Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Le Royaume-Uni met en ligne un questionnaire aux citoyens concernant la réglementation anti-tabac

Le Royaume-Uni met en ligne un questionnaire aux citoyens concernant la réglementation anti-tabac
Depuis 5 ans, Le ministère de la Santé et des Affaires sociales (DHSC) au Royaume-Uni met en ligne un questionnaire dédié aux citoyens afin d’avoir leurs points de vus sur les réglementations anti-tabac.

Le Royaume-Uni dispose désormais d'une série de lois sur la lutte anti-tabac qui est parmi les plus complètes au monde. Les taux de tabagisme sont à leur plus bas jamais enregistré au Royaume-Uni (14,1% en juillet 2020 contre 25,4% en France). Malgré ces nouvelles positives, le tabagisme reste l'une des principales causes de décès et d'invalidité au Royaume-Uni.

Au cours des dernières années, une série de lois a été introduite pour décourager les jeunes de fumer ou de vapoter, encourager les fumeurs existants à cesser de fumer et protéger les autres contre les effets nocifs de la fumée de cigarette. Cela comprend une réduction de la publicité, la création de lieux sans fumée, l'introduction d'avertissements graphiques importants sur la santé, une interdiction de l'achat par procuration de cigarettes et de cigarettes électroniques et une interdiction de fumer dans les voitures avec des enfants ainsi que l'introduction d'emballages normalisés.

Plus récemment, le Parlement a introduit une nouvelle réglementation pour renforcer la lutte anti-tabac en introduisant le Règlement de 2016 sur le tabac et les produits connexes (RTPR), qui réglementait la présentation du tabac et des cigarettes électroniques, ainsi que le règlement sur l'emballage normalisé des produits du tabac 2015 (SPoT) qui a introduit emballage standardisé pour cigarettes et tabac à rouler à la main.

Brexit et liberté de modifier leurs lois

Le Royaume-Uni met en ligne un questionnaire aux citoyens concernant la réglementation anti-tabac
Dans sa consultation, le gouvernement souligne que le Royaume-Uni a maintenant quitté l'UE. Le gouvernement a apporté les modifications législatives nécessaires au RTPR qui sont entrées en vigueur le 1er janvier 2021, afin que des mesures de lutte anti-tabac rigoureuses continuent de s'appliquer en Grande-Bretagne et pour les produits mis sur le marché d'Irlande du Nord - la directive sur les produits du tabac (DPT) continuera de s'appliquer tel que mis en œuvre dans le TRPR.

La Grande-Bretagne n’a plus à se conformer à la directive européenne sur les produits du tabac et il est possible d’envisager à l’avenir de nouvelles modifications réglementaires qui aideront les gens à arrêter de fumer et à lutter contre les méfaits du tabac.

Focus sur la cigarette électronique

Le Royaume-Uni met en ligne un questionnaire aux citoyens concernant la réglementation anti-tabac
Fervent défenseur de l’utilisation de la cigarette électronique, le gouvernement continue d'examiner les preuves, y compris leurs méfaits et leur utilité pour aider à arrêter de fumer. Il y a environ trois millions d'utilisateurs de cigarettes électroniques au Royaume-Uni et plus de la moitié de ces personnes ont arrêté de fumer. Bien que ce ne soit pas sans risque, les preuves actuelles suggèrent qu'ils sont beaucoup moins nocifs pour la santé que le tabagisme et peuvent aider les gens à arrêter de fumer - encore plus lorsqu'ils sont combinés avec le soutien d'experts d'un service local pour arrêter de fumer.

Vapotage, cigarette chez les adolescents

Une petite proportion d'adolescents expérimente la cigarette électronique. Mais la consommation régulière reste systématiquement faible en Angleterre. Selon NHS Digital dans les données sur le tabagisme, la boisson et les drogues (11 à 15 ans) montrent que l'utilisation régulière de cigarettes électroniques est de 2,1% (2016) et 2% (2018). Les taux de tabagisme chez les jeunes continuent également de baisser, 5% des élèves âgés de 11 à 15 ans étant actuellement fumeurs en 2018, contre 22% en 1996.

Le gouvernement est donc confiant sur l’utilisation de la cigarette électronique, n’étant pas un effet de passerelle vers le tabagisme.

Révision des loi anti-tabac de 2015-2016, questionnaire aux citoyens :

Le questionnaire contient une vingtaine de question regroupant :

- Avertissements de texte et d'image de santé
- Les saveurs dans les produits de la vape
- E-cigarette
- Nouveaux produits du tabac
- Mise en vigueur
- Pénalités et application de la réglementation
- Des questions sur d’autres sujets tels que les économies effectuées etc…
- Le packaging standard, taille des paquets de cigarettes…

Cette consultation citoyenne vise à « un retour d’information sur l’efficacité de la législation dans la réalisation de ses objectifs ainsi que sur toute conséquence non intentionnelle qui aurait pu en découler ».

Ces sujets et les réponses apportaient devraient permettre aux pouvoirs publics britanniques de compléter leur réglementation anti-tabac. Les résultats complets paraîtront courant mai 2021.
Le Royaume-Uni met en ligne un questionnaire aux citoyens concernant la réglementation anti-tabac
Que c’est beau cette démocratie, mot qu’on pensait presque disparu ces temps-ci surtout dans l’univers de la vape

Alors que les autres pays essaient de critiquer, de taxer, et de diaboliser la vape, le Royaume-Uni, fidèle à ses convictions, profite du Brexit pour rester et renforcer son soutien absolu dans l’utilisation de la cigarette électronique et consulte même les citoyens.

Bravo à eux… un brin d’espoir dans ce monde de brutes !


Source : Gov Uk
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article