Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

L'Estonie dit NON à la taxe européenne sur les e-liquides

L'Estonie dit NON à la taxe européenne sur les e-liquides
Le mercredi 16 décembre 2020, le Riigikogu (Parlement Estonien) a voté pour à 53 voix contre 27, la suspension des taxes sur les liquides de la cigarette électronique.

Faisant fi des décisions de l’Union Européenne, l’Estonie rejoint la position du Royaume-Uni sur la cigarette électronique, invitant tous les citoyens européens à envoyer leurs avis sur la question des taxes sur les e-liquides.

« Notre rêve est une Estonie sans fumée où vivent des gens en bonne santé et heureux. Nous voulons réduire les effets nocifs de la fumée de tabac sur les personnes et la société. Si vous aimez aussi le rêve d'une Estonie sans fumée, nous vous invitons à être un supporter. Ensemble, nous formerons une force dont la voix est entendue et l'opinion est prise en compte, de sorte que nous atteindrons plus rapidement une Estonie sans fumée. » peut-on lire sur le site de la NNA (New Nicotine Alliance).
L'Estonie dit NON à la taxe européenne sur les e-liquides
Pourquoi imposer une taxe qui rend les produits moins nocifs plus chers ? Pourquoi imposer une taxe sur les produits de sevrage tabagique ? Pourquoi imposer une taxe qui crée un marché noir ? Non merci ! Nous n'avons pas besoin d'impôts stupides.

L'Estonie suspend la perception des droits d'accise sur les e-liquides

L'Estonie dit NON à la taxe européenne sur les e-liquides
Le Riigikogu a décidé de suspendre la perception des droits d'accise (taxes) sur les liquides de cigarettes électroniques afin de contrôler le commerce frontalier et le marché de la contrebande. La perception des droits d'accise s'arrêtera le 1er avril 2021 et la pause durera jusqu'au 31 décembre 2022. On estime que 62 à 80% du volume du marché estonien des e-liquides est constitué d'e-liquides auto-mélangés, transfrontaliers ou de contrebande.

« La suspension de la perception des droits d'accise permettra aux commerçants de baisser le prix des e-liquides et ainsi proposer des produits testés en laboratoire et sûrs à un prix plus compétitif. Ceux qui veulent arrêter de fumer trouveront une fois de plus leur chemin vers des cigarettes électroniques moins nocives, qui se sont avérées être des moyens efficaces pour arrêter de fumer. Pendant l'allégement fiscal, des données sur le marché de la cigarette électronique seront collectées et des conclusions seront tirées sur les prochaines étapes » a déclaré Tarmo Kruusimäe, membre du Riigikogu et président du groupe de soutien du Parlement pour une Estonie sans fumée.

« L'expérience de l'Estonie en matière de surimposition des e-liquides est certainement une expérience éducative pour d'autres pays également. Lorsque les produits légaux testés en laboratoire sont devenus prohibitifs pour les consommateurs, ils ont été remplacés par le marché noir, l'auto-mélange et le commerce transfrontalier. La Lettonie est l'endroit le plus proche où les utilisateurs estoniens de cigarettes électroniques peuvent acheter des e-liquides qui répondent aux exigences convenues en Europe avec un goût agréable. Cependant, en raison de la hausse des prix, certains utilisateurs de cigarettes électroniques ont recommencé à fumer des cigarettes régulières, ce qui est bien plus nocif pour la santé » a décrit Ingmar Kurg, PDG de MTÜ NNA Suitsuvaba Eesti.

Il a été souligné lors des débats du Parlement que, bien que la suspension du droit de taxe sur les e-liquides ramène les utilisateurs d'e-cigarettes sur le marché légal, des arômes continueront d'être ajoutés aux e-liquides afin d'obtenir un goût agréable.

L'utilisation de mauvais composants constitue une menace pour la santé, c'est pourquoi plusieurs députés ont estimé que la restriction sur les goûts devrait être supprimée.

« Il est dans l'intérêt commun de tous d'offrir aux adultes un choix plus diversifié pour arrêter de fumer avec des produits moins nocifs » a déclaré Kruusimäe.
L'Estonie dit NON à la taxe européenne sur les e-liquides
Depuis 2018, la taxe sur les e-liquides en Estonie est de 0,2 euro par millilitre. Après l'entrée en vigueur de cette taxe, les utilisateurs de cigarettes électroniques ont commencé à acheter des e-liquides en Lettonie et en Russie, où les prix sont moindres. En 2019, la loi interdisant les e-liquides aromatisés a renforcé le marché noir.

Petite leçon que le gouvernement canadien devrait apprendre !

L’Estonie veut arrêter le tabac et a bien compris que l’accès à la cigarette électronique, et tout ses attraits avec les arômes, est le moyen le plus efficace d’endiguer le tabagisme.
L'Estonie dit NON à la taxe européenne sur les e-liquides
Prenons tous le temps d’envoyer un petit message à la commission européenne pour, peut-être, faire réfléchir nos gouvernements de la même façon que le parlement estonien a osé le faire.
offre le petit fumeur
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article