Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Plus d’un milliard d’euros versés aux influenceurs par l'industrie du tabac

Plus d’un milliard d’euros versés aux influenceurs par l'industrie du tabac
En 20 ans, le nombre de fumeurs a baissé d’environ 60 millions ! Positif pour la santé mais moins pour les bénéfices de l’industrie du tabac...

Cherchant à se donner une meilleure image en disant promouvoir l’arrêt du tabac, l’industrie du tabac s’est tournée vers les produits nicotinés. Leurs bénéfices n’étant pas suffisant, en 2020 ils ont versé plus d’un milliard d’euros à des influenceurs pour promouvoir leurs produits !

Sur tous les continents on a vu apparaitre des publications similaires sur tous les réseaux sociaux : jeunes influenceurs et influenceuses hypés posant avec des pochettes de nicotine aromatisées sur un fond de musique pop. Sur TikTok, le hashtag #lyftsnus a presque atteint les 13 millions de vues. « Snus », c'est pour les petits sachets de nicotine à se caler contre la gencive, et « Lyft », pour la marque.

British American Tobacco (BAT), l'un des plus grands producteurs de tabac et de cigarettes au monde, a misé sur les influenceurs des réseaux en grande pompe afin d’atteindre un maximum de personne. C’est 1,16 milliard d'euros qui a été investi pour exploiter l'influence de stars des réseaux sociaux, de celles de la pop et d'événements sportifs à grand public. Ses deux marques phare sont Lyft et Velo, et son slogan, « A Better Tomorrow » (un meilleur lendemain).

Compenser la perte du marché du tabac

Soi-disant cette campagne de communication à grande pompe vise les fumeurs à passer à des produits moins nocifs, mais c’est surtout la grande perte financière subit par la diminution des fumeurs qui se tournent vers la cigarette électronique qu’ils cherchent à récupérer. Et certaines de leurs pubs, clairement visent les jeunes. TikTok étant un réseau social plutôt destiné aux jeunes (un tiers des utilisateurs en France sont mineurs), la promotion de produits nicotinés n’est pas vraiment destinée aux fumeurs voulant arrêter la cigarette… La cible de leurs campagnes publicitaires en utilisant de jeunes influenceurs semblent plus destinées à amener des nouveaux consommateurs assez jeunes.
Plus d’un milliard d’euros versés aux influenceurs par l'industrie du tabac

D'ici 2023, BAT prévoit de toucher 500 millions de consommateurs de nicotine.

Pour la première fois cette année, les produits dits « non-combustibles » commercialisés par la firme ont commencé à contribuer à ses bénéfices (10 milliards d'euros). Avec la pandémie de Covid-19, le nombre de clients utilisant des produits contenant de la nicotine autres que la cigarette a bondi de 3 à 13,5 millions.

BAT a fait un partenariat avec Formula One Group, (interdiction en 2006 de la publicité pour les cigarettes, mais autorise la promotion de produits contenant de la nicotine), qui leur a apporté énormément de nouveaux consommateurs !

En effet, les événements de Formule 1 touchent des millions de téléspectateurs, BAT s'est payé une visibilité de choix sur les uniformes des conducteurs et leurs voitures (vype), ainsi que sur des événements sportifs en ligne diffusés en direct sur YouTube.
Plus d’un milliard d’euros versés aux influenceurs par l'industrie du tabac
Voilà encore comment Big Tobacco va donner une mauvaise image de la vape en règle générale, donnant du poids aux dénonciateurs : la vape attire nos jeunes enfants innocents !

Bon déjà enlevez les de TikTok pour qu’ils récupèrent des neurones (petite boutade…).

Clairement, la pub de produits nicotinés n’a, pour ma part, RIEN à faire sur ces réseaux sociaux destinés aux jeunes. Et en utilisant des influenceurs pré-pubères, ça ne va pas aider beaucoup de vrais fumeurs à arrêter…

Bref, merci big tobacco !
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article