Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Interview - Le Petit Fumeur

Interview - Le Petit Fumeur
Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous proposer l'interview de Le Petit Fumeur.

Un grand merci à eux d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Je vous laisse vous présenter

Bonjour, je suis Michael Keslassy, j’ai 36 ans, non 37 ! J’ai travaillé dans le milieu de la banque d’investissement à New York, et voici Jonathan Benhamou, 35 ans, expert en gestion de patrimoine. Nous sommes deux amis d’enfance qui avons décidé, il y a de cela quelques années, de fonder Le Petit Fumeur !

Vous étiez fumeurs, quel est votre parcours, comment avez-vous découvert le monde de la vape ?

Michael : Cela faisait longtemps que j’avais envie de diminuer ma consommation de cigarettes. La cigarette électronique arrivait alors tout juste sur le marché… J’ai eu envie d’essayer, comme ça, pour voir. J’ai convaincu Jonathan de m’accompagner dans l’une des toutes premières boutiques de cigarettes électroniques parisiennes. Nous avons dû faire la queue un bon moment avant de pouvoir entrer dans cette boutique… l’idée plaisait déjà à beaucoup de personnes, séduites par l’idée d’une nouvelle alternative au tabac.

Jonathan : Personnellement, de façon assez impromptue ! C’est Michael qui m’a fait découvrir la cigarette électronique. Lorsque je l’ai accompagné pour son tout premier achat, j’ai été intrigué par ce petit objet qui s’annonçait déjà comme une révolution. À peine ressortis de la boutique, nous avons décidé de trouver un local, d’investir dans un peu de matériel (l’équivalent d’un carton !) et de nous lancer dans l’aventure de la vape !

Comment vous est venue l’idée d’ouvrir un site ou une boutique et pourquoi ?

Nous avons toujours eu le goût de l’entreprenariat et une réelle attirance pour l’innovation. Nous sommes également d’anciens fumeurs convertis et convaincus des bienfaits de la cigarette électronique. De plus, nous avons chacun exercé des métiers de conseil. Fonder Le Petit Fumeur est apparu comme une évidence : créer une entreprise commune autour d’un produit qui nous a d’emblée emballés et aider les fumeurs à trouver la solution la plus adaptée pour rompre avec leur addiction, rien ne pouvait mieux nous correspondre !

Nous avons commencé à nous intéresser à la cigarette électronique alors qu’elle arrivait à peine sur le marché français. C’est dans le Marais que nous avons trouvé notre premier local et ouvert notre première boutique Le Petit Fumeur. Depuis, nous avons inauguré d’autres points de vente, conçus comme des lieux d’échanges au sein desquels nos vendeurs conseillent aussi bien les fumeurs souhaitant débuter leur sevrage que les vapoteurs confirmés en quête d’expériences nouvelles. En parallèle, nous avons conçu un site de vente en ligne, intuitif et pratique, qui génère aujourd’hui plus de 70% de notre chiffre d’affaires !

Vous êtes ouverts depuis combien de temps ?

Depuis déjà 8 ans !

Avez-vous rencontré des difficultés pour ouvrir votre boutique ou votre site ?

Oui c’est arrivé, notamment avec la boutique de Saint-Lazare. Le bailleur était plutôt réticent à la cigarette électronique. Mais notre image qualitative a su faire la différence. Il a finalement adhéré à notre concept, à notre démarche, et nous avons ainsi pu acquérir cet espace de vente !

Combien de boutiques avez-vous ? Et où ?

Nous possédons actuellement 4 boutiques. Une dans le Marais, une à Saint-Lazare, une sur les Grands Boulevards et une dans les Hauts-de-Seine, à Colombes. Nous allons très prochainement ouvrir 2 nouveaux points de vente : l’un à Avron, dans le 20e arrondissement de Paris, et le second à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine également. Nous devrions également proposer 3 boutiques supplémentaires dans les mois à venir…

Quelle est votre type de clientèle ?

Nous sommes tentés de dire que nous touchons une large part de la population. Nos boutiques et notre site attirent aussi bien ce que l’on appelle les primo-vapoteurs (autrement dit les débutants), que les vapoteurs aguerris, maîtrisant à la perfection du matériel complexe. Nous proposons des modèles simples et intuitifs, tout comme des produits s’adressant aux fanatiques et adeptes du DIY (liquide à créer soi-même) et du reconstructible (résistances à fabriquer soi-même), nécessitant des connaissances approfondies. Dans tous les cas, nous proposons de nombreux modèles de cigarettes électroniques, des e-liquides variés, du CBD et des accessoires de qualité, sélectionnés avec soin.

Quels sont vos rapports avec vos fournisseurs ?

