Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

La vision de la cigarette électronique évolue en France enfin une reconnaissance positive

La vision de la cigarette électronique évolue en France enfin une reconnaissance positive
L’Académie nationale de médecine ainsi que 60 millions de consommateurs révisent leurs visions de la Cigarette électronique. Clairement anti-vape antérieurement, ils sont revenus sur leurs décisions en reconnaissant les bénéfices pour aider à l’arrêt au tabac et ne la considère plus comme nocive.

La lutte contre le tabagisme, problème de santé publique majeur en France, a connu de nombreux rebondissements depuis une 20 ans. Selon le Baromètre annuel de Santé publique France, l’Hexagone ne mérite plus son surnom peu flatteur de « Cheminée de l’Europe », puisque l’on enregistre chaque année une baisse de près d’un million de fumeurs quotidiens.

La cigarette électronique à pu démontrer ses effets bénéfiques malgré des critiques et des attaques constantes.

L’Académie nationale de médecine se repositionne

La vision de la cigarette électronique évolue en France enfin une reconnaissance positive
Suite à des années de dénigration de la cigarette électronique et de nombreuses études houleuses condamnant celle-ci, la communication devient relativement plus positive. C’est par un communiqué de presse que l’Académie nationale de médecine a réaffirmé sa position : la cigarette électronique doit être abordée comme une mesure de « moindre mal » pour appuyer la lutte contre le tabagisme en France. « La vaporette, moins dangereuse que la cigarette, aide à l’arrêt et à la diminution de la consommation de tabac : 700 000 fumeurs ont décroché grâce à elle », peut-on lire dans le communiqué de l’Académie.

L’Académie nationale de médecine est également revenue sur la mystérieuse pneumonie localisée au Texas et en Californie, et que les autorités sanitaires américaines avaient dans un premier temps attribué à la cigarette électronique, avant de découvrir que les patients avaient vapoté un e-liquide illégal et contenant du cannabis et de la vitamine E. « Cette crise de confiance pourrait causer la mort de milliers de fumeurs, alors que le tabac tue la moitié de ses fidèles consommateurs. Il ne faut pas confondre le contenant nocif et la toxicité de son contenu », ajoute l’Académie.

60 Millions de Consommateurs revoie sa position sur la cigarette électronique

La vision de la cigarette électronique évolue en France enfin une reconnaissance positive
60 Millions de Consommateurs, grand détracteur de la cigarette électronique, change enfin de position vis-à-vis de la vape. En 2013, l’association publiait une étude dénigrant les cigarettes électroniques, se positionnant clairement dans le camp anti-vape. Depuis via des études plus ambitieuses, disposant de plus de données partout dans le monde, il revoit sa position dans un article « Six idées reçues sur le vapotage ». L’Association se montre plus favorable à une utilisation raisonnée de la cigarette électronique, qui doit être considérée comme une aide temporaire et transitoire aux fumeurs qui n’arrivent pas à décrocher de la nicotine.

« Vapoter, ça aide à arrêter de fumer. A condition d’utiliser un e-liquide avec de la nicotine », explique l’association en ouverture de son fact-checking. L’article cite les positions de la Société francophone de tabacologie (SFT) et de la Société de pneumologie de langue française (SPLF) qui évoquent une « aide probable au sevrage du tabac ». Elle reprend également les chiffres du baromètre 2017 de Santé publique France qui rappelle que le vapotage est « un outil de réduction de risque, mais uniquement le vapotage exclusif ». Les études ayant prouvées que fumer des cigarettes et vapoter nuisent tout autant que la cigarette uniquement.

L’ANSES contrôle tous les e-liquides en France

La vision de la cigarette électronique évolue en France enfin une reconnaissance positive
De son côté, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) s’est donnée pour mission de traquer la composition chimique de la totalité des e-liquides commercialisés en France pour éviter un drame tel qu’a connu les Etats-Unis en 2019. Toutes les données sont publiques, pour que chacun puisse consulter les compositions en toute transparence.
La vision de la cigarette électronique évolue en France enfin une reconnaissance positive
Il était temps que les positions de ces grandes structures influentes changent pour donner une vision plus positive du vapotage. En effet, la cigarette électronique étant 95% moins nocive que le tabac, il vaut mieux encourager les fumeurs à se tourner vers celle-ci plutôt que de continuer à fumer.


Sources : ANSES / Académie Médecine / 60 Millions mag
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article