Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

En Espagne, une association de vape va porter plainte contre le ministère de la Santé

En Espagne, une association de vape va porter plainte contre le ministère de la Santé
L’Unión de Promotores y Empresarios del Vapeo (UPEV – Union des promoteurs et entrepreneurs du vapotage) est une association professionnelle représentant les fabricants, distributeurs et détaillants de la cigarette électronique et de ses composants. Plus de 600 petites et moyennes entreprises la composent offrant des garanties de qualité pour les produits de vapotage.

Le 25 janvier 2021, l’UPEV a annoncé dans un communiqué de presse qu’elle prenait des mesures juridiques contre le ministère de la santé suite à la campagne publicitaire trompeuse promue par celui-ci. Cette suggestion s'articule autour d'une campagne publicitaire massive lancée par le ministère de la santé en 2019 et d'un rapport manquant d'objectivité scientifique et que le secteur n'hésite pas à qualifier de partial en ignorant d'importantes preuves scientifiques nationales et internationales. Avec cette campagne trompeuse, le ministère de la Santé s'éloigne de la ligne suivie par d'autres pays européens.

"Le ministre de la Santé Salvador Illa nous a ignorés jusqu'à quatre fois au cours de l'année qu'il a été au ministère malgré sa promesse de rencontrer les PME qui composent le secteur. Affirme un responsable de l’UPEV. "Nous n'avons vu cette position extrême dans aucun autre ministère de la Santé dans le monde et face aux mensonges et à la diffamation, nous sommes obligés de recourir à la protection juridique pour demander une correction au ministère de la Santé par les tribunaux."

Le ministère de la Santé a publié une campagne de communication en septembre 2019 d'un budget de près de 1.500.000 euros, dans laquelle les produits du vapotage au tabac à combustion (cigarettes, tabac à rouler, etc.) étaient traités de la même manière et affirmait sans preuve scientifique que tout le tabac ou la nicotine les produits peuvent tuer leurs utilisateurs.
En Espagne, une association de vape va porter plainte contre le ministère de la Santé
À la suite de cette campagne et au refus de communiquer du ministère de la santé, l’UPEV à engager des avocats afin de porter plainte. En effet, le marché de la cigarette électronique a vu son chiffre d’affaire baisser de près de 30% suite à cette campagne et a créé la confusion parmi les citoyens espagnols, beaucoup de vapoteurs auraient repris le tabac.

L'UPEV rappelle qu'en plus des preuves scientifiques existantes, d'autres administrations publiques du monde entier ayant des antécédents reconnus contre le tabagisme ont intégré ces produits moins nocifs dans leurs stratégies nationales de lutte contre le tabagisme, comme le ministère anglais de la Santé en mars 2020, le ministère français de la Santé en novembre 2020 ou le gouvernement néo-zélandais lui-même, ainsi que, plus récemment, le gouvernement grec, qui a inclus des produits à faible risque dans la législation nationale pour réduire les dommages causés par le tabagisme.

De même, l'Organisation mondiale de la santé elle-même avertit que : "Si la grande majorité des fumeurs qui ne peuvent ou ne veulent pas arrêter de fumer passaient à des alternatives d'approvisionnement en nicotine sans combustion, cela représenterait une réalisation remarquable pour la santé publique".
En Espagne, une association de vape va porter plainte contre le ministère de la Santé
L’UPEV compte bien en démordre pour obtenir une rectification, considérant la campagne comme « de la désinformation de manière consciente et irresponsable ».

Chapeau bas à l’UPEV ! Ceci marquerait une histoire dans l’histoire du monde de la vape en cas de victoire, nous allons suivre cela de près ! Soutenons nos voisins espagnols, partagez !

Allez faites de gros nuages pour l’UPEV !
offre le petit fumeur
Apivape
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article