquête remontant à 2017).

- 64 % partagent le même avis pour la consommation de tabac chauffé.

- 20% de la population estiment que les produits du vapotage peuvent aider les fumeurs à arrêter la cigarettes (12 % pour le tabac chauffé).

Parmi les fumeurs qui ont essayé d’arrêter de fumer (avec succès ou pas) :

- 11 % ont eu recours au vapotage.

- 15 % ont eu recours aux substituts nicotiniques.

- 2 % au tabac chauffé.

57 % des vapoteurs ont commencé dans le but de réduire leur consommation de tabac :

- 37% de ces mêmes vapoteurs ont aussi débuté en estimant que le vapotage est moins nocif que le tabac.

- 20% l’ont fait parce qu’ils appréciaient les arômes proposés.

- 8% parce que la vape, c’est « cool et attrayant ».

- 59 % des vapoteurs et 79 % des utilisateurs de tabac chauffé continuent à fumer du tabac traditionnel.

- 1% des vapoteurs a découvert la vape en n’ayant jamais fumé un produit du tabac auparavant.

Sur 100 fumeurs de tabac combustible qui ont recouru (ou recourent) au vapotage ou au tabac chauffé :

- 30 % déclarent que cela les a aidés à complètement arrêter de fumer.

- 17 % ont arrêté un moment et ont repris le tabac.

- 27 % ont seulement diminué leur consommation de tabac.

- 23 % disent ne pas avoir réduit leur consommation de tabac.

- 3 % estiment avoir augmenté leur consommation de tabac.
Enquête Eurobarometer sur le vapotage
Les chiffres permettent clairement de voir le manque d’information correcte sur la cigarette électronique.

La « peur » quelle suscite après 15 ans d’études scientifiques de plus en plus positives sur le bénéfice / risques montrent que les gouvernements plutôt que de proposer une solution moins nocive pour la santé restent sur leur tabac et les taxes qu’il amène.

Il y a encore du chemin à faire !
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article