Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Chronique d'un fumeur devenu vapoteur - Première fois

Chronique d'un fumeur devenu vapoteur - Première fois
Avec mes parents nous avions l’habitude de partir en vacances tous les étés sur l’Ile de Ré. J’adorais aller au bord de la mer au même endroit, chaque année. Je me suis fait plein d’amis, de connaissances. Certains étaient plus âgés que d’autres.

Il y en a un en particulier, avec lequel je m’entendais très bien. C’était un parisien qui avait 3 ans de plus que moi, cette année-là j’en avais 14.

On avait l’habitude de tous se rejoindre à un endroit précis, en début de soirée après une bonne journée de foot sur la plage. Ce jour-là je suis arrivé le premier, enfin je pensais être arrivé le premier. Quand d’un coup, je senti cette odeur.

Cette odeur que j’ai expliqué dans la première partie, ça m’a traversé les narines et ça m’a rappelé la première fois que j’avais senti ce truc. Et j’aperçu à quelques mètres devant moi, mon pote en train de fumer une cigarette.

J’étais plutôt surprit, je ne le voyais pas du tout fumer. Dès qu’il m’a vu il a jeté sa cigarette l’air de rien. Je lui ai dit que je l’avais vu fumer et que ça ne servait à rien de se cacher.

Comme si j’allais balancer à ses parents que monsieur fumait. Puis nous nous sommes assis sur notre banc face à la plage et les vagues qui s’écrasaient contre les rochers, il reprit sa cigarette à moitié éteinte, prit son briquet Bic et la ralluma correctement. Je lui demande :

- Pourquoi tu fumes ?

- Je ne sais pas, je trouve que ça fait plus grand, tous les grands de mon quartier sont des fumeurs et je trouve ça stylé, ça donne un air rebelle, dit-il tout fièrement en train de tirer dessus.

- Moi j’aime bien l’odeur, mais je ne sais pas si j’aimerais le goût. Quel goût ça a ?

- Un goût unique et une sensation folle, qui vient te prendre la gorge, tu sens la fumée traversée tes poumons puis t’expire pour la recracher.

Je me rappelle qu’il fumait des Phillip Morris blonde. Je me souviens de la couleur orange du paquet, avec le logo de PMI qui me faisait penser au logo du fromage camembert Cœur de Lion. Rien à voir entre les deux produits mais je trouve une similitude sur le logo.

Il me demande si j’ai des problèmes de santés quelconques, puis me proposa de tirer une taffe sur sas clope. Je refuse une première fois, à ce moment précis je me rappelle des paroles de ma mère qui m’avait fait la morale quelques années plus tôt.

La soirée passe, on fait un foot avec les autres, on fait des conneries d’ados, on traine sur les plages de l’Ile de Ré. Puis vient l’heure de rentrer. Le logement de mon pote se situe à quelques mètres du mien. Il me dit alors : tu m’accompagnes le temps que je fume une dernière clope ? j’accepta. Je n’aurais pas dû. J’aimais tellement cette odeur que je n’ai pas pu résister à l’envie d’essayer de prendre une taffe sur sa clope. Je lui demandais s’il sentait une différence depuis qu’il avait commencé, il m’a certifié que non, juste qu’il avait moins faim. Bon ça ne me dérangeait pas plus que ça de ne plus sentir la faim, je ne mangeais déjà pas beaucoup.

Il me tend sa « sèche ». C’était la première fois que j’avais ce truc dans mes mains. Je mis la cigarette entre mon index et mon majeur, puis je la porte sur mes lèvres. La fumée vient de me piquer les yeux, et me fit verser une larme. Allez deuxième essai… j’aspire sur le filtre, je l’enlève et recrache la fumée. Mon pote se met à rire, tout en m’expliquant que ce que je venais de faire c’était « crapoter », un terme que je n’avais jamais entendu de ma vie ! Je ne savais pas qu’il y avait deux façons de fumer. Il me dit que si je recrache la fumée sans la faire entrer dans mes poumons ça s’appelle crapoter, et si j’avale la fumée, là ça veut dire fumer comme les grands. Ouah tant de nouvelles choses en l’espace de quelques instants. Je retente l’expérience en appliquant ce qu’il venait de m’apprendre. Je tire sur la clope, et avala la fumée. Je senti une chaleur passer dans ma gorge, et une douleur bizarre traverse ma poitrine. Puis je toussai hyper fort jusqu’à presque m’en faire vomir. C’était horrible, comment on peut fumer ? quel est le but ? pourquoi se faire du mal ? mais la tentation était trop forte je voulais faire comme mes héros, comme les grands de chez moi, comme mon frère ! Donc je recommençai. Au fur et à mesure que la soirée passait je me mis à moins tousser. Je pris mon « courage » à deux mains et lui demanda de me donner une cigarette entière. Je me sentais grand et fort. Quelle débilité quand j’y repense. Ce qu’on peut être idiot à un certain moment de sa vie. La soirée se finit tard et tout le monde rentrait chez soi. Et moi j’étais fier de faire partie des grands. En me couchant je sentais l’odeur du tabac que j’avais sentie quelques années auparavant.
Chronique d'un fumeur devenu vapoteur - Première fois
Vers le milieu de mes vacances, j’allais acheter mon premier paquet de cigarette. Sauf que à 14 ans je n’avais pas d’argent hormis un peu d’agent de poche que mes parents me donnaient chaque début de mois. On était le 20 Juillet je crois, et je n’avais plus un centime en poche. Quelle excuse j’allais trouver pour demander à ma mère de me donner 5euros ? Mais oui j’ai trouvé, sur les plages il y a souvent des vendeurs de beignets ou de glaces. Ce jour-là il faisait très chaud. J’ai donc dit à ma mère qu’il me fallait un peu d’argent pour acheter une glace car avec cette chaleur cela me ferait du bien entre deux baignades. Elle me donna l’argent dans la plus grande confiance. J’avais réussi à avoir l’argent pour aller m’acheter mon secret. On se rendit au bureau de tabac en face de la plage, et j’ai demandé au buraliste un paquet de 20 de Philip Morris. Il me la vendu sans même me demander mon âge, incroyable ! Je n’avais pourtant pas une tête d’adulte, peut être que le commerçant était en manque de chiffre ce jour-là, bref. Je pris mon paquet et nous partions pour la plage.

Mon addiction avait alors commencé...
voopoo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article