Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

L’impact du froid sur les eliquides et les atomiseurs clearomiseurs

L’impact du froid sur les eliquides et les atomiseurs clearomiseurs
Alors qu’on rêve de vaper tranquillement au soleil, Winter is coming !

C’est le moment de mettre au chaud nos atomiseurs et clearomiseurs !


En effet, le froid provoque des petites altérations sur les eliquides et les atomiseurs :

- Les eliquides ont tendance à devenir visqueux. Plus votre liquide sera chargé en VG, plus il aura tendance à devenir visqueux. Ne vous inquiétez pas, il reprendra sa consistance une fois la température ambiante revenue à la normale.

- Il y a une incidence sur la capillarité du coton, puisque le liquide remonte plus difficilement le long du coton pouvant provoquer ainsi un dry hit.

- Quand on passe d’un environnement froid à chaud de la condensation peut se créer également à l’extérieur comme à l’intérieur de votre atomiseur ce qui peut amener des fuites de eliquides car les joints ont tendance à se déteriorer.

- Une autre chose qui peut arriver lors du vapotage en hiver est l'expiration de nuages plus épais que d'habitude. La vapeur qui sort se condense dans l'air froid, ce qui donne ces nuages épais.
L’impact du froid sur les eliquides et les atomiseurs clearomiseurs
Rassurez-vous la qualité des eliquides n’est pas altérée. De plus, à moins de vivre au pôle nord ou sud ou dans des pays vraiment froids, le PG et VG ne gèlent que vers les - 19° C.
L’impact du froid sur les eliquides et les atomiseurs clearomiseurs
N’ayez crainte, votre vapoteuse ne risque rien, elle est conçue pour y survivre. Les parties métalliques, en inox, en aluminium vont devenir très froides, tout comme les plastiques, le pyrex et le réservoir. Sachez toutefois que les performances de vos box sont diminuées.

Allez couvrez vous bien et mettez bien votre ecig au chaud en évitant les chaussettes sales !
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article