Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualités sur la Vape - Revue pour Vapoteurs & tests eliquides

Coup de gueule de la vape - Ces politiques au comportement assassin !

Coup de gueule de la vape - Ces politiques au comportement assassin !
Si certains gouvernements comprennent l’importance de répondre aux besoins des vapoteurs, ce n’est pas le cas de tous.

En Belgique par exemple, les magasins dédiés au vapotage ont fermées leurs portes depuis le 18 mars 2020. À l’inverse, les bureaux de tabac restent ouverts pour contenter les besoins des fumeurs.

Les ventes en ligne de cigarettes électroniques sont interdites en Belgique, les vapoteurs n’ont donc aucun moyen pour s’approvisionner en e-liquides.

Pris de court, certains consommateurs se retrouvent démunis.

Une situation qui risque de perdurer et de les pousser à se tourner vers le tabac.

En situation de confinement depuis le 18 mars, le cri de détresse des vapoteurs belges n’a presque que les réseaux sociaux pour trouver écho… Seule RTL Info, a consacré un article au sujet.

"Ouvrez les vape shops, comme en France, en Italie ou en Suisse ! On ne veut pas recommencer à fumer ! "

Face au désarroi des vapoteurs, l’Union Belge pour la Vape (UBV-BDB) a tenté d’alerter les autorités publiques belges. Les boutiques ont été autorisées par le SPF Santé Publique, le 24 mars, à vendre en ligne leurs produits. Et pourtant, cette modification de leur activité n’a pu être mise en place. Cette Pour cause, une dépêche du Ministère de la Santé belge, présidé par Maggie de Block, est venu contredire cette promesse.

La ministre belge n’a jamais caché son opposition aux dispositifs de vapotage. En 2016, elle tentait même de relancer les ventes de tabac, bien loin d’encourager la vape. Et pourtant, elle n’est pas censée ignorer volontairement les preuves scientifiques en sa faveur. En Belgique, le tabac cause environ 14000 décès par an. La priorité est donc de combattre le tabagisme et non le vapotage.

Interdiction de répondre aux demandes à l’aide :

« On a un gros souci avec nos clients, s’ils n’ont pas leur e-liquide ou matériel pour faire fonctionner leur vaporette et bien ils vont droit vers la cigarette », témoigne le tenancier d’un magasin de vape de Bruxelles à RTL. Les vapeshops reçoivent des tas de demandes par mails de leurs clients. Mais ils n’ont pas le droit de leur fournir quoi que ce soit.

Un professionnel qui a un magasin en France, à Longwy, et un autre en Belgique à Arlon, témoigne aujourd’hui dans le Républicain Lorrain. « Nos clients sont contents qu’on ait pu rouvrir. Ils commençaient à avoir peur de se tourner à nouveau vers la clope... », constate-t-il côté français, tandis que son magasin belge est fermé. « On a écrit à l’État pour en savoir plus, on attend la réponse » …

Face au confinement et à la privation de vapoter, Maggie de Block reste pourtant de marbre. Les sollicitations lancées par le professeur Baeyens pour l’autorisation de vente de produits de vapotage sont restées sans réponses. Ce refus d’entendre la détresse des vapoteurs privés pourraient toutefois avoir de lourdes conséquences.

Sans leurs produits nicotinés, certains n’auront d’autre choix que de se tourner vers le tabac.
Coup de gueule de la vape - Ces politiques au comportement assassin !
Coup de gueule de la vape - Ces politiques au comportement assassin !
mon liquide fr les meilleurs produits de la vape, au prix du web
ici et vap boutique de cigarette électronique à Belleville sur Saône

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article