Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Le vapiez-vous ? - Qu’est-ce que le DIY ?

Le vapiez-vous ? - Qu’est-ce que le DIY ?
DIY de l’anglais " Do It Yourself ", signifie " Fais-le toi-même ". En matière de vape, le DIY consiste à fabriquer soi-même ses recettes e-liquides.

Actuellement le DIY permet de réaliser des économies considérables sur vos achats d'e-liquides. Vous retrouverez un côté ludique à cette pratique qui demande toutefois un minimum de points fondamentaux.

Rien que pour vous, nous allons distinguer les bases et les avantages de cette pratique.

Les e-liquides représentent la plus grosse part du budget des vapoteurs, un flacon de 10 ml prêt à l’emploi, vaut en moyenne 6 € contrairement à la pratique du « DIY » ou celui-ci peut être diviser par 2 ou plus : soit une belle économie mensuelle voire annuelle !

En faisant du DIY vous pourrez utiliser des recettes déjà toutes faites ou vous improviser chef pour créer vos propres mélanges d'arômes tout en respectant les quelques règles de dosage préconisées par le fabriquant.

Pour finir, fabriquer vous-même votre e-liquide vous permet d’en réaliser en plus grande quantité.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les avantages du DIY, parlons de la fabrication.

Commençons par le Matériel et composants pour mettre en œuvre votre liquide :

- Flacons vide, de préférence gradué : Vous y mettrez l’ensemble de votre mélange final.

- Pipette et seringue graduées : Elles vous serviront à faire le transfert de liquides de manière sécurisée et vous permettront d’effectuer un dosage précis.

- Une base non nicotinée au ration PG/VG.

- Arômes suivant vos envies.

- Des boosters de nicotine (si vous vapotez des e-liquides nicotinés) au ratio identique PG/VG de votre base.

- Des additifs si nécessaire.

Aucune complexité dans le " DIY " si ce n’est que le bon dosage de tous les composants mais pour cela pas d’inquiétude, notre " calculateur de DIY " pourra vous aider dans la réalisation de votre mixture.

Il vous restera ensuite à verser les quantités préconisées d’arômes et des " boosters de nicotine " en fonction du taux souhaité, puis de finir par remplir le reste du flacon avec la base.

ATTENTION :

Le ratio PG/VG de vos " boosters de nicotine " doivent être de préférence équivalent au taux du PG/VG de votre base.

Après l'ajout de la base, on finira par l'éventuel ajout de quelques gouttes d’additif qui apportera un côté sucré ou frais à vos préparations.

La chose cruciale est la maturation ou " STEEP " de votre liquide, elle permet un assemblage optimal des molécules pendant le temps indiqué par le fabricant de l’arôme.

Pour conclure, maintenant vous avez toutes les clés pour effectuer un DIY réussi !

Laissez libre court à votre imagination, le DIY vous permettra de faire des e-liquides qui vous ressemblent, qu’ils soient simples ou complexes, tout en faisant des économies !


Retrouvez d'autres Le vapiez-vous ?
Le vapiez-vous ? - Qu’est-ce que le DIY ?
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Charles 03/02/2021 11:13

"Le ratio PG/VG de vos " boosters de nicotine " doivent être équivalent au taux du PG/VG de votre base." Pas forcément ^^