Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer

Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer
Dans une nouvelle étude américaine, des scientifiques ont démontré que les anciens fumeurs ont moins de risque de décéder d'un cancer du poumon. Les effets bénéfiques de l'arrêt de la cigarette augmenteraient au fur et à mesure des années. Explications.

Le tabac est le premier facteur de risque de cancer du poumon. D’après l’Institut National du Cancer, la cigarette serait responsable de huit cancers du poumon sur dix. Dans une récente étude, publiée par l’American Society of Cancer Oncology, arrêter de fumer, à n’importe quel moment, réduirait le risque de décès après le diagnostic d’un cancer du poumon. Il ne serait donc jamais trop tard pour en finir avec la cigarette.

Pour les besoins de ces recherches, les scientifiques ont analysé 17 études issues de l’International Lung Cancer Consortium. Ils ont étudié les données médicales de 35.425 personnes ayant développé un cancer du poumon. Chez ces patients, 47,5 % étaient toujours des fumeurs actifs lors de l’annonce de la maladie, 30 % avaient arrêté et 22,5 % n’avaient jamais touché à une cigarette.

Cancer du poumon : l’arrêt de la cigarette augmente les chances de survie

Premier constat des scientifiques : les anciens fumeurs avaient moins de risque de décéder après le diagnostic d'un cancer du poumon. D’après leurs résultats, les bénéfices de l’arrêt du tabac étaient légèrement plus important chez les personnes qui avaient consommé au moins 20 cigarettes par jour pendant 30 ans avant de stopper.

Quand l'arrêt du tabac avait eu lieu deux ans avant l’annonce du cancer, le risque de décès était réduit de 12 %. Pour les patients qui avaient arrêté entre deux et cinq ans auparavant, le risque de décéder était diminué de 16 %. Lorsque l’arrêt de la cigarette avait eu lieu cinq ans avant, le risque était réduit de 20 %.

"Cette recherche montre que si vous êtes fumeur et que vous arrêtez de fumer, peu importe le moment, vous aurez plus de chances de survivre après avoir reçu un diagnostic de cancer du poumon, par rapport à une personne qui continue à fumer", a clarifié Aline Fusco Fares, auteure principale de l’étude et chercheuse au Princess Margaret Cancer Center de Toronto. La scientifique n’a qu’un seul conseil pour les fumeurs : arrêter la cigarette dès maintenant.

Après cette découverte, les scientifiques espèrent pouvoir continuer leurs recherches. Ils souhaitent collaborer avec des programmes locaux de dépistage du cancer du poumon afin d'intégrer leurs données à des ateliers consacrés à l’abandon du tabac.


Source : Femme actuelle
mon liquide fr les meilleurs produits de la vape, au prix du web
ici et vap boutique de cigarette électronique à Belleville sur Saône

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article