Avec les années, nous avons tissé des liens solides avec nos quelque 80 partenaires. Un vrai rapport de confiance existe entre nous. C’est aussi pour cela que nous proposons très régulièrement à nos clients des offres promotionnelles, afin de mettre en avant nos partenaires.

Comment voyez-vous l’avenir de la cigarette électronique dans les années à venir ?

Entre les mesures anti-tabac successivement prises (interdiction de fumer dans les lieux publics, hausse des prix, campagnes préventives agressives…), le nombre de fumeurs dans le monde ne cesse de chuter tandis que celui des vapoteurs enregistre une croissance constante ! La mode est aussi au bien-être, au mode de vie sain… cela se ressent également sur les chiffres. Nous sommes donc très optimistes.

La seule ombre au tableau demeure l’évolution de la loi, qui pourrait un jour mener à une interdiction pure et simple de la vente de cigarettes électroniques en ligne… Nous espérons que l’industrie indépendante parviendra à gagner son pari face à l’industrie faramineuse du tabac, et que nous pourrons accompagner encore longtemps les fumeurs dans leur démarche de sevrage.

Que proposez-vous comme type de matériels et e-liquides ?

Nous proposons un vaste choix de matériels, afin de répondre à tous les besoins de notre clientèle : des modèles intuitifs (box, pod, tube), des mods électroniques, mécaniques, des packs et kits complets, des outils d’entretien, des consommables (résistances, fils résistifs, coton organique, étuis de rangement…) ainsi que tout le matériel nécessaire à du DIY dans les règles de l’art. Nous disposons également d’un catalogue complet de bases, boosters, sels de nicotine, CBD, et riche de près de 2 000 e-liquides en différents taux de nicotine, aux saveurs classiques, complexes, gourmandes, fruitées ou mentholées !

Qu’est-ce qui marche le plus en ce moment comme modèle et e-liquide ?

En ce moment, on observe un véritable engouement pour les pods. Ces cigarettes électroniques sont intuitives et simples d’utilisation tout en offrant des performances convaincantes à prix accessible. Grâce à leur petite batterie et leur cartouche pod rechargeable ou préremplie en guise de réservoir, elles disposent ainsi d’un format compact et pratique, largement plébiscité par tous les vapoteurs. Côté liquide, les saveurs fruitées ont toujours la cote. Les parfums mentholés rencontrent aussi un succès croissant. L’arrêt de la commercialisation des cigarettes au menthol n’y est probablement pas étranger…

Quels sont vos projets ?

Dans quelques semaines, nous allons proposer à la vente The Mixer, un produit inédit dans le domaine du DIY : un flacon gradué, prérempli d’une base à laquelle il suffira simplement d’ajouter la saveur et le booster de son choix pour créer son e-liquide sur mesure, simplement et rapidement. Nous avons aussi hâte d’inaugurer nos 2 nouvelles boutiques et de concrétiser l’ouverture de prochains établissements !

Vous vapez sur quoi en ce moment ?

Michael : En ce moment, j’alterne entre un pod simple, le kit Xtra pod de Vaporesso (avec le One Salt Fraise Mélodie) et une DotAIO. Sur celle-ci j’utilise un liquide DIY, que je compose grâce au prototype The Mixer.

Jonathan : Moi j’utilise le kit Luxe 2 Vaporesso. Je vape un tabac blond gourmand en PGVG 50/50, le Classic Wanted Sweet de la gamme Cirkus de chez Vincent dans les Vapes.

Avez-vous une anecdote croustillante à nous livrer ?

Ha ha oui, il y en a bien une qui est restée gravée dans les mémoires. C’était au VapExpo Paris d’octobre dernier. Un fabricant nous a fait tester des e-liquides au CBD… Pour un produit censé ne pas donner d’effets psychotropes… on peut dire que l’on a rarement été aussi zen que cette fois-là !

Quel conseil donneriez-vous à un fumeur qui souhaite arrêter de fumer ?

De nous rendre visite ! Notre site internet propose de nombreux filtres afin de trouver le produit qui correspond aux besoins de chaque vapoteur en devenir. Pour vous encourager dans votre démarche, nous vous offrons d’ailleurs 10% sur votre commande avec le code JDV2020. En boutique, vous pourrez profiter d’un véritable accompagnement. Selon nous, il est important de commencer avec un modèle simple de type pod, et de trouver l’e-juice parfait, pour que vaper, au-delà du sevrage tabagique, soit aussi un réel plaisir. Les sels de nicotine par exemple, offrent un hit en gorge doux et une sensation similaire à la cigarette traditionnelle. Ainsi, moins de risque de lassitude et d’abandon !

La petite astuce pour se motiver (et pas des moindre) : faire ses comptes ! Quand on voit que le prix du paquet est passé à 10€… on comprend vite que passer à la cigarette électronique permet aussi de réaliser de belles économies !

Découvrez le site de Le Petit Fumeur.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article